Bienne–Berne–Olten: trafic grandes lignes concédé au BLS?

Soleil et nuagesAprès un examen détaillé des demandes des CFF et du BLS (Berne–Lötschberg–Simplon), l’Office fédéral des transports (OFT) prévoit d’octroyer aux CFF la majeure partie de la concession du trafic grandes lignes pour une période de dix ans dès la fin de 2019. La concession des lignes Berne–Bienne et Berne–Berthoud–Olten devrait être octroyée à la compagnie BLS aux dépens des CFF, qui ne sont pas convaincus des bienfaits de cette proposition. Plus de détails dans les communiqués de presse de l’OFT et des CFF du 19 avril 2018, ainsi que dans les quotidiens Le Temps et 24 heures du 20 avril (carte: Le Temps).

 

Observatoire de la grande vitessse européenne: édition 2018

Grand soleilCarlo Pfund, ancien directeur de l’Union des transports publics (UTP) de 1969 à 2000, s’est voué à dresser méticuleusement tous les développements de la grande vitesse ferroviaire en Europe, des Pyrénées à l’Oural: lignes en exploitation, en travaux ou planifiées. Dès le printemps 2016, la citrap-vaud a le privilège d’accueillir sur son site Internet les travaux de Carlo Pfund, dans une rubrique bilingue intitulée Grande vitesse ferroviaire / Eisenbahnhochgeschwindigkeit.

Aujourd’hui la citrap-vaud vous présente l’édition 2018 de son Observatoire, en français et en allemand: commentaire et liste exhaustive des lignes européennes au 1 mai 2018 (Kommentare und Liste auf deutsch). Carlo Pfund vous suggère également de consulter les pages Internet de l’UIC (Union internationale des chemins de fer) consacrées à la grande vitesse dans le monde entier, avec cartes détaillées (voir exemple ci-dessous) et listes résumées des lignes impliquées.

Nous remercions Carlo Pfund pour son engagement et espérons que sa vision retiendra l’attention des décideurs politiques qui façonnent l’aménagement ferroviaire de notre pays.

Les grands projets ferroviaires en bonne voie

Grand soleilL’Office fédéral des transports a publié en date du 13 avril 2018 le rapport annuel sur les programmes d’aménagement ferroviaire. Il s’agit notamment de la Nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA), des raccordements aux lignes à grande vitesse, du développement de l’infrastructure ferroviaire (ZEB), du corridor 4 mètres et de l’étape d’aménagement 2025. Le rapport rend également compte de l’état d’avancement des mesures anti-bruit, de l’introduction du système de contrôle de la marche des trains ETCS et des projets régionaux DML Zurich, CEVA Genève et tunnel de l’Albula II. Commentaires complémentaires dans le communiqué de presse du 13 avril et dans Le Matin du même jour.

Le train à la place de l’avion?

Grand soleilLe transport aérien est en passe de devenir la principale source de réchauffement climatique; d’ici 2030, il épuisera à lui seul le budget carbone que la Suisse peut consommer en une année. Inquiets de cette situation, une centaine d’organisations, associations et partis ont adressé le 9 avril 2018 une lettre à la conseillère fédérale Doris Leuthard. Ils proposent que la Suisse prélève une taxe sur les billets d’avion, qu’elle s’engage pour un impôt sur le kérosène au niveau mondial et qu’elle promeuve des modes de transport plus durables, tels que les trains de nuit, aujourd’hui pratiquement disparus. Plus de détails dans Le Matin du 9 avril 2018 et dans la lettre originale envoyée le même jour à Doris Leuthard.

Le Matin Dimanche revient longuement sur ce dossier dans son édition du 15 avril 2018.

 

La libéralisation du rail gagne la Suisse

Soleil et nuagesSous la plume de Pierre Veya, 24 heures du 7 avril 2018 consacre un dossier à la libéralisation du rail, explosive en France et timide en Suisse. Le professeur EPFL Matthias Finger s’exprime en termes relativement durs sur la politique suisse en la matière: «En Suisse, la gouvernance fonctionne très mal. Il faut mieux définir les responsabilités des compagnies de chemin de fer, les attributions de l’Office fédéral des transports et du régulateur. J’estime que la propriété des CFF devrait être transférée au Département des finances pour plus de clarté.»

A 275 km/h à travers le tunnel de base du Saint-Gothard

Soleil et nuagesPendant le week-end de Pâques, le nouveau train à grande vitesse Giruno, produit par Stadler, a atteint pour la première fois la vitesse de 275 km/h. Les courses d’essai se sont déroulées avec succès. La vitesse maximale admise pour les trains voyageurs dans le tunnel de base du Saint-Gothard est de 250 km/h; les courses d’essai se déroulent à une vitesse accrue de 10% par rapport à la limite autorisée, soit 275 km/h (photo CFF).

Petit bémol: cette magnifique performance sera hélas totalement incompatible avec le trafic fret, limité à 100 km/h…

Le tramway Renens-Lausanne Flon déraille

OrageDans 24 heures du 27 mars 2018, Cindy Mendicino tente de résumer le dossier très embrouillé du futur tramway t1. Le barreau routier planifié entre la rue de la Vigie et l’avenue Jules-Gonin, à Lausanne, compromet l’ensemble du projet ferroviaire. L’affaire passe maintenant du Tribunal administratif fédéral au Tribunal fédéral, entraînant un nouveau délai de plusieurs mois (graphique tiré de 24 heures).

De nouvelles gares pour Paudex et Y-Parc?

Soleil et nuagesSous la plume de Romaric Haddou, 24 heures du 26 mars 2018 s’interroge sur le processus d’éclosion des nouvelles gares. À l’issue du dernier Conseil communal de Paudex, la Municipalité expliquait s’être renseignée sur la faisabilité d’une halte sur le territoire communal, tandis que la potentielle future gare de Y-Parc a été proposée par le Canton à l’Office fédéral des transports en novembre 2014 déjà. Quant aux Hautes Ecoles de l’Ouest lausannois, elles rêvent toujours à leur propre gare CFF, sur une ligne nouvelle de Morges à Lausanne…Le site d’Y-Parc, à Yverdon-les-Bains, devrait prochainement accueillir une nouvelle gare, estimée à 14 millions de francs (photo Jean-Paul Guinnard).

Zweisimmen-Interlaken: Stadler jongle avec l’écartement variable

Grand soleilLa compagnie Montreux Oberland bernois (MOB) a commandé à l’entreprise Stadler 20 voitures à écartement variable en vue de l’extension de sa ligne, dès 2020, en direction d’Interlaken. Ce matériel roulant –d’une technologie très novatrice– permettra aux futurs convois du MOB, à écartement métrique, de rouler sur le réseau à voie normale du BLS (1,435 m) de Zweisimmen à Interlaken. Plus de détails dans 24 heures du 13 mars 2018, sous la plume de Claude Béda (figure tirée de 24 heures).

 

Fret ferroviaire: Cargo Sous Terrain et Amazon, même combat?

Grand soleilMichel Béguelin, ancien conseiller aux Etats et éminent expert ferroviaire, démontre dans son article «Le tsunami Amazon arrive», paru dans Domaine Public du 12 mars 2018, la convergence d’intérêts entre Amazon –le numéro un mondial du commerce en ligne– et Cargo Sous Terrain (CST), l’entreprise helvétique qui vise à construire un réseau de transport souterrain automatique. L’installation d’Amazon en Suisse pourrait accélérer la réalisation de CST qui n’exige que des tunnels de 6 mètres de diamètre dans la géologie favorable du Plateau.