11 millions pour le rail vaudois: unanimité du Grand Conseil

Grand soleilGrand soleilLe 30 juin 2020, le Grand Conseil vaudois a accepté à l’unanimité un crédit de 11 millions pour financer les études en vue de la stratégie 2050 du Conseil d’Etat en matière de rail. Parmi ses pistes de réflexion prioritaires figurent la diminution du temps de parcours entre Berne et Lausanne et l’aménagement d’une nouvelle ligne de Genève à Lausanne. Le député PLR Stéphane Masson a proposé au Grand Conseil d’adopter une détermination qui propose de réfléchir à une nouvelle ligne souterraine entre Lausanne et Morges, avec une gare desservant les Hautes Ecoles; cette détermination a été acceptée par 83 oui, 8 non et 12 abstentions. Plus de détails dans l’Exposé des motifs et projet de décret du 4 mars 2020, dans le Rapport de la Commission thématique des infrastructures liées aux transports et à la mobilité du 8 juin, ainsi que dans 20 minutes du 30 juin.

Historique: le rail vaudois se dote d’une Vision 2050

Grand soleilGrand soleilAugmenter fortement la capacité des lignes ferroviaires vaudoises tout en garantissant un lien fort avec le reste de la Suisse et les pays voisins, voici les principaux objectifs de la nouvelle stratégie Vision 2050. Le Conseil d’Etat vaudois soumet le projet au Grand Conseil et lui demande d’accorder 11 millions de francs pour mener les études permettant de décrocher des financements fédéraux. Parmi les priorités, la diminution du temps de parcours entre Lausanne et Berne ainsi qu’une ligne nouvelle Genève–Lausanne sont identifiées. Tous les détails dans le communiqué de presse du 3 juin 2020, le compte-rendu de la conférence de presse du même jour et dans l’Exposé des motifs et projet de décret du 4 mars 2020. Voir les échos des médias dans Le Temps du 4 juin, dans l’éditorial et l’article de fond de 24 heures du même jour, ainsi que dans le téléjournal de la RTS1 du 3 juin. La Commission thématique des infrastructures liées aux transports et à la mobilité a préavisé à l’unanimité l’octroi du crédit d’étude de 11 millions de francs pour financer le projet Vision 2050: voir son communiqué de presse du 9 juin 2020.

La citrap-vaud, qui défend depuis 2010 son Plan Rail 2050 et la ligne nouvelle Genève–Lausanne, se félicite de la prise de position du Conseil d’Etat qu’elle considère comme réellement historique.

Direttissima Morges–Lausanne et gare Hautes Ecoles: le Conseil d’Etat interpellé

Grand soleilLe député Stéphane Masson (PLR), appuyé par 44 co-signataires, a déposé le 12 février 2019 une interpellation adressée au Conseil d’Etat et intitulée «Nouvelle ligne CFF entre Lausanne et Genève, pourquoi ne pas étudier l’aménagement d’une gare souterraine au niveau de l’EPFL?». Rappelant le récent accord liant l’Etat de Vaud aux CFF, la «Perspective générale pour la région vaudoise», le député a souligné l’intérêt pour l’Ouest lausannois et pour les 33’000 résidents de l’EPFL et de l’UNIL d’étudier une desserte ferroviaire CFF entre Morges et Lausanne avec une nouvelle gare dans le périmètre des Hautes Ecoles. Vous trouverez ici le plaidoyer incisif de Stéphane Masson (de 8’17” à 11’35”), ainsi qu’un bref compte-rendu dans 24 heures du 14 février. Lire aussi l’article de Stéphane Masson dans la Tribune PLR du 20 mars 2019.

Esquisse d’une direttissima Morges-Hautes Ecoles-Lausanne selon la citrap-vaud, tirée de son rapport «Ligne ferroviaire nouvelle Genève–Lausanne: rapport d’étape 2016».

Un Plan Rail pour le canton de Vaud

Grand soleilGrand soleilUne nouvelle ligne complète de Genève à Lausanne, une nouvelle gare souterraine pour le noeud de Lausanne: ce sont les projets les plus spectaculaires qui seront entrepris dans le cadre de la «Perspective générale pour la région vaudoise», un plan pour le développement ferroviaire à long terme du canton de Vaud. Un jour après la parution du Message du Conseil fédéral sur l’étape d’aménagement 2035 du PRODES (programme de développement stratégique de l’infrastructure ferroviaire), la présidente du Conseil d’Etat vaudois, Nuria Gorrite, et le CEO des CFF Andreas Meyer ont signé ce document stratégique. Tous les détails dans le communiqué de presse du 1 novembre 2018 et dans 24 heures du 2 novembre, sous la plume de Renaud Bournoud.

Après la déclaration publique de Philippe Gauderon, patron de l’infrastructure CFF, sur l’étude d’une ligne nouvelle Genève–Lausanne (voir notre Actualité du 13 mai 2018), la prise de position de l’Etat de Vaud conforte la vision de la citrap-vaud, résumée dans son Plan Rail 2050.

Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’Etat vaudois, et Andreas Meyer, CEO des CFF, à Yverdon-les-Bains le 1 novembre 2018.