Wagons-lits arrimés à wagons de fret?

Soleil et nuages«Objectif train de nuit» est le nom d’une nouvelle organisation européenne, née à Paris, qui veut lutter contre l’augmentation du trafic aérien et la pollution qu’elle suscite. La nouvelle association défend une idée neuve: rajouter des wagons-lits dans les convois marchandises qui roulent de nuit. Une première ligne relierait Francfort à Barcelone en passant par Bâle, Berne, Lausanne et Genève. Tous les détails dans 24 heures du 16 juillet 2019 (graphique 24 heures).

Du neuf pour le fret ferroviaire: CFF Cargo adopte l’attelage automatique

Grand soleilDepuis début mai 2019, des trains de CFF Cargo circulent avec des attelages automatiques. Quelque 100 wagons et 25 locomotives destinés au trafic combiné intérieur ont été modifiés l’an dernier à cet effet. C’est une première étape importante vers l’automatisation partielle du dernier kilomètre de l’exploitation ferroviaire. CFF Cargo joue ici un rôle de pionnier européen. La Confédération appuie ce projet pilote par ses investissements. Elle appelle de ses voeux une impulsion vers la nécessaire modernisation du fret ferroviaire. Tous les détails dans le communiqué de presse des CFF du 14 mai 2019.

Fret ferroviaire: Cargo Sous Terrain et Amazon, même combat?

Grand soleilMichel Béguelin, ancien conseiller aux Etats et éminent expert ferroviaire, démontre dans son article «Le tsunami Amazon arrive», paru dans Domaine Public du 12 mars 2018, la convergence d’intérêts entre Amazon –le numéro un mondial du commerce en ligne– et Cargo Sous Terrain (CST), l’entreprise helvétique qui vise à construire un réseau de transport souterrain automatique. L’installation d’Amazon en Suisse pourrait accélérer la réalisation de CST qui n’exige que des tunnels de 6 mètres de diamètre dans la géologie favorable du Plateau.

L’interminable mue de CFF Cargo

Soleil et nuages«La filiale de transport de fret plonge à nouveau dans les chiffres rouges. Huit cents emplois seront biffés d’ici à 2023, plus de 100 points de desserte seront réexaminés et le virage numérique sera pris». Suite de l’article dans Le Temps du 2 mars 2018, sous la plume de Bernard Wuthrich, dans un langage compréhensible pour le profane, au contraire du communiqué alambiqué des CFF daté du 1 mars.

D’Apples à Gland, le gravier prend le train

Grand soleilDepuis une année, les matériaux de la gravière des Délices, à Apples, sont transportés par les trains du MBC (Morges-Bière-Cossonay) jusqu’à Gland pour délester le réseau routier; le modèle pourrait être transposé à Ballens. Pour rappel, le site des Délices est le premier gisement de gravier vaudois raccordé à la voie ferrée, avec pour principale ambition de diminuer le trafic des poids lourds sur les routes. Plus de détails dans 24 heures du 4 août 2017, sous la plume de Raphaël Cand.