Boucle de Genève Aéroport: des milliards à économiser!

Grand soleilDans son édition du 10 mars 2019, Le Matin Dimanche revient, sous la plume de Julien Culet, sur le projet de boucle par l’aéroport dû à l’ingénieur Rodolphe Weibel et susceptible d’épargner des milliards de francs à la Confédération, au canton et à la ville de Genève. Détails complémentaires sur le blog de Rodolphe Weibel.

Direttissima Morges–Lausanne et gare Hautes Ecoles: le Conseil d’Etat interpellé

Grand soleilLe député Stéphane Masson (PLR), appuyé par 44 co-signataires, a déposé le 12 février 2019 une interpellation adressée au Conseil d’Etat et intitulée «Nouvelle ligne CFF entre Lausanne et Genève, pourquoi ne pas étudier l’aménagement d’une gare souterraine au niveau de l’EPFL?». Rappelant le récent accord liant l’Etat de Vaud aux CFF, la «Perspective générale pour la région vaudoise», le député a souligné l’intérêt pour l’Ouest lausannois et pour les 33’000 résidents de l’EPFL et de l’UNIL d’étudier une desserte ferroviaire CFF entre Morges et Lausanne avec une nouvelle gare dans le périmètre des Hautes Ecoles. Vous trouverez ici le plaidoyer incisif de Stéphane Masson (de 8’17” à 11’35”), ainsi qu’un bref compte-rendu dans 24 heures du 14 février.

Esquisse d’une direttissima Morges-Hautes Ecoles-Lausanne selon la citrap-vaud, tirée de son rapport «Ligne ferroviaire nouvelle Genève–Lausanne: rapport d’étape 2016».

Plus de connexions entre trains, bus, vélos et voitures à travers tout le canton de Vaud

Grand soleilAu coeur de la mobilité, le développement des gares vaudoises ne doit pas s’arrêter à leur aspect ferroviaire: prévoir des arrêts de bus, des parkings relais (P+R), des stationnements pour les vélos et des cheminements agréables pour les échanges efficaces entre ces différents modes de déplacement est un enjeu essentiel. Le Conseil d’État soumet une stratégie ambitieuse au Grand Conseil et lui demande de débloquer un crédit-cadre de 20,5 millions de francs. A titre d’exemple, parmi les projets d’importance cantonale qui pourront bénéficier de ce soutien, figure l’interface de la gare du Day, sur la commune de Vallorbe. Tous les détails dans le communiqué de presse du Conseil d’Etat du 11 février 2019, avec ses annexes, et dans 24 heures du 12 février sous la plume de Chloé Banerjee-Din (graphique de I. Caudullo).

Le Lausanne-Echallens-Bercher poursuit sa mue

Grand soleilDès le 11 août 2019, le LEB circulera à la cadence du quart d’heure entre Lausanne et Echallens. Outre la poursuite du percement du tunnel sous l’avenue d’Echallens, à Lausanne, la transformation de nombreuses gares se poursuivra jusqu’en 2022. Tous les détails dans 24 heures du 28 décembre 2018 (graphique P. FY).

 

Un Plan Rail pour le canton de Vaud

Grand soleilGrand soleilUne nouvelle ligne complète de Genève à Lausanne, une nouvelle gare souterraine pour le noeud de Lausanne: ce sont les projets les plus spectaculaires qui seront entrepris dans le cadre de la «Perspective générale pour la région vaudoise», un plan pour le développement ferroviaire à long terme du canton de Vaud. Un jour après la parution du Message du Conseil fédéral sur l’étape d’aménagement 2035 du PRODES (programme de développement stratégique de l’infrastructure ferroviaire), la présidente du Conseil d’Etat vaudois, Nuria Gorrite, et le CEO des CFF Andreas Meyer ont signé ce document stratégique. Tous les détails dans le communiqué de presse du 1 novembre 2018 et dans 24 heures du 2 novembre, sous la plume de Renaud Bournoud.

Après la déclaration publique de Philippe Gauderon, patron de l’infrastructure CFF, sur l’étude d’une ligne nouvelle Genève–Lausanne (voir notre Actualité du 13 mai 2018), la prise de position de l’Etat de Vaud conforte la vision de la citrap-vaud, résumée dans son Plan Rail 2050.

Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’Etat vaudois, et Andreas Meyer, CEO des CFF, à Yverdon-les-Bains le 1 novembre 2018.

Les MBC qui rient, les VMCV qui pleurent

Grand soleilSoixante millions de francs investis dans un village de 1500 habitants: c’est pourtant bien ce que prévoient les Transports de la région Morges Bière Cossonay (MBC) pour la modernisation et la valorisation du site de la gare de Bière. Le début des travaux est prévu en 2022 pour se terminer vers 2025. Plus de détails dans 24 heures du 29 août 2018 et dans la brochure ad hoc du MBC.

OrageAttaquée sur plusieurs fronts, la compagnie Vevey-Montreux-Chillon-Villeneuve (VMCV) entame son coûteux défi de modernisation. La société de transport public, aux mains des dix communes de la Riviera, est prise entre un vaste et coûteux projet de modernisation (notamment ses bus et sa billetterie), des perspectives financières peu engageantes et de récentes déconvenues en série. La fusion avec la compagnie Montreux-Vevey-Riviera (MVR), annoncée à l’époque pour 2014, a été manifestement oubliée. Détails dans 24 heures du 29 août 2018.

Future gare de Bière (documentation MBC).

La gare de Lausanne en panne

OrageLes travaux devaient débuter par la destruction du parking du Simplon, mais rien n’est encore entrepris. Les huit années de chantiers prévues pour la refonte complète de l’infrastructure de la gare de Lausanne devaient démarrer en 2017 pour se terminer en 2025. Si des travaux préparatoires ont déjà pu avoir lieu, le gros de l’ouvrage n’a pas de feu vert. Il est espéré au mieux en 2019. 24 heures du 8 août 2018 y consacre son éditorial et une enquête approfondie (dessin de Bénédicte, tiré de la même édition). Mise à jour dans 24 heures du 18 août 2018.

Morges-Bière-Cossonay: grands projets stratégiques

Grand soleilLa compagnie Morges-Bière-Cossonay (MBC) se trouve devant une période d’investissements qui est certainement la plus importante de toute son histoire; environ 160 millions de francs seront investis dans les nouvelles infrastructures d’ici à 2025: transformation de la gare et du dépôt de Bière, nouvel atelier-garage pour les bus, transformation du funiculaire Cossonay–Cossonay-Penthalaz, etc… Tous les détails dans l’édition du 27 juillet 2018 de Bahnonline.ch (photo Jean Vernet).

De nouvelles gares pour Paudex et Y-Parc?

Soleil et nuagesSous la plume de Romaric Haddou, 24 heures du 26 mars 2018 s’interroge sur le processus d’éclosion des nouvelles gares. À l’issue du dernier Conseil communal de Paudex, la Municipalité expliquait s’être renseignée sur la faisabilité d’une halte sur le territoire communal, tandis que la potentielle future gare de Y-Parc a été proposée par le Canton à l’Office fédéral des transports en novembre 2014 déjà. Quant aux Hautes Ecoles de l’Ouest lausannois, elles rêvent toujours à leur propre gare CFF, sur une ligne nouvelle de Morges à Lausanne…Le site d’Y-Parc, à Yverdon-les-Bains, devrait prochainement accueillir une nouvelle gare, estimée à 14 millions de francs (photo Jean-Paul Guinnard).

Transformer Cully pour doper la cadence du RER vaudois

Grand soleilLe Conseil d’Etat demande au Grand Conseil d’accorder 31 millions de francs pour réaménager les installations ferroviaires des CFF à Cully. De nouvelles infrastructures autorisant un rebroussement des trains sont indispensables pour continuer à développer le réseau express régional (RER) vaudois. Lors de sa mise en service fin 2020, la nouvelle gare autorisera la circulation de quatre trains par heure jusqu’à Cossonay. Cette fréquence au coeur du RER Vaud permettra ainsi de prolonger ses lignes jusqu’à Aigle, puis jusqu’à la Vallée de Joux, pour fin 2021. Tous les détails dans le communiqué de presse du 16 février 2018 ainsi que dans l’Exposé des motifs et projet de décret du 31 janvier.