Pandémie: les transports publics émergent de leur hibernation

Grand soleilLes transports publics suisses rétabliront en grande partie l’exploitation normale entre les 6 et 8 juin 2020. Cela concernera notamment les lignes du trafic purement touristique telles que les trains panoramiques, les chemins de fer de montagne et les bateaux, qui ne circulent pas actuellement, ainsi que les services comme la restauration ferroviaire, les réservations de groupes ou encore le transport de bagages. Tous les détails dans les communiqués de presse de la Compagnie générale de navigation (CGN) (28 mai), des transports publics suisses, des CFF et du Glacier Express (29 mai). 24 heures du 29 mai détaille la reprise de la CGN (photo Vanessa Cardoso).

Transports publics: plan de protection dès la reprise de l’offre du 11 mai 2020

Grand soleilLe 11 mai 2020 sera marqué par une nette reprise de l’offre des entreprises de transport suisses. En tant que gestionnaires de système des transports publics sur rail et route, les CFF et CarPostal ont mis au point un plan de protection pour les voyageurs des transports publics en concertation avec l’Office fédéral des transports (OFT) et l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Le port de masques d’hygiène est préconisé aux usagers des transports publics si la distance de deux mètres ne peut pas être respectée. Dans la mesure du possible, il est conseillé d’éviter les heures de pointe le matin et le soir et d’opter pour des trains à faible taux d’occupation. Toutes les informations dans les deux communiqués de presse du 30 avril 2020 détaillant le plan de protection et la reprise de l’offre; informations de la Compagnie générale de navigation (CGN) sur son communiqué de presse du même jour; échos dans les éditions du 1 mai de 24 heures et du Temps (photo CFF); Plan de protection pour les transports publics, édition du 27 avril 2010.

Andreas Bergmann, nouveau patron de la CGN

Grand soleilDepuis septembre 2019, Andreas Bergmann, Bernois de 51 ans, dirige la Compagnie générale de navigation (CGN). «Je découvre un nouvel univers et j’observe avec plaisir le capital de sympathie et de bienveillance que la compagnie a auprès de la population. Chaque individu a une relation personnelle, une histoire avec la CGN, c’est très enrichissant». Interview complète par Bernard Wuthrich dans Le Temps du 28 janvier 2020 (photo Cyril Zingaro).

Andreas Bergmann nouveau directeur général de la CGN

Grand soleilLe conseil d’administration du Groupe CGN (Compagnie générale de navigation) a nommé Andreas Bergmann en tant que directeur général de l’entreprise, en remplacement de Luc-Antoine Baehni parti à la retraite. Andreas Bergmann a notamment dirigé l’entreprise TGV Lyria de 2015 à 2018. Plus de détails dans le communiqué de presse du 26 août 2019 et dans 24 heures du 27 août.

Léman: nouveaux bateaux entre France et Suisse

Grand soleilLa collaboration franco-suisse au sujet des liaisons lacustres ouvre la voie à l’achat de deux nouveaux bateaux et au doublement des cadences et de la capacité sur la ligne Lausanne-Evian début 2022. En favorisant le transport lacustre pour les déplacements entre les deux rives du Léman, les autorités franco-suisses apportent une réponse concrète aux enjeux climatiques. Plus de détails dans le communiqué de presse du 22 août 2019 et dans 24 heures du 23 août sous la plume de Renaud Bournoud (illustration CGN/DR).

CGN: les trois défis du nouveau président

Grand soleilLa carte «Horizons» –un nouvel abonnement annuel de 149 CHF avec accès illimité en 1ère classe–,  l’adjudication du marché pour la construction d’un nouveau bateau dédié au transport public –permettant notamment le trajet Lausanne–Evian toutes les 45 minutes– et le développement de la motorisation hybride, voire tout électrique: Benoît Gaillard, nouveau président de la Compagnie générale de navigation (CGN) est interviewé par Lucie Monnat dans Le Matin Dimanche du 16 juin 2019 (photo Yvain Genevay).

Un nouveau ferry pour doper la liaison Lausanne–Evian

Grand soleil«La Compagnie générale de navigation (CGN) a lancé un appel d’offres international pour la construction de son nouveau bateau moyen accéléré (BMA) destiné à désengorger le trafic lémanique entre la France et la Suisse, saturé… Ce navire, dont le coût est estimé à 15 millions de francs, sera un ferry de 60 m de long de type monocoque à déplacement rapide. Selon les exigences de la CGN, il devra pouvoir atteindre une vitesse maximale à pleine charge de 36 km/h.» Suite de l’article dans 24 heures du 28 février 2019 sous la plume de Claude Béda (illustration CGN/DR).

Benoît Gaillard à la tête de la CGN

Grand soleilBenoît Gaillard ajoute une corde à son arc. L’élu socialiste lausannois, ancien collaborateur personnel de la conseillère d’État Nuria Gorrite, est le nouveau président de la Compagnie générale de navigation (CGN). Sa vision: «Il s’agit de conjuguer le développement du transport public avec la conservation et la promotion du patrimoine historique… En faisant construire son premier bateau moderne orienté sur le transport de pendulaires, la CGN va achever de devenir, en plus d’une compagnie touristique, une vraie entreprise de mobilité.» Interview complète par Claude Béda dans 24 heures du 19 janvier 2019 (photo Patrick Martin).

Cure de jouvence pour le vapeur «Rhône»

Grand soleilUne nouvelle étape décisive vient d’être franchie pour la préservation de la flotte historique de la Compagnie générale de navigation sur le Léman (CGN). Les cantons de Vaud, de Genève, et du Valais et l’Association des amis des bateaux à vapeur (ABVL) ont bouclé le plan de rénovation du navire Rhône. Le dernier vapeur construit sur les lacs suisses va ainsi retrouver sa jeunesse de 1927 grâce à des travaux devisés à 15,8 millions de francs. Ce nouveau partenariat entre fonds publics et privés permettra de remettre en service ce monument historique et ainsi garantir une flotte suffisante pour assurer et maintenir le trafic touristique. Tous les détails dans le communiqué de presse du 22 novembre 2018 et dans 24 heures du 23 novembre. Une courte vidéo est notamment consacrée à Maurice Decoppet, président de l’ABVL et fer de lance de la rénovation de la flotte Belle Epoque du Léman.