Coppet–Lancy-Pont-Rouge: le Léman Express bat au quart d’heure

Grand soleilLe Léman Express parcourt ses premiers kilomètres sur territoire suisse. Dès le 11 juin 2018, il reliera Coppet à Lancy-Pont-Rouge toutes les 15 minutes, aux heures de pointe. Cette étape, rendue possible par la construction de points de croisement (une quatrième voie) à Mies (VD) et à Chambésy (GE), a été célébrée le 7 juin 2018 en grandes pompes. En décembre 2018, cette cadence au quart d’heure sera étendue à toute la journée, en semaine. Enfin, les convois du Léman Express desserviront 230 km de lignes et 45 gares, de part et d’autre de la frontière, dès la mise en service du nouveau tracé CEVA (Cornavin–Eaux-Vives–Annemasse), prévue en décembre 2019. Plus de détails dans le communiqué de presse du 7 juin 2018.

Quiz: combien de points de croisement supplémentaires seraient-ils nécessaires pour passer de la cadence de 15 minutes à celle de 71/2 minutes?

Croix fédérale de la mobilité: premiers pas

Grand soleilA l’initiative de l’association Pro Gottardo, une rencontre informelle s’est déroulée à Lucerne le 4 juin 2018, avec la participation des membres de la citrap-vaud (communauté d’intérêts pour les transports publics, section vaud) et d’autres personnalités.

Les participants ont constaté une convergence de vue autour du projet de la «Croix fédérale de la mobilité», basé sur l’aménagement de deux axes ferroviaires à hautes performances Nord–Sud (Bâle–Zurich–Chiasso) et Ouest–Est (Genève–Lausanne–Fribourg–Berne–Zurich–Winterthour-Saint-Gall); la Croix fédérale de la mobilité doit rapprocher toutes les régions de la Suisse entre elles et accrocher la Suisse au réseau européen à grande vitesse.

Les participants sont convaincus de l’importance de préparer le projet Croix fédérale de la mobilité dès aujourd’hui; les soussignés déploieront tous les efforts nécessaires dans ce but, au niveau des cantons et de la Confédération, en appuyant notamment la motion de Marco Romano déposée ce printemps au Conseil national. Une prochaine rencontre du groupe se tiendra à la fin du mois d’août.

Groupe pour la Croix fédérale de la mobilité:

  • pour Pro Gottardo: Federica Colombo, Pietro Martinelli, Giovanna Masoni Brenni, Remigio Ratti et Renzo Respini;
  • pour la citrap-vaud: Daniel Mange et Tobias Imobersteg.

Vous trouverez ici l’exposé présenté à Lucerne par la citrap-vaud.

 

 

«Back to the future»: les CFF rêvent à 1947

Grand soleilLes CFF sont nostalgiques. Ils ont retrouvé, dans l’édition d’août 1947 de la revue «Prisma» –un mensuel consacré à la nature, à la recherche et à la technique– un dossier spécial  sur les chemins de fer suisses en l’an 2000. Outre le téléphone à bord et les éternels monorails aériens, deux visions sont devenues (presque) réalité: le tunnel de base du Saint-Gothard, planifié dans tous les détails par l’ingénieur Eduard Gruner, et la direttissima Berne–Zurich, une ligne à grande vitesse reliant les deux métropoles en 45 minutes, imaginée par Max Schuler et décrite dans un ancien numéro (mars 2003, page 20) de SwissTraffic, la revue de l’Office fédéral des transports (OFT). Plus de détails dans le résumé des CFF du 1 juin 2018.

Un nouveau bateau pour doper les dessertes franco-vaudoises

Grand soleilLe Canton de Vaud, la Communauté de communes Pays d’Evian-Vallée d’Abondance (CCPEVA) et Thonon Agglomération ont signé aujourd’hui un protocole d’accord sur la desserte lacustre transfrontalière. Les collectivités publiques des deux rives subventionneront désormais à parts égales les traversées du Léman entre Thonon-les-Bains, Évian-les-Bains, Lausanne, Nyon et Yvoire. Cette étape décisive va permettre à la Compagnie générale de navigation sur le lac Léman (CGN) de lancer l’achat d’un nouveau bateau dédié à ces courses de transport public. Tous les détails dans le communiqué de presse du 31 mai 2018 et dans 24 heures du 1 juin.

 

Le «Concept soirée» des CFF fâche l’Etat de Vaud

OrageLe projet d’horaire 2019, en consultation dès le 28 mai 2018, met en lumière de nombreuses suppressions de trains sur les grandes lignes CFF dès le début de soirée. Ces coupes dans l’offre des liaisons les plus rapides prétéritent notamment la ligne Lausanne-Genève avec des temps de parcours qui pourront augmenter jusqu’à 8 minutes. Il ne sera plus non plus possible de se rendre sur les rives du Léman depuis Zurich sans changer de train après 18h30. Le Canton demande aux CFF de justifier que leur «Concept soirée» est indispensable pour réaliser les nombreux chantiers prévus en 2019 et garantir qu’un tel horaire ne va pas s’installer dans la durée. Plus de détails dans le communiqué de presse du canton de Vaud du 28 mai 2018 et dans 24 heures du 29 mai.

 

Trains suisses pour Belfort bloqués à la gare TGV Belfort-Montbéliard

OrageLa réhabilitation de la ligne transfrontalière Bienne–Porrentruy–Belfort est très attendue dans l’arc jurassien. Dès le mois de décembre 2018, une dizaine de trains suisses (RegioExpress) transporteront directement les voyageurs à la gare TGV de Belfort-Montbéliard. Récemment, le ton est monté côté français, car les rames helvétiques n’ont pas été homologuées, pour des raisons financières, pour rejoindre la ville de Belfort, à six kilomètres de la gare TGV. Détails de ce blocage dans Le Matin Dimanche du 27 mai 2018.

Les trois acteurs majeurs de la bataille du rail

Soleil et nuagesSous la plume de Florent Quiquerez, Le Matin Dimanche du 20 mai 2018 publie un portrait croisé des trois acteurs majeurs du rail suisse. «C’est un dossier explosif, devenu thriller économique. Ses principaux acteurs se connaissent très bien mais ne s’apprécient pas. Il y a Andreas Meyer, patron des CFF et garant du monopole. Puis Bernard Guillelmon, directeur de BLS, le numéro 2 du marché qui veut sa part du gâteau. Enfin Peter Füglistaler, directeur de l’Office fédéral des transports (OFT): le juge qui doit trancher mais qui manquerait d’impartialité dans l’affaire. L’enjeu porte sur l’exploitation du trafic grandes lignes, dont les concessions échoient à fin 2019.»