Le retour des trains de nuit

Grand soleil«Après des années de purgatoire, les voyages en train de nuit ont de nouveau la cote en Suisse. Les réservations pour cet été cartonnent, et Zurich est désormais le deuxième plus grand hub d’Europe en la matière, juste derrière Vienne. Un vaste réseau de trains de nuit est en passe de se redéployer ces prochaines années sur toute l’Europe. Au niveau suisse, une ligne Zurich-Amsterdam via Bâle sera inaugurée en décembre. L’an prochain, c’est Rome qui sera de nouveau desservie. Dès 2024, les CFF promettent une ligne pour Barcelone, qui passera par la Suisse romande. D’autres destinations devraient suivre. Des cabines beaucoup plus confortables et des prix concurrentiels, ajoutés à l’aspect écologique de ce moyen de transport, expliquent ce retour de flamme. C’est toute une hôtellerie ferroviaire qui devrait bientôt trouver sa clientèle.» Suite de l’enquête dans Le Matin Dimanche du 4 juillet 2021 sous la plume d’Ivan Radja (photo Harald Eisenberger).

Loi CO2: renaissance des trains de nuit

Grand soleilLe train de nuit est à l’agonie. La loi sur le CO2, soumise à la votation populaire le 13 juin 2021, offre de nouvelles perspectives aux trains de nuit: les entreprises de transport public peuvent bénéficier d’aides financières du Fonds pour le climat, à hauteur de 30 millions de francs par an, pour la promotion du transport ferroviaire transfrontalier de personnes, y compris par trains de nuit. Plus de détails dans 24 heures du 15 mai 2021 sous la plume de Renaud Bournoud et Florent Quiquerez (graphique: I. Caudullo, 24 heures).

Europe ferroviaire: du chaud et du froid

Soleil et nuages«Quatre pays, dont la Suisse, signent une déclaration d’intention visant à promouvoir les liaisons ferroviaires sur le continent européen. Le même jour, la Suisse coupe ses lignes en direction de l’Italie». Article détaillé dans Le Temps du 9 décembre 2020 sous la plume de Bernard Wuthrich, communiqué de presse du 8 décembre de l’Office fédéral des transports et document exclusif du Gouvernement allemand, en français, intitulé Trans-Europ-Express 2.0 (photo Peter Schneider, Blick 8.12.2020).

Les trains de nuit se réveillent…

Grand soleilLes CFF et les ÖBB (chemins de fer autrichiens) vont renforcer leur collaboration de longue date en trafic voyageurs international. Les deux entreprises ferroviaires ont l’intention d’étendre l’offre existante de trains de nuit de six à dix lignes. De nouveaux trains de nuit sont prévus de la Suisse vers Amsterdam, Rome et Barcelone. Les CFF et les ÖBB ont signé le 15 septembre 2020 une déclaration d’intention dans ce sens à Zurich. Tous les détails dans le communiqué de presse du même jour.

Trains de nuit pour les CFF

Grand soleilLes CFF vont louer des voitures-lits et couchettes à l’entreprise allemande RDC Asset pour développer leur offre au départ de la Suisse. Ils comptent sur l’aide du Fonds pour le climat prévu par la révision de la loi sur le CO2. Le projet pourrait démarrer en décembre 2021. Plus de détails dans 24 heures du 19 août 2020 sous la plume de Gabriel Sassoon (photo Keystone).

Remplacer les avions par des TGV

Grand soleilL’électrochoc causé par la pandémie, conjugué au souci environnemental, joue en faveur du grand retour du train pour les courtes et moyennes distances. C’est la conviction de l’Association européenne pour le développement du transport ferroviaire (AEDTF), qui, dès le 11 mai 2020, premier jour du déconfinement, est montée au créneau en demandant «un nouvel équilibre» entre le train et l’avion, afin que le rail retrouve le «rôle majeur qu’il avait autrefois». Voir l’analyse complète du Matin Dimanche du 17 mai 2020, sous les plumes d’Ivan Radja et Clément Bonard, ainsi que notre page Actualité du 14 mai consacrée au communiqué de l’AEDTF (photo Philippe Lopez/AFP).

Voyages internationaux après la pandémie: quelle place pour le rail?

Grand soleilSuite à la pandémie, l’Association européenne pour le développement du transport ferroviaire, section suisse  (AEDTF-CH), demande qu’un nouvel équilibre entre le train et l’avion soit favorisé et que le rail retrouve le rôle majeur qu’il avait autrefois. Au trafic aérien les déplacements professionnels encore nécessaires et les trajets les plus longs; au rail les relations sur les courtes et moyennes distances, ainsi que le trafic de loisirs. L’effort doit être mis sur le développement de relations ferroviaires modernes (confortables), directes (sans changement) et pratiques (billetterie harmonisée); atteindre Londres, Bruxelles, Rome, Barcelone, Nice ou Amsterdam par train direct au départ de la Suisse doit redevenir une évidence. Tous les détails dans le communiqué de presse de l’AEDTF-CH du 11 mai 2020.

La motion «Stratégie pour augmenter à long terme le nombre de correspondances internationales du trafic ferroviaire voyageurs», déposée par la conseillère nationale Aline Trede (Groupe des Verts) le 20 décembre 2019, est une réponse partielle à la demande de l’AEDTF-CH. Cette motion a été heureusement adoptée par le Conseil fédéral le 12 février 2020.

Nuria Gorrite: pour un plan du rail européen

Grand soleilInterviewée au sujet de la crise du coronavirus, la présidente du Conseil d’Etat vaudois, Nuria Gorrite, a notamment déclaré: «Maintenant, je souhaite aussi que le Conseil fédéral s’engage pour un plan du rail européen. Nous sommes au coeur de l’Europe et avons un rôle à jouer. C’est l’occasion de développer notamment les trains de nuit. Il y a une vraie opportunité non seulement d’investissement et de relance, mais aussi de transformation des comportements. Les débats sur le climat ne peuvent pas s’évaporer dans le virus. Nous sommes dans une forme de démonstration que le changement de comportement humain peut avoir une incidence sur l’état de la planète.» Article complet dans 24 heures du 16 avril 2020, sous la plume de Renaud Bournoud et Jerôme Cachin (photo Jean-Paul Guinnard).

Café de la mobilité: les trains de nuit en Europe

Grand soleilRappel: la citrap-vaud organise un nouveau Café de la mobilité consacré à une actualité brûlante, celle des trains de nuit.

Mardi 11 février, 20h: Isabelle Chevalley, conseillère nationale : «Les trains de nuit en Europe».
Lieu: salle de conférence du Restaurant Le Milan, boulevard de Grancy 54, Lausanne.
Vous trouverez un résumé de la conférence de Mme Isabelle Chevalley sous le titre «Objectif train de nuit».

Vous trouverez une documentation plus complète sur cette problématique dans nos pages Actualité du 11 juin et du 18 juillet 2019, ainsi que dans Le Matin Dimanche du 9 février 2020.

La grande saga des trains de nuit

Grand soleilGenève-Rome, Zurich-Barcelone, Thoune-Amsterdam: qui se souvient encore de ces trains de nuit qui reliaient la Suisse à l’Europe? Partout, mais surtout à l’ouest du continent, ces liaisons ont été démantelées au cours des dix dernières années: pas assez rentables, elles n’ont pas résisté à la croissance du trafic aérien à bas coût, ou encore au développement du TGV et de l’autoroute. Le quotidien Le Temps est parti à la découverte de cinq parcours mythiques, décrits tout au long de la semaine du 19 au 23 août 2019:

Paris–Venise, sous la plume de Céline Zünd.
Madrid–Lisbonne, par Boris Busslinger.
Prague–Budapest, par Olga Yurkina (texte et photo).
Bâle–Berlin, par Céline Zünd.
Stockholm–Narvik, par Xavier Filliez.