Nyon: fusion des trains et des bus

Grand soleilLe chemin de fer Nyon-Saint-Cergue-Morez (NStCM) et la compagnie de bus des Transports publics de la région nyonnaise (TPN) se marieront: c’est la conclusion majeure de l’audit mené suite à la suspension du directeur en octobre 2021. La fusion des deux sociétés devrait avoir lieu à l’horizon 2026, lors du renouvellement des autorités communales. Plus de détails dans 24 heures du 27 mai 2022 sous la plume de Raphaël Ebinger. La citrap-vaud se félicite de cette perspective qui concrétise une fois de plus sont projet de mise en place d’une compagnie unique pour l’ensemble des transports publics vaudois (photo NStCM).

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion.

Tolochenaz: derniers remous du trou

Grand soleilLes suggestions pour la relance de l’aménagement d’une ligne nouvelle Genève–Lausanne se multiplient dans les médias suite à l’affaissement de Tolochenaz: 24 heures du 17 novembre 2021 évoque le postulat du conseiller national Roger Nordmann et la motion du conseiller aux Etats Olivier Français, tandis que l’émission de télévision Infrarouge de la RTS du même jour, intitulée «Infrastructures: la Suisse a-t-elle raté le train?», revient sur cette problématique avec Daniel Mange comme représentant de la citrap-vaud. De leur côté, Florence Bettschart-Narbel et consorts, tous députés PLR du Grand Conseil vaudois, ont déposé une résolution en faveur de la ligne nouvelle Genève–Lausanne. Enfin, le communiqué de presse CFF du 18 novembre fait le point sur les travaux en cours et annonce que les restrictions de trafic s’étendront jusqu’au 23 novembre au moins (photo CFF), travaux détaillés dans Le Temps du 20 novembre.

Le Matin Dimanche du 21 novembre revient sur l’événement en mettant en évidence l’absence totale de réactions du côté de la Suisse alémanique.

Dans 24 heures du 25 novembre, la crise du trou de Tolochenaz est décrite en détails, heure par heure, tandis que 24 heures du 26 novembre rapporte la réaction très passive du CEO des CFF, Vincent Ducrot, lors de la conférence de presse sur la stratégie 2030 de son entreprise. Le Temps du 27 novembre consacre enfin une grande interview au même Vincent Ducrot. La Conférence des transports de Suisse occidentale (CTSO) publie son communiqué le 14 décembre et soutient une ligne nouvelle entre Genève et Lausanne.

Panique à Tolochenaz, réveil de la Métropole lémanique

OrageGrand soleil«La stabilité de la mobilité au sein du deuxième pôle économique du pays dépend grandement d’une seule et fragile ligne de chemin de fer. Une situation unique en Suisse entre deux grandes villes et régions. Quand cet axe central est rompu, comme ces jours, la situation devient intenable pour des dizaines de milliers de pendulaires et de voyageurs, mais aussi pour la desserte logistique. Les Cantons de Genève et Vaud jugent indispensable la réalisation d’une nouvelle ligne ferroviaire à l’horizon 2050 avec, comme première étape en 2035, la mise en service d’un tunnel à double voie entre Morges et Allaman et une gare souterraine de Genève conçue pour garantir les capacités à long terme.» Suite dans le communiqué de presse de la Métropole lémanique du 11 novembre 2021.

L’affaissement de Tolochenaz a déclenché une multitude de réactions, en particulier la présence de la citrap-vaud et de son président Tobias Imobersteg dans l’émission Forum de la RTS du 11 novembre, des réactions du CEO des CFF Vincent Ducrot dans Le Temps et dans 24 heures du 12 novembre, du président du Conseil d’Etat genevois Serge Dal Busco dans 24 heures du même jour, des réactions de l’assemblée générale OuestRail du vendredi 12 novembre dans Le Temps du 13 novembre et 24 heures du même jour, des visions futuristes du transport ferroviaire dans Le Temps de ce même 13 novembre (dessin Chappatte dans Le Temps du 13 novembre).

Deux co-auteurs du rapport historique de la citrap-vaud  Ligne ferroviaire nouvelle entre Genève et Lausanne, Sara Ibanez et Eugen Brühwiler, ont témoigné dans l’émission Forum de la RTS du 13 novembre, tandis que Le Matin Dimanche  du 14 novembre reprenait le dossier sous l’angle des diverses variantes d’une ligne nouvelle. Enfin, l’émission TTC (Toutes taxes comprises) de la RTS du 15 novembre revient sur les rapports historiques de Bonnard & Gardel (1975) et de la citrap-vaud (2014). La palme de l’humour revient définitivement à Alexis Favre pour son billet intitulé sobrement «Le trou» dans Le Temps du même jour.

Genève–Lausanne: récit d’un chaos ferroviaire

Orage«La rupture de la ligne de mardi redonne du souffle à ceux qui réclament une ligne entièrement nouvelle entre Lausanne et Genève. Les sections vaudoise et genevoise de la Communauté d’intérêts pour les transports publics du canton de Vaud (Citrap) militent pour cette solution radicale. Elles ont publié en 2014 un rapport démontrant que l’aménagement partiel d’une troisième, voire d’une quatrième voie, ne suffira pas à absorber la demande. «Quatre voies sont nécessaires sur l’ensemble du trajet entre Genève et Lausanne», affirme ce document rédigé sous l’égide de l’ingénieur Daniel Mange. Celles-ci doivent être construites le plus possible «à l’écart du tracé historique» tout en desservant les hautes écoles». Suite de l’article dans Le Temps du 11 novembre 2021 sous la plume de Bernard Wuthrich, avec d’autres compléments rédigés par Vincent Bourquin, Raphaël Jotterand, Sami Zaïbi, Camille Pagella et Céline Zünd. Autres contributions dans 24 heures du même jour sous la plume de Renaud Bournoud, Maxime Schwarb et Florent Quiquerez, avec un dessin de Bénédicte. Interview de Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’Etat vaudois, dans le téléjournal de 19h30 de RTS1 du 10 novembre. La CITraP Genève a également publié un communiqué de presse le 10 novembre.

La ligne CFF Genève–Lausanne coupée

OrageLe trafic ferroviaire sur la ligne Lausanne–Genève reste interrompu mercredi 10 novembre 2021 à Tolochenaz, suite à un affaissement en bordure de voie. Un service de bus de remplacement circule entre Morges et Allaman. Les CFF invitent leurs clients à renoncer aux voyages sur cette ligne. Plus de détails dans le communiqué de presse des CFF.

A 15h00, ce même jour, les mesures se poursuivent (photo 1). Le diamètre et la profondeur du puits situé au nord de la voie ferrée, dans le périmètre de l’Ecole de la construction de la Fédération vaudoise des entrepreneurs, mettent en évidence l’importance de la conduite souterraine percée sous la voie ferrée et les dangers potentiels d’un tel chantier (photo 2).

Petit rappel: depuis 2014 la citrap-vaud se bat pour l’étude d’une ligne nouvelle entre Genève et Lausanne, doublant la ligne historique. Tous les détails de notre action dans la rubrique Ligne nouvelle Genève–Lausanne.

Photo 1 (de l’auteur)

Photo 2 (de l’auteur)

La direction du Nyon-Saint-Cergue décapitée

Orage«Ce sont deux piliers de la régionn de Nyon qui ont été ébranlés lundi en milieu de matinée, tandis que tombait l’annonce de la suspension avec effet immédiat du directeur des Transports publics de la région nyonnaise (TPN) et des NStCM (compagnie du Chemin de fer Nyon-Saint-Cergue-Morez).» Suite de l’article dans 24 heures du 19 octobre 2021 sous la plume de Marine Dupasquier.

Coppet–Founex: 750 mètres de 3e voie pour 73 millions

Soleil et nuagesLes CFF ont inauguré le 25 février 2020 la nouvelle voie de dépassement Coppet–Founex, entre Genève et Lausanne. Elle permet de garantir les capacités du transport fret tout en accompagnant la croissance du trafic voyageurs. A cette occasion, les CFF, les cantons de Vaud et Genève ainsi que l’Office fédéral des transports (OFT) ont réaffirmé aujourd’hui leur volonté de renforcer la part du rail dans le trafic marchandises en faveur d’une économie durable et de répondre au défi climatique en diminuant les émissions de CO2. Tous les détails dans le communiqué de presse du 25 février et dans 24 heures du 26 février (photo CFF).

Si la citrap-vaud se félicite de cette amélioration homéopathique de l’axe Genève–Lausanne, elle rappelle que son objectif reste toujours l’étude d’une ligne à grande capacité, doublant la ligne historique de Genève à Lausanne.

Morges–Denges: 144 millions pour 2 kilomètres de voie CFF

Soleil et nuages144 millions pour une troisième voie qui sera créée côté lac, entre Morges et Denges, sur plus de deux kilomètres: un projet stratégique, selon les CFF,  pour augmenter la capacité du trafic voyageurs et fret. Prévus sur cinq ans, les travaux devraient s’achever à l’horizon 2026-2027. Plus de détails dans 24 heures du 9 décembre 2019 sous la plume de Julien Lambert (graphisme L. Caudullo).

Le Nyon-St-Cergue-Morez vise 2030

Grand soleil«Devenu centenaire en 2016, le train du Nyon-Saint-Cergue-Morez (NStCM) a déjà entamé sa mue avec l’acquisition de nouvelles rames et le passage au quart d’heure entre Nyon et Genolier en 2015. Mais c’est le premier coup de pioche donné cet automne à la construction d’un nouveau dépôt ferroviaire et centre administratif à l’Asse, près du Paléo, qui marque le début d’une période de grosses transformations qui va s’étendre sur une douzaine d’années.» Suite de l’article sous la plume d’Yves Merz, dans 24 heures du 19 septembre 2019 (photo Patrick Martin).