11 millions pour le rail vaudois: unanimité du Grand Conseil

Grand soleilGrand soleilLe 30 juin 2020, le Grand Conseil vaudois a accepté à l’unanimité un crédit de 11 millions pour financer les études en vue de la stratégie 2050 du Conseil d’Etat en matière de rail. Parmi ses pistes de réflexion prioritaires figurent la diminution du temps de parcours entre Berne et Lausanne et l’aménagement d’une nouvelle ligne de Genève à Lausanne. Le député PLR Stéphane Masson a proposé au Grand Conseil d’adopter une détermination qui propose de réfléchir à une nouvelle ligne souterraine entre Lausanne et Morges, avec une gare desservant les Hautes Ecoles; cette détermination a été acceptée par 83 oui, 8 non et 12 abstentions. Plus de détails dans l’Exposé des motifs et projet de décret du 4 mars 2020, dans le Rapport de la Commission thématique des infrastructures liées aux transports et à la mobilité du 8 juin, ainsi que dans 20 minutes du 30 juin.

Historique: le rail vaudois se dote d’une Vision 2050

Grand soleilGrand soleilAugmenter fortement la capacité des lignes ferroviaires vaudoises tout en garantissant un lien fort avec le reste de la Suisse et les pays voisins, voici les principaux objectifs de la nouvelle stratégie Vision 2050. Le Conseil d’Etat vaudois soumet le projet au Grand Conseil et lui demande d’accorder 11 millions de francs pour mener les études permettant de décrocher des financements fédéraux. Parmi les priorités, la diminution du temps de parcours entre Lausanne et Berne ainsi qu’une ligne nouvelle Genève–Lausanne sont identifiées. Tous les détails dans le communiqué de presse du 3 juin 2020, le compte-rendu de la conférence de presse du même jour et dans l’Exposé des motifs et projet de décret du 4 mars 2020. Voir les échos des médias dans Le Temps du 4 juin, dans l’éditorial et l’article de fond de 24 heures du même jour, ainsi que dans le téléjournal de la RTS1 du 3 juin. La Commission thématique des infrastructures liées aux transports et à la mobilité a préavisé à l’unanimité l’octroi du crédit d’étude de 11 millions de francs pour financer le projet Vision 2050: voir son communiqué de presse du 9 juin 2020.

La citrap-vaud, qui défend depuis 2010 son Plan Rail 2050 et la ligne nouvelle Genève–Lausanne, se félicite de la prise de position du Conseil d’Etat qu’elle considère comme réellement historique.

La citrap-vaud collabore avec Pro Bahn

Grand soleilLe dernier numéro de la revue InfoForum (3/2019) démontre l’étroite collaboration de la citrap-vaud avec le grand lobby suisse alémanique des transports publics, l’association Pro Bahn. Vous trouverez dans ce magazine les articles suivants, rédigés ou co-rédigés par des membres de la citrap-vaud:

  • Manque encore la pièce maîtresse, résumé en français et article principal en allemand, sur la réalisation à long terme du grand projet Plan Rail 2050 (pages 3-6)(voir la carte ci-dessous).
  • CEVA und Léman Express startbereit, une présentation en allemand du grand projet franco-valdo-genevois (pages 8-9).
  • Stratégie ferroviaire: le dogme central revisité, la chronique habituelle de la citrap-vaud, en français, avec son résumé en allemand (p. 20).

Renaissance de la ligne Lausanne–Berne?

Grand soleilLausanne–Berne: un tronçon CFF capital, mais trop lent. Depuis Berne, un train met 66 minutes au minimum pour rejoindre Lausanne. Alors, quelles solutions? D’abord augmenter la vitesse. Aujourd’hui, un convoi roule à 95 km/h entre Lausanne et Berne, mais à 175 km/h entre Berne et Zurich. Le conseiller aux Etats Olivier Français a déjà proposé plusieurs variantes pour combler ce retard. Puis la valorisation de la ligne de la Broye et le percement d’un tunnel jusqu’à Vauderens ou Châtillens, pour éviter le détour par Puidoux (voir infographie). Dossier complet dans Le Matin Dimanche du 24 mars 2019, sous la plume de Dominique Botti (infographie ARC Jean-Bernard Sieber, Florian Cella).

Premières retouches à l’étape 2035 du PRODES

Citation

Soleil et nuagesOuestRail, le lobby ferroviaire de Suisse occidentale, a pris connaissance des amendements apportés par la Commission des transports et des télécommunications du Conseil des États (CTT-E) au projet proposé par le Conseil fédéral de l’étape 2035 du PRODES (programme de développement stratégique de l’infrastructure ferroviaire). OuestRail salue ces dernières modifications, à savoir l’inscription de la ligne directe Neuchâtel–La Chaux-de-Fonds et du prolongement du chemin de fer Aigle–Leysin, deux importants projets pour renforcer la compétitivité des transports publics de cette région.

Une vision complète du développement ferroviaire à long terme est attendue dans le cadre du traitement du postulat 17.3262 «Croix fédérale de la mobilité et vision du réseau ferroviaire» et de l’adaptation du Plan sectoriel des transports d’ici 2021; le crédit proposé par la CTT-E doit permettre le financement des études nécessaires. La citrap-vaud ne peut qu’appuyer les efforts faits en faveur de la Croix fédérale de la mobilité, qui concrétise son Plan Rail 2050. Tous les détails dans les communiqués de presse de la CTT-E, d’OuestRail et de la Conférence des transports de Suisse occidentale (CTSO) du 19 février 2019, ainsi que dans Le Temps du 20 février et dans 24 heures du 21 février.

Un Plan Rail pour le canton de Vaud

Grand soleilGrand soleilUne nouvelle ligne complète de Genève à Lausanne, une nouvelle gare souterraine pour le noeud de Lausanne: ce sont les projets les plus spectaculaires qui seront entrepris dans le cadre de la «Perspective générale pour la région vaudoise», un plan pour le développement ferroviaire à long terme du canton de Vaud. Un jour après la parution du Message du Conseil fédéral sur l’étape d’aménagement 2035 du PRODES (programme de développement stratégique de l’infrastructure ferroviaire), la présidente du Conseil d’Etat vaudois, Nuria Gorrite, et le CEO des CFF Andreas Meyer ont signé ce document stratégique. Tous les détails dans le communiqué de presse du 1 novembre 2018 et dans 24 heures du 2 novembre, sous la plume de Renaud Bournoud.

Après la déclaration publique de Philippe Gauderon, patron de l’infrastructure CFF, sur l’étude d’une ligne nouvelle Genève–Lausanne (voir notre Actualité du 13 mai 2018), la prise de position de l’Etat de Vaud conforte la vision de la citrap-vaud, résumée dans son Plan Rail 2050.

Nuria Gorrite, présidente du Conseil d’Etat vaudois, et Andreas Meyer, CEO des CFF, à Yverdon-les-Bains le 1 novembre 2018.

Croix fédérale de la mobilité: premiers pas

Grand soleilA l’initiative de l’association Pro Gottardo, une rencontre informelle s’est déroulée à Lucerne le 4 juin 2018, avec la participation des membres de la citrap-vaud (communauté d’intérêts pour les transports publics, section vaud) et d’autres personnalités.

Les participants ont constaté une convergence de vue autour du projet de la «Croix fédérale de la mobilité», basé sur l’aménagement de deux axes ferroviaires à hautes performances Nord–Sud (Bâle–Zurich–Chiasso) et Ouest–Est (Genève–Lausanne–Fribourg–Berne–Zurich–Winterthour-Saint-Gall); la Croix fédérale de la mobilité doit rapprocher toutes les régions de la Suisse entre elles et accrocher la Suisse au réseau européen à grande vitesse.

Les participants sont convaincus de l’importance de préparer le projet Croix fédérale de la mobilité dès aujourd’hui; les soussignés déploieront tous les efforts nécessaires dans ce but, au niveau des cantons et de la Confédération, en appuyant notamment la motion de Marco Romano déposée ce printemps au Conseil national. Une prochaine rencontre du groupe se tiendra à la fin du mois d’août.

Groupe pour la Croix fédérale de la mobilité:

  • pour Pro Gottardo: Federica Colombo, Pietro Martinelli, Giovanna Masoni Brenni, Remigio Ratti et Renzo Respini;
  • pour la citrap-vaud: Daniel Mange et Tobias Imobersteg.

Vous trouverez ici l’exposé présenté à Lucerne par la citrap-vaud.

 

 

100e séance Plan Rail 2050: hommage aux pionniers de Swissmetro et d’EPFLoop

Grand soleilCréé en 2008, le groupe de travail Plan Rail 2050 de la citrap-vaud vient de commémorer sa 100e séance. Si le succès littéraire a été au rendez-vous, avec la parution des livres Plan Rail 2050 en 2010 et Bahn-Plan 2050 en 2012, du livre blanc Ligne ferroviaire nouvelle entre Genève et Lausanne en 2014, de notre rapport d’étape en 2016 et de notre contribution à la consultation sur l’étape d’aménagement 2025-2035 du PRODES (programme de développement stratégique de l’infrastructure ferroviaire), la construction d’un axe ferroviaire Genève–Saint-Gall à hautes performances (capacité et vitesse) n’a pas avancé d’un pouce.

Pour trancher avec l’immobilisme de cette magistrale, nous avons décidé d’honorer les pionniers du transport ferroviaire à grande vitesse: nous avons donc reçu et entendu, le 14 mai 2018, Rodolphe Nieth, concepteur du projet Swissmetro (voir son texte), Marcel Jufer, réalisateur de cet «avion sans aile» (voir son exposé), et, last but not least, quatre représentants de l’équipe EPFLoop, étudiant(e)s à l’EPFL qui construisent une capsule Hyperloop destinée à battre un record de vitesse cet été, le 22 juillet 2018, en Californie (voir leur exposé). Dans Le Temps du 23 mai 2018, Bernard Wuthrich prolonge le débat par une analyse des retombées actuelles du projet Swissmetro.

Le futur est clair: à l’automne 2018, le Parlement se penchera sur le message du Conseil fédéral consacré à l’étape d’aménagement 2025-2035 du PRODES. Il est crucial que l’étude de la «Croix fédérale de la mobilité», reposant sur un axe magistral de Genève à Saint-Gall –reliant toutes les métropoles du pays à l’exception de Bâle– et un axe européen –de Bâle à Chiasso par le Saint-Gothard– fasse partie intégrante de l’Arrêté fédéral y relatif.

Ligne nouvelle Genève–Lausanne: les CFF relancent l’étude

Grand soleil43 ans après le premier projet de ligne nouvelle entre Genève et Lausanne –le fameux rapport de Bonnard et Gardel de 1975– les CFF annoncent, par la bouche de leur chef de l’infrastructure Philippe Gauderon, la réouverture du dossier. Une victoire d’étape pour la citrap-vaud qui se bat depuis 2008 pour la promotion de la grande vitesse ferroviaire en Suisse dans le cadre de son Plan Rail 2050.

Nicolas Rossé, journaliste à la RTS et expert en matière ferroviaire, y a consacré un dosssier dans le journal télévisé du vendredi 11 mai 2018, à 19h30 sur la chaîne RTS UN.

Observatoire de la grande vitessse européenne: édition 2018

Grand soleilCarlo Pfund, ancien directeur de l’Union des transports publics (UTP) de 1969 à 2000, s’est voué à dresser méticuleusement tous les développements de la grande vitesse ferroviaire en Europe, des Pyrénées à l’Oural: lignes en exploitation, en travaux ou planifiées. Dès le printemps 2016, la citrap-vaud a le privilège d’accueillir sur son site Internet les travaux de Carlo Pfund, dans une rubrique bilingue intitulée Grande vitesse ferroviaire / Eisenbahnhochgeschwindigkeit.

Aujourd’hui la citrap-vaud vous présente l’édition 2018 de son Observatoire, en français et en allemand: commentaire et liste exhaustive des lignes européennes au 1 mai 2018 (Kommentare und Liste auf deutsch). Carlo Pfund vous suggère également de consulter les pages Internet de l’UIC (Union internationale des chemins de fer) consacrées à la grande vitesse dans le monde entier, avec cartes détaillées (voir exemple ci-dessous) et listes résumées des lignes impliquées.

Nous remercions Carlo Pfund pour son engagement et espérons que sa vision retiendra l’attention des décideurs politiques qui façonnent l’aménagement ferroviaire de notre pays.