Autres transports publics de la Riviera

Tiré de 24 heures du 11.01.2017. Photo: Philippe Maeder.

Samedi 8 et dimanche 9 avril 2017, la Riviera a vu passer deux compositions privées exceptionnelless, dont celle formée de 7 voitures historiques tirées par la locomotive à vapeur Pacific 01 202 et effectuant les parcours Lyss – Romont – Chexbres-Village – Vevey – Brigue, puis, le lendemain, Brigue – Bouveret – St-Maurice – Rivaz – Bussigny – Bienne – Lyss. Ces courses spéciales  marquent la fin d’une époque (vidéos, par exemple ici,  ou encore ici ou ).
En effet, dès le dimanche 23 avril 2017, de telles courses ne sont plus possibles sur la ligne CFF Lausanne – Villeneuve: après des travaux répartis sur quelques années, ce tronçon est désormais exploité avec la technologie ETCS 2 (European Train Control System, niveau 2) dans laquelle la signalisation est intégrée dans la cabine de conduite des trains. Il en sera de même en 2018 sur le tronçon Sion – Sierre, l’accès au Chablais devenant alors  impossible pour les anciennes locomotives.
Avec cet équipement, ainsi mis en place  pour la première fois en Suisse romande en 2017 mais déjà dès 2007 en Suisse allemande, par exemple entre Mattstetten et Rothrist (première européenne), puis dans les tunnels de base du Loetschberg et du St-Gothard, la signalisation lumineuse le long des voies disparaît presque complètement: via un réseau de téléphonie mobile (GSM-R) dédié au chemin de fer, l’ETCS 2 permet de transmettre au mécanicien directement dans la cabine de conduite les informations nécessaires, comme l’autorisation de rouler, les indications relatives à la vitesse et les données se rapportant au tronçon à parcourir. Les mouvements du train, la vitesse locale maximale, la vitesse maximale du train, le tronçon correct et la direction de voie sont contrôlés en permanence par la centrale de la ligne.
L’ETCS 2 doit permettre d’unifier et de remplacer, tant du point de vue technique que de l’exploitation, la multitude de systèmes de contrôle des trains utilisés en Europe. A moyen terme, il sera utilisé pour le trafic à grande vitesse et, à long terme, pour tout le réseau ferroviaire européen.

Conséquences locales dès le 23 avril 2017:
– les postes de commandement de Vevey et de Villeneuve sont mis hors service, l’exploitation étant assurée par la centrale de Lausanne;
– la liaison téléphonique entre les chauffeurs de la ligne de bus 213 Vevey – Châtel-St-Denis / Bossonnens et le poste de commandement de la gare de Vevey, établie jusqu’à cette date en principe avant chaque départ du bus depuis Vevey pour assurer au mieux les correspondances avec les trains arrivés en gare, se fait désormais avec la centrale de Lausanne, selon ce qui a été annoncé précédemment à la citrap-vaud.


Funiculaire Vevey – Chardonne – Mont-Pèlerin

Une anomalie dans la programmation de l’horaire de fonctionnement du funiculaire – chaque jour, l’une des courses circulait avec 2 minutes d’avance sur l’horaire officiel –, repérée peu avant le changement d’horaire de décembre 2016 mais encore «en vigueur» avec le nouvel horaire, a pu être corrigée par le MOB après qu’elle lui a été signalée.


Ligne Vevey – Blonay: importants travaux dès 2017

Dès 2017 et pour 4 ans, d’importants travaux devraient être effectués sur cette ligne pour permettre
– la cadence au quart d’heure avant la Fête des Vignerons de 2019 par la construction d’un croisement à environ 500 mètres de la gare de Vevey.
– sur toute la ligne, la surveillance du freinage des trains avant l’arrivée à un feu rouge par la mise en place d’un nouveau système de sécurité.
– le remplacement de deux haltes (Clies et Gilamont) par une seule (Vignerons) située entre elles; à signaler: ce projet a provoqué une réaction d’usagers de la halte de Clies qui sont intervenus par une pétition adressée au syndic de St-Légier, avec copie au MOB qui gère la ligne, pour demander le maintien de cette halte.
– la reconstruction d’une halte (St-Légier-Gare) pour la mettre aux normes actuelles.
Pour plus de détails, voir, écrits au début novembre 2016 par Priska Hess dans Le Régional n° 828, l’article paru dans l’édition papier et des explications détaillées publiées sur le site internet du journal.


MOB: baptême d’une automotrice double Stalder

Le 14 octobre 2016, le MOB (Montreux Oberland Bernois) a baptisé l’une de ses quatre nouvelles automotrices doubles de la série 9000, désormais dites ALPINA (automotrice légère, performante, ingénieuse, novatrice et accessible), désignation proposée par un conducteur MVR (Montreux-Vevey Riviera) lors d’un concours et adoptée par la compagnie.
Comme l’ont découvert deux membres du comité de la citrap-vaud lors cette manifestation, l’ALPINA n° 9002  porte dès ce jour les armoiries de Château-d’Oex; à terme, elle remplacera, comme les trois autres, celles de la série 4000 en service depuis 1968, plus assez puissantes pour les trains lourds.
Ces quatre automotrices doubles, chacune d’une capacité totale de 81 places assises et de 125 places debout, font partie d’une commande groupée faite par quatre compagnies romandes auprès de l’entreprise Stadler Bussnang AG. Elles peuvent circuler seules en trafic régional ou être engagées pour tracter des trains jusqu’à 9 voitures sur un parcours longue distance entre Montreux et Zweisimmen.
IMG_4121


 CFF, ligne Lausanne – Villeneuve

Le 11 février 2015, nous avons demandé aux CFF que l’affiche des horaires des trains et bus de remplacement du soir entre Lausanne et Villeneuve, valables au moins jusqu’en juillet 2015, présente dans les gares concernées, soit disponible telle quelle sur internet sous forme d’un document pdf et sur papier aux guichets des gares desservies. Une réponse incomplète nous a obligés à écrire à nouveau aux CFF le 8 avril 2016
Peut-être suite à ces deux interventions successives, l’information aux voyageurs s’est nettement améliorée: les horaires des bus de remplacement et des trains circulant encore durant les périodes de travaux de longue durée sur ce tronçon sont à nouveau disponibles sur papier dès le 2 semestre 2015 et sont très clairs. Malheureusement, ces horaires ne sont  pas disponibles sur internet dans cette même présentation.



Funiculaire VCP (Vevey – Chardonne – Mont-Pèlerin)

Le 23 novembre 2014, le GoldenPass a organisé une fête publique à la station du Mont-Pèlerin pour célébrer la remise en état du funiculaire après environ 3 mois et demi d’interruption de service et de travaux importants. A cette occasion les deux cabines ont retrouvé leur couleur rouge d’origine…
Quelques discours, une exposition de plans et de photos, des explications sur demande, le libre accès au local technique de la station supérieure ont permis au public de se faire une idée de l’ampleur des travaux effectués et des améliorations techniques apportées à l’installation.

2 réflexions au sujet de « Autres transports publics de la Riviera »

  1. Train St-Légier – Châtel-St-Denis

    Habitant St-Légier au-dessus de Vevey, j’ai assisté récemment à une séance d’information organisée par la Municipalité au sujet des transports dans la commune. Il manque actuellement une liaison en transport public entre le centre du village et la zone industrielle de la Veyre. Des lignes de bus sont à l’étude. A plus long terme, sur le plan régional, je me demande s’il ne serait pas intéressant de «ressusciter» la ligne St-Légier – Châtel-St-Denis. Cette ligne a existé de 1904 à 1969, date à laquelle a commencé la construction de l’autoroute A12. Une grande partie du tracé existe encore, c’est d’ailleurs une très jolie balade dans le vallon de la Veveyse. Naturellement, près des gares des bâtiments ont été construits, ce qui complique la réalisation éventuelle d’une liaison ferroviaire.

    Ma question est la suivante: est-ce que cette problématique pourrait intéresser la citrap-vaud?

    • La citrap-vaud trouve tout à fait regrettable que cette ligne ferroviaire ait disparu, mais l’espoir de la voir rétablie semble minime aujourd’hui: les bâtiments construits près des gares, l’existence de la ligne de bus 213, la faible densité de l’habitat entre Fenil-sur-Corsier et Châtel-St-Denis sont des obstacles sérieux à la reconstruction de cette voie ferrée.
      La citrap-vaud essaie toujours de proposer des solutions réalistes, mais, dans ce cas et en l’état, elle pense que, malheureusement, l’idée émise a très peu de chance d’aboutir.
      Tout au plus faudrait-il qu’une initiative soit lancée et soutenue par plusieurs habitants de la région et qu’elle soit appuyée au niveau du Conseil communal de St-Légier-La Chiésaz. Si cela devait être le cas, la citrap-vaud pourrait bien sûr envisager d’appuyer la démarche.

Laisser un commentaire