Résurrection de la ligne ferroviaire Delle–Belfort

Grand soleilLes trains vont à nouveau circuler entre Delle et Belfort dès le 9 décembre 2018, après 26 ans d’interruption. Les deux trains inauguraux, suisse et français, se sont retrouvés le 6 décembre en gare de Delle, à quelques centaines de mètres de la frontière suisse, en présence de nombreux élus des deux pays dont la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay. Quelques détails dans Le Temps du 7 décembre 2018 sous la plume de Bernard Wuthrich (photo Keystone/Bist/Roger Meier tirée de 24 heures du 7 décembre).

Saut-de-mouton Prilly-Malley-Renens: c’est parti!

Grand soleilLes autorités fédérales, vaudoises et genevoises ainsi que les CFF ont donné le vendredi 30 novembre 2018 à Renens le premier coup de pioche d’un élément-clé du développement de l’offre ferroviaire sur l’arc lémanique: le saut-de-mouton Renens–Prilly-Malley. Un ouvrage indispensable et complémentaire aux autres projets Léman 2030 en construction ou planifiés entre Lausanne et Renens. Tous les détails dans le communiqué de presse, ainsi que dans un extrait du téléjournal de la RTS du même jour.

Neuchâtel–La Chaux-de-Fonds: bâtir ou retaper?

Soleil et nuagesDans le message PRODES récemment publié par le Conseil fédéral, il est toujours question de corriger la ligne historique pour 821 millions, en supprimant le cul-de-sac de Chambrelien et en perçant un nouveau tunnel entre Les Hauts-Geneveys et La Chaux-de-Fonds. Le temps de parcours serait alors de 21 minutes, contre 28 minutes aujourd’hui; mais le projet original d’une direttissima, avec un trajet de 14 minutes seulement, a toujours la faveur du Gouvernement neuchâtelois. Arcinfo, dans son édition du 1 novembre 2018, résume le dossier, d’une grande importance pour l’unité du canton (infographie Arcinfo).

Infrastructure CFF: ombres et lumière de la pause estivale

Soleil et nuagesDès le lundi 27 août, l’horaire habituel reprend ses droits dans toutes les régions. Ainsi, le tronçon Lausanne–Puidoux-Chexbres a été entièrement interdit à la circulation pendant sept semaines; les travaux ont pu être exécutés conformément à la planification, sans interruption, dans des délais nettement plus courts (7 semaines au lieu de 8 mois) et à un coût 20% inférieur.

Alors que les CFF se félicitent du bon déroulement de leurs multiples chantiers (voir le communiqué du 27 août 2018), les voyageurs sont plus critiques. Le double incident du mercedi 22 août (accident de personne, suivi d’un arrachage de la caténaire) a paralysé totalement l’axe Genève–Lausanne pendant plusieurs heures. Dans Le Matin Dimanche du 26 août, Ariane Dayer résume son expérience: «Cet été de travaux aura montré la fragilité du réseau ferroviaire en Suisse romande. Mais aussi celle des CFF eux-mêmes. On peine à croire qu’au XXIe siècle, dans un pays aussi riche, pour un réseau qui applique des tarifs aussi costauds, il soit si difficile de remplacer les trains par des bus. Que Lausanne puisse être coupée de Genève pendant tant d’heures… À force de marketing et de désir d’être compris, les CFF ont oublié un léger détail: quand on monte dans un train, c’est pour arriver quelque part.» Une intéressante suggestion est enfin proposée par une lettre de lecteur, parue dans 24 heures du 29 août, pour faire face aux enjeux des naufragés du rail.

Chantier de La Conversion sur l’axe Lausanne-Puidoux, état au 8 août 2018 (photo D. Mange).

Delémont–Delle, l’autre super chantier des CFF

Grand soleilCinq semaines sans train sur la ligne Delémont-Porrentruy-Delle, c’est le prix à payer pour relier Bienne à Paris via Belfort, sans détour par Bâle. L’effort principal est réalisé côté français, avec la réhabilitation de la ligne Delle-Belfort, fermée en 1992. Sa réouverture le 9 décembre 2018 fera de Porrentruy la ville suisse la plus proche de Paris. Une liaison cadencée qui avait son impératif côté suisse: doubler la voie en gare de Bassecourt pour permettre le croisement des convois. Plus de détails dans Le Matin du 12 juillet 2018 (graphique Le Matin).

Lausanne–Puidoux: le chantier de l’extrême

Soleil et nuagesC’est le chantier de l’été. Du samedi 7 juillet jusqu’au dimanche 26 août 2018, la ligne CFF est interrompue entre Lausanne et Puidoux-Chexbres. Sept semaines de travaux, annoncées depuis plus d’un an par le transporteur et qui toucheront 13 000 voyageurs par jour. Le quotidien 24 heures du 7 juillet, sous la plume de Romaric Haddou, explique les opérations, tandis que la brochure CFF détaille les horaires modifiés (graphique 24 heures/P. FY Source CFF). Plus d’information sur l’indemnisation des usagers dans 24 heures du 24 juillet 2018.

Lausanne–Puidoux: aucun train du 7 juillet au 26 août 2018

OrageDu 7 juillet au 26 août 2018, le trafic ferroviaire est totalement  interrompu entre Lausanne et Puidoux-Chexbres. Les usagers empruntent des itinéraires alternatifs ou des bus, et les temps de parcours sont prolongés. Les horaires adaptés sont disponibles sur www.cff.ch. Plus de détails dans le communiqué de presse des CFF du 28 juin 2018.

Grands chantiers CFF: horaire d’été national

Soleil et nuagesLes CFF introduisent pour la première fois un «horaire d’été national», effectif du 30 juin au 26 août 2018, en raison d’importants travaux sur le réseau. Le plus gros chantier concerne le tronçon Lausanne-Puidoux (VD) qui sera totalement fermé au trafic ferroviaire du 7 juillet au 26 août. Tous les détails dans le communiqué de presse CFF du 24 avril 2018, ainsi que dans les quotidiens Le Matin du même jour et 24 heures du 25 avril.

Un autre communiqué de presse des CFF, daté du 23 mai 2018, détaille le projet-pilote de dédommagement des usagers lors de l’interruption du tronçon Lausanne–Puidoux.

Lausanne–Puidoux: la ligne de Berne coupée du monde

Soleil et nuagesUne ligne nouvelle pour Fribourg et Berne, doublant la ligne historique et quittant Lausanne par un tunnel de 21 km: c’est le projet défendu depuis 2007 par le conseiller aux Etats Olivier Français. Un tel aménagement aurait permis la réfection du tronçon Lausanne–Puidoux sans l’interruption totale du trafic planifiée par les CFF du 7 juillet au 26 août 2018. Les conséquences de cette opération «coup-de-poing» sont détaillées dans le communiqué de presse du 22 février 2018, ainsi que dans les quotidiens Le Temps et 24 heures du 23 février (graphique: 24 heures).

Lucerne et Bâle: deux déraillements, une cause

Soleil et nuagesEn raison des similitudes entre les déraillements de Lucerne (22 mars 2017) et de Bâle (29 novembre 2017), les CFF procéderont d’ici fin mars 2018 au remplacement des appareils de calage des lames d’aiguilles concernés et prévoient de remplacer les aiguilles complètes d’ici la fin 2019. Tous les détails de l’enquête dans le communiqué de presse CFF du 1 février 2018 et dans Le Temps du 2 février, sous la plume de Bernard Wuthrich.