Premières retouches à l’étape 2035 du PRODES

Citation

Soleil et nuagesOuestRail, le lobby ferroviaire de Suisse occidentale, a pris connaissance des amendements apportés par la Commission des transports et des télécommunications du Conseil des États (CTT-E) au projet proposé par le Conseil fédéral de l’étape 2035 du PRODES (programme de développement stratégique de l’infrastructure ferroviaire). OuestRail salue ces dernières modifications, à savoir l’inscription de la ligne directe Neuchâtel–La Chaux-de-Fonds et du prolongement du chemin de fer Aigle–Leysin, deux importants projets pour renforcer la compétitivité des transports publics de cette région.

Une vision complète du développement ferroviaire à long terme est attendue dans le cadre du traitement du postulat 17.3262 «Croix fédérale de la mobilité et vision du réseau ferroviaire» et de l’adaptation du Plan sectoriel des transports d’ici 2021; le crédit proposé par la CTT-E doit permettre le financement des études nécessaires. La citrap-vaud ne peut qu’appuyer les efforts faits en faveur de la Croix fédérale de la mobilité, qui concrétise son Plan Rail 2050. Tous les détails dans les communiqués de presse de la CTT-E, d’OuestRail et de la Conférence des transports de Suisse occidentale (CTSO) du 19 février 2019, ainsi que dans Le Temps du 20 février et dans 24 heures du 21 février.

Direttissima Morges–Lausanne et gare Hautes Ecoles: le Conseil d’Etat interpellé

Grand soleilLe député Stéphane Masson (PLR), appuyé par 44 co-signataires, a déposé le 12 février 2019 une interpellation adressée au Conseil d’Etat et intitulée «Nouvelle ligne CFF entre Lausanne et Genève, pourquoi ne pas étudier l’aménagement d’une gare souterraine au niveau de l’EPFL?». Rappelant le récent accord liant l’Etat de Vaud aux CFF, la «Perspective générale pour la région vaudoise», le député a souligné l’intérêt pour l’Ouest lausannois et pour les 33’000 résidents de l’EPFL et de l’UNIL d’étudier une desserte ferroviaire CFF entre Morges et Lausanne avec une nouvelle gare dans le périmètre des Hautes Ecoles. Vous trouverez ici le plaidoyer incisif de Stéphane Masson (de 8’17” à 11’35”), ainsi qu’un bref compte-rendu dans 24 heures du 14 février.

Esquisse d’une direttissima Morges-Hautes Ecoles-Lausanne selon la citrap-vaud, tirée de son rapport «Ligne ferroviaire nouvelle Genève–Lausanne: rapport d’étape 2016».

Le tramway t1 reliera Lausanne à Villars-Ste-Croix

Grand soleilDans le cadre des études de la deuxième étape du tramway t1 (Renens–Villars-Sainte-Croix), le canton, les communes de Bussigny, Crissier, Ecublens et Villars-Sainte-Croix ont confirmé le terminus de cette future infrastructure de transport à la Croix-du-Péage (Villars-Sainte-Croix). En parfaite cohérence avec les objectifs du Projet d’agglomération Lausanne-Morges (PALM), le développement de ce nouveau transport public s’inscrit dans les densifications prévues le long de cet axe. Plus de détails dans le communiqué de presse du 6 février 2019.

Le Maroc entre dans l’ère de la grande vitesse ferroviaire

Grand soleilLe 15 novembre 2018, le roi du Maroc Mohammed VI et le président français Emmanuel Macron ont inauguré la ligne à grande vitesse Tanger–Kénitra, le premier tronçon de la magistrale Tanger–Casablanca, parcouru à 320 km/h. Avec le second tronçon conventionnel limité à 160 km/h , les nouveaux TGV marocains relient désormais Tanger à Casablanca en 2h10 au lieu de 4h45. Plus de détails sur les sites de Ville, Rail & Transports du 15 novembre 2018 et de Railway/Pro du 16 novembre (en anglais)(photo tirée de Railway/Pro).

Neuchâtel–La Chaux-de-Fonds: bâtir ou retaper?

Soleil et nuagesDans le message PRODES récemment publié par le Conseil fédéral, il est toujours question de corriger la ligne historique pour 821 millions, en supprimant le cul-de-sac de Chambrelien et en perçant un nouveau tunnel entre Les Hauts-Geneveys et La Chaux-de-Fonds. Le temps de parcours serait alors de 21 minutes, contre 28 minutes aujourd’hui; mais le projet original d’une direttissima, avec un trajet de 14 minutes seulement, a toujours la faveur du Gouvernement neuchâtelois. Arcinfo, dans son édition du 1 novembre 2018, résume le dossier, d’une grande importance pour l’unité du canton (infographie Arcinfo).

Un Plan Rail pour le canton de Vaud

Grand soleilGrand soleilUne nouvelle ligne complète de Genève à Lausanne, une nouvelle gare souterraine pour le noeud de Lausanne: ce sont les projets les plus spectaculaires qui seront entrepris dans le cadre de la «Perspective générale pour la région vaudoise», un plan pour le développement ferroviaire à long terme du canton de Vaud. Un jour après la parution du Message du Conseil fédéral sur l’étape d’aménagement 2035 du PRODES (programme de développement stratégique de l’infrastructure ferroviaire), la présidente du Conseil d’Etat vaudois, Nuria Gorrite, et le CEO des CFF Andreas Meyer ont signé ce document stratégique. Tous les détails dans le communiqué de presse du 1 novembre 2018 et dans 24 heures du 2 novembre, sous la plume de Renaud Bournoud.

Après la déclaration publique de Philippe Gauderon, patron de l’infrastructure CFF, sur l’étude d’une ligne nouvelle Genève–Lausanne (voir notre Actualité du 13 mai 2018), la prise de position de l’Etat de Vaud conforte la vision de la citrap-vaud, résumée dans son Plan Rail 2050.

Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’Etat vaudois, et Andreas Meyer, CEO des CFF, à Yverdon-les-Bains le 1 novembre 2018.

La ligne nouvelle Genève–Lausanne séduit La Côte

Grand soleilAlors que la ligne ferroviaire historique Genève–Lausanne montre chaque jour ses limites, le journal La Côte du 14 septembre 2018, sous la plume de Gregory Balmat, résume de façon équilibrée le projet de ligne nouvelle porté par la citrap-vaud et les positions moins enthousiastes de l’Etat de Vaud et de l’Office fédéral des transports.

Nouveautés de la version 2016 du projet de la citrap-vaud: les gares historiques de Nyon et Morges sont reliées à la ligne nouvelle, tandis qu’une direttissima souterraine relie Morges à Lausanne via une gare nouvelle des Hautes écoles (carte La Côte).

Grande vitesse ferroviaire au fond du Léman?

Grand soleilInspiré par l’Hyperloop d’Elon Musk et l’héritage du Swissmetro, un projet de master en génie civil de l’EPFL propose une étude préliminaire de train à haute vitesse immergé dans le lac Léman. Elia Notari, étudiant EPFL, a concentré son travail sur la conception et le dimensionnement d’un tunnel en béton armé à deux voies, appelé «pont submergé», reliant Genève à Lausanne (environ 55 km). Le train atteindrait une vitesse éclair grâce à la sustentation magnétique, à l’image du Swissmetro. Plus de détails dans le communiqué de l’EPFL et dans 24 heures du 2 août 2018 (figure EPFL).

«Back to the future»: les CFF rêvent à 1947

Grand soleilLes CFF sont nostalgiques. Ils ont retrouvé, dans l’édition d’août 1947 de la revue «Prisma» –un mensuel consacré à la nature, à la recherche et à la technique– un dossier spécial  sur les chemins de fer suisses en l’an 2000. Outre le téléphone à bord et les éternels monorails aériens, deux visions sont devenues (presque) réalité: le tunnel de base du Saint-Gothard, planifié dans tous les détails par l’ingénieur Eduard Gruner, et la direttissima Berne–Zurich, une ligne à grande vitesse reliant les deux métropoles en 45 minutes, imaginée par Max Schuler et décrite dans un ancien numéro (mars 2003, page 20) de SwissTraffic, la revue de l’Office fédéral des transports (OFT). Plus de détails dans le résumé des CFF du 1 juin 2018.

Trains suisses pour Belfort bloqués à la gare TGV Belfort-Montbéliard

OrageLa réhabilitation de la ligne transfrontalière Bienne–Porrentruy–Belfort est très attendue dans l’arc jurassien. Dès le mois de décembre 2018, une dizaine de trains suisses (RegioExpress) transporteront directement les voyageurs à la gare TGV de Belfort-Montbéliard. Récemment, le ton est monté côté français, car les rames helvétiques n’ont pas été homologuées, pour des raisons financières, pour rejoindre la ville de Belfort, à six kilomètres de la gare TGV. Détails de ce blocage dans Le Matin Dimanche du 27 mai 2018.