Horaire 2024: remède pire que le mal

OrageOrageLes CFF ont présenté leur projet d’horaire 2024 aux cantons de la Suisse occidentale. L’offre mise en place depuis 20 ans avec l’introduction de Rail 2000 passe à la trappe; les temps de parcours sont prolongés et beaucoup de correspondances rompues. La Conférence des transports de la Suisse occidentale (CTSO) a décidé de ne pas entrer en matière sur le projet d’horaire 2024 et renvoie la copie aux CFF. A la sortie d’une pandémie ayant fortement impacté les transports publics et à l’aube d’une politique environnementale durable, les dégradations proposées par les CFF remettent en cause l’objectif d’augmentation de la part modale des transports publics, un projet majeur de la Confédération et des cantons. Tous les détails dans le communiqué de presse de la CTSO du 8 avril 2022, de même que dans Blick du même jour, sous la plume d’Adrien Schnarrenberger. Alain Barbey, directeur CFF pour la Suisse romande, revient sur cette problématique dans l’émission Forum de la RTS du 8 avril, de même que 24 heures dans son édition du 9 avril.

(Tiré de Blick du 8 avril 2022)

La citrap-vaud reste persuadée que seul un plan global pour la renaissance du rail suisse est la solution à moyen terme: la création de l’association SwissRailvolution, en décembre 2021, constitue notre réponse à ce défi.

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion.

 

Pertes des CFF dues au Covid: OuestRail tance le Conseil fédéral

OrageEn compensant les pertes financières des CFF dues au Covid par le biais du Fonds pour l’infrastructure ferroviaire, le Conseil fédéral met en péril la réalisation de nombreux projets dans toute la Suisse. Au moment même où la mise en place de nouvelles offres ferroviaires a déjà pris énormément de retard, ralentir encore le rythme de leur déploiement va à l’encontre des objectifs climatiques du pays et d’une politique d’investissements soutenant l’économie. OuestRail demande un financement extraordinaire, comme pour les autres secteurs impactés par la pandémie, pour les conséquences économiques du Covid sur le trafic grandes lignes des CFF. Les grands projets étudiés à la demande du Parlement dans le cadre de l’étape d’aménagement suivante 2040 pourraient être reportés aux calendes grecques, en particulier la diminution du temps de parcours entre Lausanne et Berne et la nouvelle ligne entre Lausanne et Genève. Plus d’informations dans le communiqué de presse d’OuestRail du 21 janvier 2022 et dans 24 heures du 22 janvier, sous la plume de Renaud Bournoud (photo Lucien Fortunati).

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion. 

Genève–Lausanne–Berne: Vincent Ducrot veut aller plus vite

Grand soleilDans Le Matin Dimanche du 13 juin 2021, Vincent Ducrot, CEO des CFF, est interviewé par Nicolas Pinguely et Pierre Veya. Il résume sa vision sur l’axe Genève–Lausanne–Berne.

«Estimez-vous nécessaire de créer une nouvelle ligne plus rapide entre Lausanne et Berne, où le train se traîne? Cela serait une bonne chose d’accélérer la ligne. Nous planchions déjà sur le sujet lorsque j’étais jeune ingénieur. Les voies sont vieilles et le parcours très tournant. Nous y travaillons, mais l’investissement public se chiffre en centaines de millions. Ce sera à la politique de décider, car c’est son rôle et sa compétence.

Et l’axe entre Genève et Lausanne? Il faudrait une voie supplémentaire qui puisse servir d’itinéraire de délestage. Là, nous sommes trop fragiles lorsque survient une panne ou un accident de personne. La situation peut prendre deux heures avant d’être rétablie. C’est notre talon d’Achille. Nous réfléchissons à la création d’une nouvelle voie, peut-être le long de l’autoroute.»

(Photo Yvain Genevay)

CFF 2020 et coronavirus: recul de la demande et perte financière

Soleil et nuagesLa pandémie de coronavirus a des conséquences majeures. La demande est en net recul avec une diminution d’un tiers du nombre de personnes dans les trains et les gares en 2020. Depuis le printemps, les CFF appliquent des mesures d’économie: gel des embauches dans l’administration, priorisation des projets et report ciblé des investissements. En 2021, les CFF mettent l’accent sur la qualité, la stabilité de l’horaire et la planification des chantiers. Les investissements en matériel roulant s’inscrivent à la hausse. La situation financière reste tendue. Tous les détails de l’exercice 2020 dans le communiqué de presse du 15 mars 2021 et dans le Rapport de gestion 2020.