Europe ferroviaire: du chaud et du froid

Soleil et nuages«Quatre pays, dont la Suisse, signent une déclaration d’intention visant à promouvoir les liaisons ferroviaires sur le continent européen. Le même jour, la Suisse coupe ses lignes en direction de l’Italie». Article détaillé dans Le Temps du 9 décembre 2020 sous la plume de Bernard Wuthrich, communiqué de presse du 8 décembre de l’Office fédéral des transports et document exclusif du Gouvernement allemand, en français, intitulé Trans-Europ-Express 2.0 (photo Peter Schneider, Blick 8.12.2020).

Allemagne–Suisse: développement réjouissant de l’offre ferroviaire

Grand soleilLa Deutsche Bahn (DB) et les CFF développent une nouvelle fois l’offre en trafic voyageurs international entre l’Allemagne et la Suisse, en proposant notamment de nouvelles relations directes de Hambourg à Lugano et des liaisons entre l’Allemagne et le Valais. De plus, ils veulent encore réduire le temps de parcours entre les destinations proposées. Les deux compagnies ferroviaires ont signé le 15 octobre 2020 une déclaration d’intention dans ce sens. Tous les détails dans le communiqué de presse du même jour.

 

Remplacer les avions par des TGV

Grand soleilL’électrochoc causé par la pandémie, conjugué au souci environnemental, joue en faveur du grand retour du train pour les courtes et moyennes distances. C’est la conviction de l’Association européenne pour le développement du transport ferroviaire (AEDTF), qui, dès le 11 mai 2020, premier jour du déconfinement, est montée au créneau en demandant «un nouvel équilibre» entre le train et l’avion, afin que le rail retrouve le «rôle majeur qu’il avait autrefois». Voir l’analyse complète du Matin Dimanche du 17 mai 2020, sous les plumes d’Ivan Radja et Clément Bonard, ainsi que notre page Actualité du 14 mai consacrée au communiqué de l’AEDTF (photo Philippe Lopez/AFP).

Voyages internationaux après la pandémie: quelle place pour le rail?

Grand soleilSuite à la pandémie, l’Association européenne pour le développement du transport ferroviaire, section suisse  (AEDTF-CH), demande qu’un nouvel équilibre entre le train et l’avion soit favorisé et que le rail retrouve le rôle majeur qu’il avait autrefois. Au trafic aérien les déplacements professionnels encore nécessaires et les trajets les plus longs; au rail les relations sur les courtes et moyennes distances, ainsi que le trafic de loisirs. L’effort doit être mis sur le développement de relations ferroviaires modernes (confortables), directes (sans changement) et pratiques (billetterie harmonisée); atteindre Londres, Bruxelles, Rome, Barcelone, Nice ou Amsterdam par train direct au départ de la Suisse doit redevenir une évidence. Tous les détails dans le communiqué de presse de l’AEDTF-CH du 11 mai 2020.

La motion «Stratégie pour augmenter à long terme le nombre de correspondances internationales du trafic ferroviaire voyageurs», déposée par la conseillère nationale Aline Trede (Groupe des Verts) le 20 décembre 2019, est une réponse partielle à la demande de l’AEDTF-CH. Cette motion a été heureusement adoptée par le Conseil fédéral le 12 février 2020.

Pour l’UBS, le train l’emportera sur l’avion après la crise

Grand soleilLa pandémie de coronavirus provoquera-t-elle un transfert modal décisif du transport aérien au rail? La banque suisse UBS répond par l’affirmative –du moins en Europe et en Chine– dans son rapport intitulé By Train or Plane? The Traveller’s Dilemma after Covid-19 and amid Climate Change Concerns (En train ou en avion? Le dilemme du voyageur après le Covid-19, au milieu des préoccupations liées au changement climatique). Voir le résumé de ce rapport sur le site de la revue française Ville, rail et transports du 28 avril 2020.

Pandémie du coronavirus: suppression de tous les TGV Lyria entre Suisse et France

OragePlus aucun TGV Lyria ne circulera entre Paris et la Suisse dès le samedi 28 mars 2020. L’offre avait déjà été fortement réduite depuis l’introduction des mesures de confinement et ne comptait plus qu’un aller-retour quotidien Paris-Genève et Paris-Bâle, mais ces trains ne circuleront que jusqu’au vendredi 27 mars. Plus de détails dans l’édition informatique de 24 heures du 26 mars sous la plume d’Alain Rebetez, en corrigeant la date du samedi 25 mars (photo 24 heures/Keystone).

Du nouveau sur les rails du Jura, entre Vallorbe, Frasne et Pontarlier

Grand soleilLe Comité de développement de la desserte Lausanne-Paris, via Vallorbe et le Jura, s’est réuni le 25 novembre 2019. La Région Bourgogne-Franche-Comté, le Canton de Vaud, la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), les Chemins de fer fédéraux (CFF) et Lyria ont formalisé dans une convention leur volonté de travailler ensemble pour développer le trafic de la ligne sur les dessertes du Jura. En marge de cet accord, la Région et le Canton annoncent le doublement des trains pour les travailleurs frontaliers à destination et au départ de Vallorbe dès le 16 décembre. Plus de détails dans le communiqué de presse du 25 novembre et dans 24 heures du 26 novembre (photo de Yvain Genevay).

Les CFF redécouvrent l’Europe

Grand soleilLa Deutsche Bahn (DB), la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) et le réseau national italien Trenitalia poursuivent le développement du trafic ferroviaire international avec les CFF. Ces réseaux partenaires réagissent ainsi aux tendances récentes et à l’importance accrue accordée au développement durable et à la protection du climat, ainsi qu’à la progression de la demande. Lors d’une manifestation conjointe à Zurich, les CFF, la DB, la SNCF, TGV Lyria et Trenitalia ont présenté leurs nouveaux trains destinés au trafic voyageurs international. Plus de détails dans le communiqué de presse des CFF du 23 novembre 2019 ainsi que sur le court sujet de l’ATS du même jour (photo CFF).

Le TGV Lyria fait peau neuve

Grand soleilDès le 15 décembre 2019, les nouveaux horaires seront cadencés. Pour le trajet Genève-Paris: un train toutes les deux heures entre 6h29 et 20h29, soit une fréquence de huit allers-retours par jour. Pour Lausanne-Paris: trois trains par Vallorbe et trois par Genève. Aïna Skjellaug, dans Le Temps du 6 novembre 2019, finit par une touche optimiste: «Face à l’urgence climatique décrétée par beaucoup, le développement des lignes ferroviaires internationales apparaît comme l’unique alternative crédible à l’avion. L’augmentation de l’offre Lyria entre la France et la Suisse apparaît donc comme une première réponse, en attendant le retour des grands express européens et des trains de nuit». Détails sur les nouvelles rames dans 24 heures du même jour.

Dessin d’Alex, La Liberté.

Avec le Giruno, Zurich sera à trois heures de Milan

Grand soleilAvec le nouveau train Giruno («buse variable», en romanche) le fabricant suisse Stadler entre dans le club de la grande vitesse ferroviaire (250 km/h). Le nouveau train sera progressivement introduit sur l’axe nord-sud dès décembre 2019, circulant de Bâle et Zurich en direction du Tessin – et jusqu’à Milan à partir du printemps 2020, avec une liaison Zurich-Milan en trois heures, contre 3h40 aujourd’hui. Andreas Meyer, CEO des CFF, a de son côté promis qu’après l’amélioration radicale de l’axe nord-sud, le prochain objectif sera d’optimiser l’offre ouest-est, de Genève à Saint-Gall. Tous les détails dans Le Temps du 9 août 2019, sous la plume d’Andrée-Marie Dussault, et dans le communiqué de presse des CFF du 8 août.