La gare de Lausanne entame sa mue

Grand soleil«La gare de Lausanne est fin prête pour entamer sa mue. Une décennie de chantier sera nécessaire pour lui permettre d’accueillir des trains de 400 mètres de long en surface et des stations de métro en sous-sol. Devisés à 1,3 milliard, ces travaux d’agrandissement et de modernisation débuteront concrètement d’ici à la fin de l’année.» Suite de l’article, sous la plume de Renaud Bournoud, dans 24 heures du 19 mars 2022 (photo Odile Meylan).

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion.

Léman 2030: L’aperçu de janvier 2022

Grand soleilDans cette nouvelle édition du bulletin CFF consacré au projet Léman 2030 sont décrits la mise à niveau de la halte de Meyrin (ligne Genève-La Plaine), la nouvelle variante pour l’extension de la gare souterraine de Genève Cornavin (voir figure),  la mise à l’enquête de la 3e voie Morges–Denges, l’aménagement du saut-de-mouton et de la 4e voie entre Renens et Lausanne, ainsi que les transformations de la gare de Lausanne.

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion. 

Genève: nouvelle saga pour la gare souterraine

Soleil et nuagesGenève se prépare à un chantier de huit ans, plus coûteux que le CEVA. Dévoilé le 1 février 2022 à des élus du Canton et de la Ville de Genève, le projet révisé de la gare souterraine de Cornavin promet d’éviter des travaux à répétition, tout en permettant l’aménagement d’une nouvelle halte à Châtelaine. La retouche majeure porte sur la mise à deux voies, au lieu d’une seule, du tunnel qui raccordera l’aéroport à la future gare souterraine, dotée elle-même d’un quai central à deux voies. On revient donc au plan initial d’un tunnel bidirectionnel, abandonné pour cause d’économies. Pour comprendre cette volte-face, il faut rembobiner le film: tous les détails dans l’article de Marc Moulin, Tribune de Genève du 3 février 2022 (illustration: G. Laplace, Tribune de Genève).

Un regret: ni les propositions de la CITraP Genève et de la citrap-vaud de 2014 –une ligne nouvelle Lausanne–Genève aboutissant à Genève Cornavin et à Genève-Aéroport–, ni le projet de  boucle par l’aéroport –conçu par l’ingénieur Rodolphe Weibel et soutenu par l’association Genève Route et Rail (GeReR)– n’ont été cités dans cet article qui veut «rembobiner le film».

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion. 

Métros lausannois m2 et m3: heureuses perspectives

Grand soleilLa transformation du métro m2 et la construction du m3 à Lausanne se concrétisent davantage. Le Conseil d’État demande au Grand Conseil 280 millions de francs, ainsi que l’octroi de 40 millions de francs de garantie d’emprunt aux Transports publics de la région lausannoise. Ces montants permettront de construire le nouveau tunnel du m2 entre la gare et le Flon et de poursuivre le projet. Un autre pas est franchi: un concept de design intérieur pour les futures stations du m3 a été dévoilé. Il donne une première impression de l’ambiance de la ligne. Tous les détails dans le communiqué de presse du 7 octobre 2021 (y compris la présentation du jour, une brochure d’information et l’exposé des motifs et projets de décret du 29 septembre 2021) et dans 24 heures du 8 octobre sous la plume de Claude Béda et Renaud Bournoud (image la-clique & co).

Une gare CFF pour les Hautes Ecoles?

Grand soleilLe 30 septembre 2021, à l’issue de son assemblée générale, l’Association de défense des intérêts de la région des Hautes Ecoles (ADIRHE) a organisé une conférence consacrée au projet d’une future gare desservant les Hautes Ecoles, sur une ligne ferroviaire CFF nouvelle de Morges à Lausanne. Après un rappel du renouveau du chemin de fer en Suisse (Croix fédérale de la mobilité, ligne nouvelle Genève–Lausanne) par Daniel Mange, membre de la citrap-vaud, Olivier de Watteville, ingénieur de BG Ingénieurs Conseils, a résumé le rapport historique de l’aménagement d’une gare CFF dans l’Ouest lausannois et de ses diverses variantes. Le vice-président EPFL pour les opérations, Matthias Gäumann, a ensuite décrit le futur du campus universitaire axé notamment sur le développement durable, la mobilité douce et les transports publics. Stéphane Masson, député au Grand Conseil vaudois, a finalement décrit son action politique en faveur de la gare Hautes Ecoles, qui s’est conclue par un engagement formel de l’Etat de Vaud pour l’étude de cet objet.

Gare de Lausanne: le chantier de la décennie démarre

Grand soleilLa Confédération, les cantons de Vaud et de Genève, la ville de Lausanne et les CFF ont donné le 29 juin 2021 le premier coup de pioche du chantier d’agrandissement et de modernisation de la gare de Lausanne. Ce véritable hub de mobilité du XXIe siècle permettra de répondre au doublement de la fréquentation des trains et de la gare, attendu à l’horizon 2030. Les quais seront élargis de sorte à renforcer la sécurité des voyageurs, et allongés afin d’accueillir des trains de 400 mètres de long. Les passages inférieurs seront complètement reconstruits; de deux actuellement, ils passeront à trois et leur largeur sera doublée pour permettre une meilleure répartition des flux des quelque 200’000 utilisateurs attendus chaque jour à l’horizon 2030. La gare sera directement connectée en souterrain avec la station des métros m2 et m3. La façade sud sera entièrement remodelée et la légendaire marquise sera déplacée, mais préservée. Plus de détails dans le communiqué de presse du même jour et dans 24 heures du 30 juin 2021, sous la plume de Renaud Bournoud.

Nouvelle façade sud de la gare (photo montage CFF).

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga (photo de l’auteur).

Avec le Rayon Vert, la gare de Renens frappe un grand coup

Grand soleilLors de son premier coup de pioche en 2017, le Rayon Vert était la promesse d’un ouvrage emblématique inscrit au coeur du projet de rénovation de la gare CFF de Renens. Après quatre ans de travaux, il est désormais une réalité qui colorera le quotidien des usagers de la 3e gare de Suisse romande. Avec ses 150 mètres de long, ses multiples escaliers mécaniques et ascenseurs, sa structure métallique et végétalisée unique reliant directement les quais ainsi que les places nord et sud de la gare, la passerelle a accueilli ses premiers visiteurs le 25 mai 2021. Tous les détails dans le communiqué de presse du même jour et dans 24 heures du 26 mai sous la plume de Chloé Din (photo Vanessa Cardoso/Philippe Maeder).

TPC: la halte des Planches enfin court-circuitée

Grand soleilLes Transports publics du Chablais (TPC) veulent permettre le passage direct des trains à la halte des Planches, entre Aigle et la station des Diablerets. Objectif: doubler la cadence et réduire le temps de parcours de 10 minutes. Cette amélioration, devisée à 16 millions, permettra aux TPC de desservir la ligne chaque demi-heure. Trains directs Aigle–Les Diablerets alterneront avec convois régionaux qui rebrousseront au Sépey. Plus de détails dans 24 heures du 27 avril 2021 (photo Chantal Dervey).

La gare de Lausanne coupée du monde les 20 et 21 mars 2021

Soleil et nuagesLa gare de Lausanne vivra un week-end exceptionnel les samedi 20 et dimanche 21 mars 2021: les travaux de mise en service du nouvel enclenchement, qui commande les aiguillages et les signaux, nécessiteront l’interruption quasi totale du trafic ferroviaire dans la région. Un horaire spécial sera exploité durant ce week-end. Le nombre de trains sera réduit et les CFF recommandent à leur clientèle d’éviter les trajets ferroviaires autour de la capitale vaudoise. Tous les détails dans le communiqué de presse CFF du 16 mars 2021, sur la vidéo correspondante et dans 24 heures du 17 mars sous la plume de Renaud Bournoud.

24 heures du 22 mars, sous la plume de Céliane De Luca, ainsi que le communiqué de presse CFF du même jour, annoncent la fin des travaux et une gare de nouveau opérationnelle. 

La gare du Day en panne

Soleil et nuagesLes travaux de la future gare du Day ont pris du retard. Après des négociations et une forte mobilisation de la population, le Conseil d’État avait trouvé une solution en concertation avec les CFF afin que le chantier, permettant une liaison Le Brassus–Lausanne et inversement sans transbordement, soit réalisé avant le nouvel horaire CFF de décembre 2021. «Le Conseil d’État met tout en oeuvre pour assurer que le projet de la gare du Day soit réalisé selon le nouveau calendrier et que les liaisons directes entre la vallée de Joux et Lausanne soient offertes aux clients dès le 7 août 2022». Plus de détails dans 24 heures du 16 janvier 2021 sous la plume d’Antoine Hürlimann (photo Jean-Bernard Sieber/ARC), ainsi que dans le communiqué de presse des CFF du 18 janvier.