Observatoire de la grande vitessse européenne: édition 2017

Grand soleilCarlo Pfund, ancien directeur de l’Union des transports publics (UTP) de 1969 à 2000, s’est voué à dresser méticuleusement tous les développements de la grande vitesse ferroviaire en Europe, des Pyrénées à l’Oural: lignes en exploitation, en travaux ou planifiées. Dès le printemps 2016, la citrap-vaud a le privilège d’accueillir sur son site Internet les travaux de Carlo Pfund, dans une rubrique bilingue intitulée Grande vitesse ferroviaire / Eisenbahnhochgeschwindigkeit.

Aujourd’hui la citrap-vaud vous présente l’édition 2017 de son Observatoire, en français et en allemand: commentaire et liste exhaustive des lignes européennes au 1 mai 2017 (Kommentare und Liste auf deutsch). Carlo Pfund vous suggère également de consulter les pages Internet de l’UIC (Union internationale des chemins de fer) consacrées à la grande vitesse dans le monde entier, avec cartes détaillées (voir exemple ci-dessous) et listes résumées des lignes impliquées.

Nous remercions Carlo Pfund pour son engagement et espérons que sa vision retiendra l’attention des décideurs politiques qui façonnent l’aménagement ferroviaire de notre pays.

(R)évolution technique et fin d’une époque sur la ligne CFF Lausanne – Villeneuve

Tiré de 24 heures du 11.01.2017. Photo: Philippe Maeder.

Samedi 8 et dimanche 9 avril 2017, la Riviera a vu passer deux compositions privées exceptionnelless, dont celle formée de 7 voitures historiques tirées par la locomotive à vapeur Pacific 01 202 et effectuant les parcours Lyss – Romont – Chexbres-Village – Vevey – Brigue, puis, le lendemain, Brigue – Bouveret – St-Maurice – Rivaz – Bussigny – Bienne – Lyss. Ces courses spéciales  marquent la fin d’une époque (vidéos, par exemple ici,  ou encore ici ou ).
En effet, dès le dimanche 23 avril 2017, de telles courses ne sont plus possibles sur la ligne CFF Lausanne – Villeneuve: après des travaux répartis sur quelques années, ce tronçon est désormais exploité avec la technologie ETCS 2 (European Train Control System, niveau 2) dans laquelle la signalisation est intégrée dans la cabine de conduite des trains. Il en sera de même en 2018 sur le tronçon Sion – Sierre, l’accès au Chablais devenant alors  impossible pour les anciennes locomotives. Lire la suite

Rail en Suisse : numérisation, changement d’écartement

Dans un article de Domaine Public paru le 2 avril 2017, Michel Béguelin décrit quelques innovations spectaculaires, à l’étude ou en partie réalisées dans certaines compagnies de chemin de fer suisses, telles une gestion des infrastructures et du trafic depuis des centres parfois vraiment éloignés via un «nuage» informatique (Gornegrat Bahn), une très légère modification de l’écartement normal des voies (Südostbahn), une numérisation systématique pour accroître la capacité de tronçons surchargés et diminuer les coûts (CFF).

Renens: inauguration du passage souterrain, projet de passerelle «Rayon vert»

Grand soleilPremière amélioration concrète du programme Léman 2030, le passage sous-voies de la gare de Renens a été inauguré le 5 avril 2017; il permet désormais à chacun de traverser la gare plus facilement et en toute sécurité. Première étape d’une grande métamorphose en marche, c’est l’occasion pour le gouvernement vaudois de mettre sur les rails le futur ouvrage emblématique de la mobilité dans l’Ouest Lausannois: Rayon vert. En effet, le gouvernement demande au Grand Conseil d’accorder une subvention de près de 11 millions de francs pour financer la réalisation de cette vaste passerelle reliant des métros, des trains et bientôt des trams. Le nouvel ouvrage d’art de 130 mètres de long facilitera également les déplacements entre les différents quartiers des communes situées aux abords des voies CFF. Plus de détails dans le communiqué de presse du 5 avril, dans l’Exposé des motifs et projet de décret (EMPD) de l’Etat de Vaud du 15 février 2017 et dans l’édition du 6 avril de 24 heures, sous la plume de Renaud Bournoud (figure tirée de l’EMPD).

Quel avenir pour Bombardier en Suisse?

Soleil et nuagesLa filiale suisse du groupe canadien va livrer 23 premières rames duplex aux CFF cette année, avec trois ans de retard; 39 autres suivront d’ici à 2020. Elles sont assemblées sur le site de Villeneuve (VD), dont l’avenir dépend de plusieurs facteurs. Bernard Wuthrich, dans Le Temps du 4 avril 2017, fait le point sur les activités du groupe canadien Bombardier.

En 2020 environ, le RER vaudois recevra 14 nouvelles rames FLIRT

Grand soleilLe 27 mars 2017, les CFF et le Canton de Vaud ont annoncé la commande de 14 rames FLIRT supplémentaires pour le RER Vaud. Elles devraient être livrées autour de 2020 et permettre une augmentation de l’offre, en particulier une amélioration des cadences sur plusieurs lignes et un accroissement de la capacité des trains les plus fréquentés.

Trains plus rapides entre Lausanne et Berne demandés par les parlementaires fribourgeois

Soleil et nuages Le 17 mars 2017,  une interpellation, signée par tous les conseillers nationaux du canton de Fribourg et un de Vaud, a été déposée au Parlement fédéral, en appui d’une pétition transmise à la Chancellerie fédérale le 8 mars. Elles demandent que Fribourg ne soit plus le maillon faible du tronçon ferroviaire Berne – Lausanne et que des améliorations y soient apportées pour diminuer le temps mis à relier ces deux villes, actuellement de 66 minutes pour les trains les plus rapides. Selon les CFF, à l’horizon 2025 le temps de parcours devrait diminuer de 6 minutes, avec une éventuelle diminution supplémentaire à plus long terme, mais de tels projets risquent de coûter plusieurs centaines de millions de francs. Plus de détails ici.

LEB : feu vert du Conseil d’Etat au tunnel sous l’avenue d’Echallens à Lausanne et à la transformation du LEB en véritable RER

Grand soleilDans un récent communiqué de presse, le Conseil d’Etat a annoncé sa prochaine demande au Grand Conseil d’un crédit d’environ 46 millions de francs pour la construction d’un tunnel à l’ouest de Lausanne sur la ligne du LEB (Lausanne – Echallens – Bercher), avec l’espoir de début des travaux en 2018 et de mise en service en 2020.
Le nouveau tracé ferroviaire de 1,7 km de long permettra
・ de résoudre les problèmes de sécurité posés par la cohabitation entre piétons, automobilistes et trains sur cet important axe urbain;
・ de faire du LEB un véritable RER.

Pour plus de détails, voir l’article écrit par Sylvain Muller dans 24 heures des 11 et 12 mars 2017 ou une présentation officielle  du projet.

Travaux sur la ligne de la Broye pour une cadence à la demi-heure en semaine dès fin 2017

Grand soleilLes CFF entament d’importants travaux d’adaptation des installations aux gares de croisement d’Ecublens-Rue dès le 6 mars 2017, puis de Lucens dès le 20 mars 2017;  à l’issue de ces travaux, ces gares disposeront chacune de deux quais de 55 cm de haut et de 160 m de long, avec accès par un passage inférieur nouvellement créé.
L’horaire cadencé à la demi-heure en semaine pourra alors être introduit sur la ligne de la Broye dès fin 2017. Plus de renseignements ici.

Concession pour les grandes lignes: rififi ferroviaire

Soleil et nuagesLes CFF sont sous pression. Depuis près de quinze ans, l’entreprise bénéficie du monopole sur les lignes à longue distance les plus rentables du pays (voir carte). Mais une grande partie de cette concession expire en décembre 2017 et son renouvellement aiguise les appétits. Alors que les CFF et le Südostbahn (SOB) continuent de négocier (ligne de faîte du Gothard), la situation est tendue avec le Berne-Lötschberg-Simplon (BLS) qui cherche à exploiter des lignes depuis les aéroports de Zurich et Bâle jusqu’à l’Oberland bernois, ainsi que le tronçon de Bene au Locle via Neuchâtel. Dossier complet dans 24 heures du 28 février 2017, sous la plume de Caroline Zuercher (carte selon la SontagsZeitung du 26 février 2017).

En vert: lignes rentables; en rouge: ligne non rentables.