Du 16 au 22 septembre: la mobilité en fête

Grand soleilLe Canton, avec la participation de 55 communes, 11 entreprises de transports publics et Mobilis, s’engage pour promouvoir les mobilités durables dans le cadre de la Semaine européenne de la mobilité. Une campagne d’affichage met en scène des ambassadrices et ambassadeurs des transports publics, de la marche et du vélo, et interpelle avec un slogan qui détourne l’expression «J’ai mon permis!». Pour montrer que la mobilité durable est à la portée de tous. Tous les détails dans le communiqué de presse du 8 septembre 2017, ainsi que dans le dépliant ad hoc. Un ambassadeur de poids: l’ancien président EPFL Jean-Claude Badoux.

Le BLS à l’assaut du monopole des CFF

Soleil et nuagesLes CFF et la société bernoise BLS (Berne-Lötschberg-Simplon) poursuivent leur bras de fer sur la répartition des lignes longue distance. Les deux compagnies ferroviaires ont déposé vendredi 8 septembre 2017, à quelques heures d’intervalle, leur requête à l’Office fédéral des transports (OFT) concernant les concessions pour le trafic grandes lignes. Les CFF veulent renouveler leur concession sur l’ensemble du territoire et pour quinze ans, tandis que le BLS veut exploiter progressivement dès 2020 deux lignes InterCity, Interlaken–Berne-Bâle et Brigue-Berne-Bâle, ainsi que trois lignes RegioExpress, Berne-Olten, Bienne-Berne et Le Locle-Berne. Vous trouverez ici les communiqués de presse détaillés des CFF et du BLS, ainsi qu’un commentaire de 24 heures du 9 septembre, sous la plume de Florent Quiquerez.

23 et 24 septembre: un week-end pour découvrir la mobilité lémanique

Grand soleilLes CFF ouvrent exceptionnellement au public sept de leurs plus grands chantiers sur l’Arc lémanique, lors d’un week-end de portes ouvertes, les 23 et 24 septembre 2017. La population pourra se plonger dans le laboratoire de la mobilité de demain, de Lausanne à Genève (avec les travaux Léman 2030 et la visite des gares de Lausanne et Renens) et le long de la future ligne CEVA (Cornavin–Eaux-Vives–Annemasse, incluant la découverte des quatre futures stations Bachet, Val d’Arve-Champel, Eaux-Vives et Chêne-Bourg). Vous trouverez plus d’informations sur le blog CFF, ainsi que dans le prospectus ad hoc. 

Résurrection de l’Indicateur officiel

Grand soleilL’Indicateur officiel, et plus précisément son premier volume consacré aux chemins de fer, transports à câbles et bateaux, sera publié dès 2018 par les soins de la Communauté d’intérêts pour les transports publics (CITraP), Pro Rail Suisse et l’Association transports et environnement (ATE). Grâce au soutien des CFF, il a été possible de produire l’Indicateur en un volume compact, en édition limitée. Ce recueil des horaires peut être commandé dès aujourd’hui auprès de l’ATE, par téléphone au 031 328 58 58, sur Internet à l’adresse www.ate.ch/indicateur ou par courriel à l’adresse indicateur@ate.ch. L’Indicateur est vendu au prix de 19 francs, plus 5.90 francs de frais de port. Tous les détails de cette résurrection dans le communiqué de presse du 1 septembre 2017.

Le super-trolleybus de la région lausannoise

Grand soleilDès 2022, les Axes forts de transports publics rendront les déplacements plus efficaces dans la région lausannoise. L’aménagement de lignes de bus à haut niveau de service (BHNS) s’inscrit dans ce contexte; un trolleybus à double articulation est mis en test sur le réseau tl du 28 août au 22 septembre 2017. Objectif: évaluer l’impact de ce véhicule de grand gabarit dans l’espace urbain, en partenariat avec les communes concernées. Le calendrier des rendez-vous de ce bus avec les usagers est détaillé dans le communiqué de presse du 30 août 2017, tandis que 24 heures y consacre un sujet dans son édition du 31 août, sous la plume de Chloé Banerjee-Din (photo Jean-Bernard Sieber).

Hyperloop, le train du futur: du bronze pour l’EPFZ

Soleil et nuages La deuxième édition de l’Hyperloop Pod Competition vient de se dérouler à Los Angeles: un concours lancé par Elon Musk –le créateur de la voiture électrique Tesla– pour faire plancher les étudiants du monde entier sur la conception de capsules («pods») qui, un jour peut-être, transporteront des passagers à 1200 km/h dans l’Hyperloop, son «train du futur».

C’est dans un tunnel sous vide que les trois équipes finalistes vont tester leur engin… et que Swissloop, l’équipe de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), verra s’envoler ses rêves à cause d’une batterie à plat. Résultat: la troisième place du podium, avec une  vitesse de pointe de 40 km/h, loin derrière les 324 km/h des Allemands de WARR Hyperloop et les 101 km/h des Américano-Canadiens de Paradigm. Tous les détails dans Le Temps du 29 août 2017; le même quotidien vient de réaliser un court métrage intitulé «Les gènes suisses de l’Hyperloop, train du futur» (réalisateur Xavier Filliez), visible sur son site (photo Reuters/Mike Blake).

 

Toutes les gares de Suisse sur votre écran

Grand soleilBernmobil a ouvert à l’adresse www.oevplus.ch un site Internet où le voyageur peut consulter les heures de départ en temps réel de tous les moyens de transports publics à chaque arrêt de Suisse; le système indique également depuis quel quai ou emplacement d’arrêt la desserte est assurée. L’affichage s’adapte à tout écran d’ordinateur, de tablette ou de téléphone portable (exemple ci-desous: gare CFF de Morges, le mardi 22 août 2017 à 16h55). Nouvelle tirée du magazine Tram, No 131, page 12.

Horaire CFF pour 2018: l’Etat de Vaud hausse le ton

OrageL’Etat de Vaud estime que les CFF n’ont pas étudié correctement les propositions faites pour limiter la casse du nouvel horaire 2018. Nuria Gorrite rencontrera le patron des CFF ces prochains jours. Le communiqué de presse publié le 21 août 2017 par l’Etat de Vaud est clair: «La rupture de correspondance en gare de Lausanne une fois sur deux entre les lignes du Simplon et de Berne n’est pas admissible.» Si l’Etat a musclé son propos au cours de l’été, c’est parce qu’il n’a pas eu gain de cause. Les propositions qu’il a faites pour limiter les dégâts de ce futur horaire, notamment pour les usagers de la Riviera et du Chablais, sont restées lettre morte. Suite des commentaires dans 24 heures du 22 août 2017, sous la plume de R.B.

Nyon-Saint-Cergue: pas de prolongement jusqu’aux Rousses

Orage«Alors que la ligne du chemin de fer Nyon–Saint-Cergue était inaugurée le 12 juillet 1916, le tronçon compris entre Saint-Cergue et La Cure, commune qui marque la frontière entre la Suisse et la France, le fut une année après, le 18 août 1917. Cent ans plus tard exactement, le maire de la station des Rousses (F) aurait aimé annoncer que le petit train rouge allait rejoindre sa ville. Malheureusement, si le projet a bel et bien été étudié en profondeur, il a dû être abandonné.» Suite de l’article, sous la plume de Yves Merz, dans 24 heures du 18 août 2017 (photo Laurence Rasti). 

Lausanne-Echallens-Bercher: le bout du tunnel

Grand soleilLe chantier du tunnel du LEB, qui sera mis en service fin 2020, a commencé le 21 août 2017. L’ouvrage, d’une longueur de 1,7 km entre Union-Prilly et Lausanne-Chauderon, coûtera 135,8 millions de francs et engendrera son lot de perturbations dès la phase préparatoire. Elle consistera à déplacer les conduites souterraines à l’extrémité ouest de l’avenue d’Echallens, dans le secteur d’Union-Prilly, et à aménager la zone de chantier dans le parc de la Brouette, à Chauderon. Tous les détails dans le communiqué de presse du 14 août 2017 et dans 24 heures du 16 août sous la plume de Laurent Antonoff (graphique P. FY, source: canton de Vaud).