Prolongement de l’Aigle–Leysin: nouveau tracé au coeur de la station

Grand soleilLe projet du prolongement du tracé de l’Aigle-Leysin est optimisé pour renforcer la desserte en transports publics de Leysin. Le nouveau tracé ferroviaire souterrain, depuis l’entrée du village jusqu’aux télécabines, desservira le centre de la station et comprendra trois nouveaux arrêts mieux localisés. Pour relier le haut (Feydey, Grand-Hôtel), qui ne sera plus desservi par le train, au bas du village, un projet de funiculaire est à l’étude. Tous les détails dans le communiqué de presse et la conférence de presse du 18 septembre 2020, ainsi que dans 24 heures du 19 septembre sous la plume de David Genillard (graphisme 24 heures/I. Caudullo).

Un petit tunnel pour la Suisse, un grand axe pour l’Europe

Grand soleilAvec l’ouverture du tunnel de base du Monte Ceneri, le 4 septembre 2020, la Nouvelle ligne ferroviaire alpine (NLFA), imaginée il y a plus de 50 ans, s’achève pour la partie suisse. Trois tunnels de base ont été creusés. Leur réalisation a connu de nombreux rebondissements. L’histoire de ce chantier pharaonique est décrite par La Liberté du 1 septembre, sous les plumes d’Andrée-Marie Dussault et Sevan Pearson, Le Temps du 3 septembre sous la plume de Bernard Wuthrich, dans le site Rail Europe News du 31 août, sous la plume de Frédéric de Kemmeter, dans 24 heures du 5 septembre sous la plume de Julien Culet; un communiqué de presse du Conseil fédéral décrit la rencontre ferroviaire  internationale du 3 septembre ainsi que le nouvel accord entre la Suisse et l’Italie (graphique OFT).

Le Conseil fédéral se penche sur Cargo Sous Terrain

Soleil et nuages Cargo Sous Terrain, une voie ferrée souterraine réservée au transport automatisé de marchandises, est un projet original, sans doute écologique et, comme toute innovation, nimbé d’incertitudes. La décision du Conseil fédéral de créer les bases légales nécessaires au lancement de ce concept inédit de transport de fret par le sous-sol est parfaitement logique. Editorial et article dans Le Temps du 30 janvier 2020 sous la plume de Bernard Wuthrich.

Des millions pour les métros lausannois

Grand soleilDans sa séance du 5 novembre 2019, le Grand Conseil vaudois a voté deux crédits d’une importance rare pour la mobilité des Vaudois: la part cantonale de 90 millions de francs pour remodeler la gare de Lausanne, puis un crédit d’étude de 60 millions pour dessiner le tracé du futur métro m3, qui reliera la gare de Lausanne à la Blécherette. Débats du Grand Conseil résumés dans 24 heures du 6 novembre 2019, et document détaillé du Conseil d’Etat du 5 juin 2019.

La valse des métros lausannois

Grand soleilLe Conseil d’Etat vaudois met sur les rails la réalisation du plan de développement des métros lausannois m2 et m3. Il demande au Grand Conseil des crédits pour un total de 153,7 millions, à titre de participation financière cantonale pour le début de la réalisation des infrastructures du m2 sous la gare CFF et pour la poursuite des études du nouveau tracé du m2 et du futur m3. Le m2 et le m3 permettront de transporter deux fois plus de voyageurs entre la Gare CFF et le Flon, un enjeu primordial pour faire face à la demande croissante des usagers de la gare de Lausanne. Tous les détails et tous les documents y relatifs dans le communiqué de presse du 13 juin 2019, et échos dans 24 heures du 14 juin, sous la plume de Cindy Mendicino et Renaud Bournoud (infographie 24 heures).

Enterrer pour mieux rouler

Soleil et nuagesLa possibilité d’enterrer les voies ferrées là où elles constituent un danger pour les véhicules routiers ou les piétons est une option d’actualité. A Lausanne, le percement du tunnel de 1,2 km qu’empruntera le Lausanne-Echallens-Bercher entre la place Chauderon et Union-Prilly est entré dans sa phase concrète au début de l’année. À Villars, l’idée d’enterrer le Bex-Villars-Bretaye (BVB) entre Arveyes et la gare de la station fait aussi son chemin (voir photo): sur ce tronçon, le train partage aujourd’hui la route cantonale avec l’automobile. Pour améliorer la liaison Aigle–Monthey, la future ligne de l’Aigle-Ollon-Monthey-Champéry passera deux fois sous terre. Enfin, entre Aigle et Leysin, le prolongement vers les remontées mécaniques de la Berneuse se fera en souterrain, comme un jour la traversée de la ville d’Aigle. Tous les détails dans 24 heures du 21 mars 2019, sous la plume de David Genillard (photo Chantal Dervey).

Le percement du tunnel du LEB démarre

Grand soleilAprès quinze mois de travaux préparatoires, deux puissantes haveuses, machines utilisées pour les travaux souterrains, sont entrées en action le 28 janvier 2019 pour creuser le futur tunnel du Lausanne–Echallens–Bercher (LEB) qui reliera Chauderon à Union-Prilly dès 2020. Plus de détails dans le communiqué de presse du 28 janvier et dans 24 heures du 31 janvier (photo Maurice Schobinger).

Neuchâtel–La Chaux-de-Fonds: bâtir ou retaper?

Soleil et nuagesDans le message PRODES récemment publié par le Conseil fédéral, il est toujours question de corriger la ligne historique pour 821 millions, en supprimant le cul-de-sac de Chambrelien et en perçant un nouveau tunnel entre Les Hauts-Geneveys et La Chaux-de-Fonds. Le temps de parcours serait alors de 21 minutes, contre 28 minutes aujourd’hui; mais le projet original d’une direttissima, avec un trajet de 14 minutes seulement, a toujours la faveur du Gouvernement neuchâtelois. Arcinfo, dans son édition du 1 novembre 2018, résume le dossier, d’une grande importance pour l’unité du canton (infographie Arcinfo).

LEB: construire un pont pour percer un tunnel!

Grand soleilSur le tronçon Union-Prilly–Flon du Lausanne-Echallens-Bercher (LEB), il aura fallu cinq semaines aux équipes travaillant de 6 h à 22 h pour monter l’ouvrage de 392 tonnes et de 170 mètres de long. Il permettra, pour les deux prochaines années que durera le percement du tunnel, de maintenir la circulation du train et des voitures dans les deux sens. Tous les détails dans 24 heures du 23 août 2018 (photo 24 heures, Vanessa Cardoso).

L’inauguration officielle du pont aura lieu le samedi 25 août 2018, à 11h30, en la gare d’Union-Prilly.

«Back to the future»: les CFF rêvent à 1947

Grand soleilLes CFF sont nostalgiques. Ils ont retrouvé, dans l’édition d’août 1947 de la revue «Prisma» –un mensuel consacré à la nature, à la recherche et à la technique– un dossier spécial  sur les chemins de fer suisses en l’an 2000. Outre le téléphone à bord et les éternels monorails aériens, deux visions sont devenues (presque) réalité: le tunnel de base du Saint-Gothard, planifié dans tous les détails par l’ingénieur Eduard Gruner, et la direttissima Berne–Zurich, une ligne à grande vitesse reliant les deux métropoles en 45 minutes, imaginée par Max Schuler et décrite dans un ancien numéro (mars 2003, page 20) de SwissTraffic, la revue de l’Office fédéral des transports (OFT). Plus de détails dans le résumé des CFF du 1 juin 2018.