Enterrer pour mieux rouler

Soleil et nuagesLa possibilité d’enterrer les voies ferrées là où elles constituent un danger pour les véhicules routiers ou les piétons est une option d’actualité. A Lausanne, le percement du tunnel de 1,2 km qu’empruntera le Lausanne-Echallens-Bercher entre la place Chauderon et Union-Prilly est entré dans sa phase concrète au début de l’année. À Villars, l’idée d’enterrer le Bex-Villars-Bretaye (BVB) entre Arveyes et la gare de la station fait aussi son chemin (voir photo): sur ce tronçon, le train partage aujourd’hui la route cantonale avec l’automobile. Pour améliorer la liaison Aigle–Monthey, la future ligne de l’Aigle-Ollon-Monthey-Champéry passera deux fois sous terre. Enfin, entre Aigle et Leysin, le prolongement vers les remontées mécaniques de la Berneuse se fera en souterrain, comme un jour la traversée de la ville d’Aigle. Tous les détails dans 24 heures du 21 mars 2019, sous la plume de David Genillard (photo Chantal Dervey).

Le percement du tunnel du LEB démarre

Grand soleilAprès quinze mois de travaux préparatoires, deux puissantes haveuses, machines utilisées pour les travaux souterrains, sont entrées en action le 28 janvier 2019 pour creuser le futur tunnel du Lausanne–Echallens–Bercher (LEB) qui reliera Chauderon à Union-Prilly dès 2020. Plus de détails dans le communiqué de presse du 28 janvier et dans 24 heures du 31 janvier (photo Maurice Schobinger).

Neuchâtel–La Chaux-de-Fonds: bâtir ou retaper?

Soleil et nuagesDans le message PRODES récemment publié par le Conseil fédéral, il est toujours question de corriger la ligne historique pour 821 millions, en supprimant le cul-de-sac de Chambrelien et en perçant un nouveau tunnel entre Les Hauts-Geneveys et La Chaux-de-Fonds. Le temps de parcours serait alors de 21 minutes, contre 28 minutes aujourd’hui; mais le projet original d’une direttissima, avec un trajet de 14 minutes seulement, a toujours la faveur du Gouvernement neuchâtelois. Arcinfo, dans son édition du 1 novembre 2018, résume le dossier, d’une grande importance pour l’unité du canton (infographie Arcinfo).

LEB: construire un pont pour percer un tunnel!

Grand soleilSur le tronçon Union-Prilly–Flon du Lausanne-Echallens-Bercher (LEB), il aura fallu cinq semaines aux équipes travaillant de 6 h à 22 h pour monter l’ouvrage de 392 tonnes et de 170 mètres de long. Il permettra, pour les deux prochaines années que durera le percement du tunnel, de maintenir la circulation du train et des voitures dans les deux sens. Tous les détails dans 24 heures du 23 août 2018 (photo 24 heures, Vanessa Cardoso).

L’inauguration officielle du pont aura lieu le samedi 25 août 2018, à 11h30, en la gare d’Union-Prilly.

«Back to the future»: les CFF rêvent à 1947

Grand soleilLes CFF sont nostalgiques. Ils ont retrouvé, dans l’édition d’août 1947 de la revue «Prisma» –un mensuel consacré à la nature, à la recherche et à la technique– un dossier spécial  sur les chemins de fer suisses en l’an 2000. Outre le téléphone à bord et les éternels monorails aériens, deux visions sont devenues (presque) réalité: le tunnel de base du Saint-Gothard, planifié dans tous les détails par l’ingénieur Eduard Gruner, et la direttissima Berne–Zurich, une ligne à grande vitesse reliant les deux métropoles en 45 minutes, imaginée par Max Schuler et décrite dans un ancien numéro (mars 2003, page 20) de SwissTraffic, la revue de l’Office fédéral des transports (OFT). Plus de détails dans le résumé des CFF du 1 juin 2018.

100 millions pour Cargo Sous Terrain, le fret en sous-sol

Grand soleil«Sorte de Swissmetro escargot pour le transport de marchandises, le projet Cargo Sous Terrain (CST) sera soutenu par des investisseurs chinois. Les promoteurs de cette liaison souterraine de 70 kilomètres entre le centre logistique de Härkingen-Niederbipp (SO) et Zurich, sur laquelle circuleront des convois automatiques à la vitesse constante de 30 km/h, ont déposé leur dossier mardi auprès de Doris Leuthard». Suite de l’article, sous la plume de Bernard Wuthrich, dans Le Temps du 24 janvier 2018 (graphique tiré du Temps). Une récente capsule Nouvo de la Radio télévision suisse (semaine du 22 janvier 2018) est consacrée à cette même problématique.

Lausanne–Echallens–Bercher: nouveau tunnel, nouvelles rames

Grand soleilLa construction du tunnel sous l’avenue d’Echallens, à Lausanne, débute. Les autorités politiques, la population et les tl ont célébré le 3 novembre 2017 une page historique pour la transformation du Lausanne–Echallens–Bercher (LEB) en un véritable RER. Ce grand chantier se double d’une évolution de la flotte et d’autres infrastructures. Tous les détails de cette mutation dans le communiqué de presse du 3 novembre 2017, et reflets de la manifestation dans 24 heures du 4 novembre (photo ARC/Jean-Bernard Sieber).

Lausanne-Echallens-Bercher: le bout du tunnel

Grand soleilLe chantier du tunnel du LEB, qui sera mis en service fin 2020, a commencé le 21 août 2017. L’ouvrage, d’une longueur de 1,7 km entre Union-Prilly et Lausanne-Chauderon, coûtera 135,8 millions de francs et engendrera son lot de perturbations dès la phase préparatoire. Elle consistera à déplacer les conduites souterraines à l’extrémité ouest de l’avenue d’Echallens, dans le secteur d’Union-Prilly, et à aménager la zone de chantier dans le parc de la Brouette, à Chauderon. Tous les détails dans le communiqué de presse du 14 août 2017 et dans 24 heures du 16 août sous la plume de Laurent Antonoff (graphique P. FY, source: canton de Vaud).

Feu vert… pour la ligne verte

Grand soleilDébloqué, le chantier du tunnel du Lausanne-Echallens-Bercher (LEB), débutera mi-août. Le Tribunal administratif fédéral vient de lever l’effet suspensif, engendré par un recours qui bloquait les travaux. Le chantier du tunnel, long de 1,7 km et s’étendant sous l’avenue d’Echallens, à Lausanne, est évalué à 136 millions de francs. Tous les détails dans 24 heures du 14 juillet 2017 sous la plume de Romaric Haddou (graphique 24 heures/Canton de Vaud).

Elon Musk, père du Hyperloop, réinvente Swissmetro

Grand soleilDans l’édition du Temps du 1 juin 2017, Luc Debraine décrit la nouvelle passion d’Elon Musk, le “serial entrepreneur “: le coût de la construction des tunnels pourrait être abaissé d’un facteur 10 en révolutionnant la technologie des tunneliers, ces machines vouées au percement des souterrains. Ceux-ci, dépressurisés, pourraient accueillir le train ultra rapide à sustentation magnétique Hyperloop… dû au même Elon Musk (figure DR).