Quels transports publics pour les seniors?

Grand soleilL’Association transports et environnement (ATE) organise le 6 juin 2024 à Lausanne un séminaire sur le thème «Vieillissement démographique et transports publics: quels défis?».

Ce séminaire abordera les mesures et les bonnes pratiques à mettre en place pour rendre les transports publics plus accessibles, sûrs et attrayants pour le public senior. Vous trouverez le programme complet en pièce jointe.
 
Nous discuterons -entre autres- de l’accessibilité des arrêts, gares et véhicules, de la prévention des chutes dans les transports de proximité, de la gratuité des transports publics pour les seniors et d’autres mesures visant à inciter les personnes âgées à faire le choix des TP avec:
  • Jason Borioli du bureau spécialisé en accessibilité universelle id-Geo à Lausanne,
  • Estelle Montet et Hanspeter Oprecht de l’Office fédéral des transports (OFT),
  • Emmanuel Ravalet de l’Université de Lausanne et du BMH – Bureau Mobil’homme,
  • Alexandre Kalbfuss, des transports publics de la région lausannoise (tl),
  • Damien Le Goff responsable du cours «Être et rester mobile» à l’ATE,
  • Mais aussi avec Eliane Rey, anc. membre du Conseil d’administration des tl et membre de la Fédération des associations de retraité∙es – FARES et Helmut Eichhorn directeur de l’Alliance SwissPass qui nous rejoindront pour la table ronde.
Lieu: Gotham Lausanne gare, avenue d’Ouchy 4, 1006 Lausanne.
Horaire: 13h à 17h, suivi d’un apéritif.
 
Le séminaire est gratuit, mais l’inscription obligatoire.
 
Inscrivez-vous sans plus attendre sous: www.mobilitesenior.ch/seminaire2024
 
Et n’hésitez pas à transmettre cette annonce au sein de votre organisation ou à toute personne potentiellement intéressée.

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion. 

Pour vous abonner à cette page Actualité, veuillez déposer votre adresse électronique dans la rubrique «S’abonner aux articles» visible dans la colonne de gauche de n’importe quelle page du site. Après validation, vous recevrez systématiquement les nouveaux articles.

Interview du patron des CFF

Soleil et nuagesVincent Ducrot, patron des CFF, était l’invité du quotidien 24 heures le 18 avril 2024. Renaud Bournoud en tire un compte-rendu exhaustif dans l’édition du 20 avril de ce journal, tandis que l’interview complète se trouve sur YouTube. De son côté, David Haeberli interroge le CEO des CFF sur les mêmes thèmes dans Le Temps du 24 avril. Enfin, Renaud Bournoud revient sur les dix ans du FAIF (financement et aménagement de l’infrastructure ferroviaire) et ses retombées mitigées pour la Suisse romande dans 24 heures du 26 avril.

L’entretien était diffusé en direct et a permis à chacun de constater la clarté et la parfaite maîtrise des dossiers de Vincent Ducrot. Pour les projets suivis de près par la citrap-vaud quelques déceptions: la gare souterraine de Lausanne, pour laquelle nous sommes favorables à une étude immédiate, ne se réalisera qu’à l’horizon 2070, et au bon vouloir des élus politiques. Pour le tunnel Perroy–Morges de la ligne nouvelle Genève–Lausanne, il faudra attendre 2035 pour obtenir le permis de construire; quant à la ligne complète, le projet soulèvera des milliers d’oppositions et, malgré la motion 23.3668 votée par le parlement, sa réalisation ne sera pas pour demain, ni pour après-demain. Enfin, l’actuel financement du rail ne libère qu’un seul milliard de francs par an pour les investissements, une somme tout à fait insuffisante pour couvrir les besoins du pays tout entier.

La conclusion de Vincent Ducrot a réveillé notre espoir: il manque aujourd’hui un vrai projet fédérateur pour le pays, comme Rail 2000 ou les Nouvelles transversales alpines, avec un véritable concept d’horaire partant du niveau international, puis descendant au niveau national et enfin au niveau régional. C’est l’exacte vision du projet de la Croix fédérale de la mobilité porté par l’association SwissRailvolution, co-fondée par la citrap-vaud… (photo Georges Cabrera, DR).

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion. 

Pour vous abonner à cette page Actualité, veuillez déposer votre adresse électronique dans la rubrique «S’abonner aux articles» visible dans la colonne de gauche de n’importe quelle page du site. Après validation, vous recevrez systématiquement les nouveaux articles.

Evian-les-Bains qui rit, Simplon qui pleure

Soleil et nuagesAlors que le le bateau à vapeur accidenté Simplon suscitait une foule de questions aux portes ouvertes de la Compagnie générale de navigation, le 13 avril 2024, plus de 7000 visiteurs ont accouru pour découvrir le nouveau navire Evian-les-Bains. Ce bâtiment hybride, combinant moteur thermique et génératrices électriques, pourra emporter 700 passagers sur l’axe Lausanne–Evian, et réglera le trafic pendulaire entre ces deux centres sous l’appellation NaviExpress. Compte-rendu de cette manifestation dans Le Temps du 15 avril, sous la plume d’Aurélie Coulon, et dans 24 heures du même jour, sous la plume de Claude Béda (photo Aurélie Coulon).

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion. 

Pour vous abonner à cette page Actualité, veuillez déposer votre adresse électronique dans la rubrique «S’abonner aux articles» visible dans la colonne de gauche de n’importe quelle page du site. Après validation, vous recevrez systématiquement les nouveaux articles.

Succès japonais du GoldenPass Express

Grand soleilUne rame du train à grande vitesse «Rapiito», reliant l’aéroport international du Kansai à Osaka, a été complètement transformée aux couleurs du GoldenPass Express, le convoi à écartement variable du MOB reliant sans transbordement Montreux à Interlaken et vice-vers. La version japonaise du GoldenPass Express circule entre Nankai Osaka et le site de la future Exposition universelle jusqu’à la fin de l’événement, en octobre 2025. Une publicité hors norme: près de 40 millions de visiteurs sont attendus lors de cette manifestation mondiale. Claude Beda dresse un portrait complet de cet événement dans 24 heures du 5 avril 2024 en rappelant notamment l’invention révolutionnaire du bogie à écartement variable (photo MOB/GoldenPass/DR).

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion. 

Pour vous abonner à cette page Actualité, veuillez déposer votre adresse électronique dans la rubrique «S’abonner aux articles» visible dans la colonne de gauche de n’importe quelle page du site. Après validation, vous recevrez systématiquement les nouveaux articles.

Le Simplon a frôlé la catastrophe

OrageLe Canton de Vaud, et tout particulièrement sa cheffe du Département des infrastructures Nuria Gorrite, ont suivi avec préoccupation les événements de la nuit du 29 au 30 mars 2024 à Cully concernant le vapeur Simplon de la Compagnie générale de navigation (CGN). Ils partagent leur tristesse face à cette situation. L’État salue le travail admirable des intervenants de la nuit pour éviter le naufrage. Il est en lien permanent avec ses administrateurs au sein de la CGN et la direction pour s’assurer que des mesures seront prises à la fois pour déterminer les responsabilités et pour évaluer les dégâts. Tous les détails dans les communiqués de presse du 30 mars de l’Etat de Vaud et de la CGN, ainsi que dans les reportages parus dans Le Matin Dimanche du 31 mars sous la plume de Renaud Bournoud et Erwan Le Bec (photo Odile Meylan, Le Matin Dimanche) et dans 24 heures du 2 avril sous la plume de Romaric Haddou et Erwan Le Bec.

Premiers constats de l’accident dans 24 heures du 3 avril sous la plume d’Erwan Le Bec et dans le communiqué de presse de la CGN du 4 avril. Le 8 avril, un nouveau communiqué de presse de la CGN précise que le le Conseil d’administration de celle-ci a désigné une commission d’experts pour faire la lumière sur l’accident, dont la mission est détaillée dans 24 heures et Le Temps du 9 avril, et Le Matin Dimanche du 28 avril.

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion. 

Pour vous abonner à cette page Actualité, veuillez déposer votre adresse électronique dans la rubrique «S’abonner aux articles» visible dans la colonne de gauche de n’importe quelle page du site. Après validation, vous recevrez systématiquement les nouveaux articles.

 

«Et si on allait en train sur le Cervin?»

Soleil et nuages«22 août 1890, un courrier parvient au Conseil fédéral. Aujourd’hui, son contenu ferait sensation. A l’époque, il suscite une indifférence polie. L’enveloppe contient une demande de concession. De l’imprimeur Leo Heer-Bétrix et l’ingénieur Xaver Imfeld. Les deux entrepreneurs ont pour ambition de faire construire un chemin de fer qui mène en haut du… Cervin! L’idée semble folle et hautement symbolique. Et pourtant, dans les faits, la nouvelle ne provoque que peu de réactions. Le Conseil fédéral donne son aval. Quand l’objet passe au parlement, tant au Conseil national qu’au Conseil des Etats, il est adoubé sans même faire l’objet d’une discussion.» Suite de cette incroyable saga dans Le Temps du 26 mars 2024 sous la plume de Nicolas Jutzet, directeur adjoint de l’Institut libéral.

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion. 

Pour vous abonner à cette page Actualité, veuillez déposer votre adresse électronique dans la rubrique «S’abonner aux articles» visible dans la colonne de gauche de n’importe quelle page du site. Après validation, vous recevrez systématiquement les nouveaux articles.

Les CFF bientôt à l’assaut de l’Europe?

Grand soleilLors de la conférence de presse annuelle du 11 mars 2024, le patron des CFF, Vincent Ducrot, prépare son entreprise à l’ouverture du réseau à la concurrence étrangère; il verrait ainsi d’un bon oeil le développement de liaisons non performantes, comme Genève–Lyon ou Zurich–Munich, ainsi que des possibilités d’améliorations pour les liaisons vers Paris ou Milan. Plus de détails dans 24 heures du 12 mars 2024 sous la plume d’Arthur Grosjean.

Par un heureux hasard, le Grand Conseil vaudois a débattu, puis transmis au Conseil d’Etat le 12 mars, l’interpellation 24_INT_45 de David Vogel et consorts intitulée «Suisse romande? Ici Londres!»; celle-ci demande de lancer une étude approfondie, en collaboration avec les CFF, pour la mise en place d’une liaison directe entre Genève et Londres, avec prolongation jusqu’à Lausanne. En 2012 déjà, une telle liaison avait été identifiée comme étant intéressante par le groupe Eurostar et aurait permis de relier les deux villes en 5h30. Pour diverses raisons, cette option a été remise aux calendes grecques, tandis que le projet d’une liaison directe Bâle–Londres est actuellement à l’étude aux CFF (voir notre Actualité du 30 novembre 2023); Jérôme Cachin développe ce projet dans 24 heures du 2 mars 2024, tandis qu’une citoyenne de Vich, Nadine Mc-Cormick, a déjà récolté 3700 signatures pour appuyer les propositions parlementaires dans les cantons de Vaud et de Genève (selon 24 heures du 5 avril). De leur côté, les Genevois ne restent pas inactifs et la députée Diane Barbier-Mueller dépose le 1 mars sa proposition de motion auprès du Grand Conseil genevois.

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion. 

Pour vous abonner à cette page Actualité, veuillez déposer votre adresse électronique dans la rubrique «S’abonner aux articles» visible dans la colonne de gauche de n’importe quelle page du site. Après validation, vous recevrez systématiquement les nouveaux articles.

 

Pour les oubliés de la mobilité

Soleil et nuagesEntreprises, cantons, villes et communes n’ont pas rempli les obligations légales requises, au 1er janvier 2024, par la loi sur l’égalité pour les personnes handicapées (LHand). Pourtant, ces différents acteurs de la mobilité tentent de promouvoir une approche plus inclusive du déplacement dans l’espace public. Le quotidien Le Temps y consacre un dossier complet dans son édition du 6 mars 2024, sous la plume de Marie-Amaëlle Touré, et lance la 1re édition du Rendez-vous romand de la mobilité, qui se penchera le mardi 19 mars 2024 sur le sort des «oubliés de la mobilité». A cette occasion, le conseiller fédéral Albert Rösti et la conseillère d’Etat Nuria Gorrite s’exprimeront notamment sur cette problématique.

Programme et inscriptions sur ce site. Compte rendu de la manifestation dans Le Temps du 20 mars 2024.

 

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion. 

Pour vous abonner à cette page Actualité, veuillez déposer votre adresse électronique dans la rubrique «S’abonner aux articles» visible dans la colonne de gauche de n’importe quelle page du site. Après validation, vous recevrez systématiquement les nouveaux articles.

Genève–Lausanne: le rail et la route cherchent leur tracé

Soleil et nuagesLe rapport prospectif «Genève–Lausanne, nouvelle ligne» rédigé par BG Ingénieurs Conseils SA et récemment rendu public relève une coordination indispensable entre l’élargissement de l’autoroute de Genève à Nyon et l’aménagement de la nouvelle ligne ferroviaire Genève–Lausanne. Renaud Bournoud consacre à cette problématique l’éditorial et un article de fond dans 24 heures du 27 février 2024, judicieusement illustrés par Bénédicte.

Cette problématique est d’autant plus urgente que le Conseil national a validé à a son tour, le 26 février 2024, après l’approbation du Conseil des Etats en date du 19 décembre 2023, la stratégie Perspective Rail 2050 du Conseil fédéral, incluant notamment le crédit de 1,3 milliard de francs pour le tunnel de 9 kilomètres planifié entre Perroy et Morges; lire quelques détails complémentaires dans 20 Minutes du 26 février et dans Le Temps du 27 février, sous la plume de David Haeberli.

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion. 

Pour vous abonner à cette page Actualité, veuillez déposer votre adresse électronique dans la rubrique «S’abonner aux articles» visible dans la colonne de gauche de n’importe quelle page du site. Après validation, vous recevrez systématiquement les nouveaux articles.

RER Sud Léman: le Valais s’engage!

Grand soleilLa réhabilitation des 17,8 kilomètres de la ligne ferroviaire du Sud Léman reliant Evian-les-Bains (F) à Saint-Gingolph (CH) vise à compléter l’extension du Léman Express qui relie, depuis décembre 2019, Genève à Évian-les-Bains. Elle prolongerait aussi l’exploitation du RER Valais-Wallis d’Evian à Brigue via Monthey, Martigny, Sion et Sierre notamment, à une fréquence de deux trains par heure et par sens. Cette offre contribuerait à réduire la congestion du trafic routier et ses milliers de véhicules qui traversent la frontière chaque jour, avec des pointes à plus de 13’000. Le communiqué de presse du 19 février 2024 annonce que le Conseil d’Etat du Valais va demander au Grand Conseil l’octroi d’un crédit d’engagement de 22,8 millions pour la réhabilitation de cette ligne (graphique de FranceInfo du 17 avril 2023).

Le Grand Conseil valaisan a donné le 11 mars 2024 son feu vert à l’octroi du crédit d’engagement de 22,8 millions de francs pour le projet de réhabilitation de la ligne ferroviaire entre Saint-Gingolph et Evian-les-Bains. La décision finale revient à la France; l’inscription des études au Contrat de plan Etat Région (CPER) en France, qui devrait avoir lieu au premier semestre 2024, représente une étape décisive pour la poursuite de ce projet.

 

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion. 

Pour vous abonner à cette page Actualité, veuillez déposer votre adresse électronique dans la rubrique «S’abonner aux articles» visible dans la colonne de gauche de n’importe quelle page du site. Après validation, vous recevrez systématiquement les nouveaux articles.