Départ d’Andreas Meyer: bilan mitigé, mais promesse d’un rêve

Soleil et nuagesÀ l’heure de quitter les CFF, le CEO Andreas Meyer formule un nouveau rêve. «Il faudrait à l’avenir pouvoir réaliser un grand projet est-ouest comme on l’a fait pour les traversées alpines sur l’axe nord-sud. Je rêve de rapprocher la dynamique région lémanique de la Suisse alémanique. Et d’enterrer ainsi la barrière de rösti.» Cette vision ne peut que conforter la citrap-vaud dans son Plan Rail 2050, et compenser les observations mitigées sur le bilan du CEO à la tête des CFF. Tous les détails sur la conférence de presse des CFF du 10 mars 2020 dans le communiqué de presse du même jour, ainsi que dans 24 heures (Arthur Grosjean) et dans Le Temps (Bernard Wuthrich) du 11 mars (photo 24 heures/Keystone/Anthony Anex).

Andreas Bergmann, nouveau patron de la CGN

Grand soleilDepuis septembre 2019, Andreas Bergmann, Bernois de 51 ans, dirige la Compagnie générale de navigation (CGN). «Je découvre un nouvel univers et j’observe avec plaisir le capital de sympathie et de bienveillance que la compagnie a auprès de la population. Chaque individu a une relation personnelle, une histoire avec la CGN, c’est très enrichissant». Interview complète par Bernard Wuthrich dans Le Temps du 28 janvier 2020 (photo Cyril Zingaro).

Vincent Ducrot, nouveau CEO des CFF, fait l’unanimité

Grand soleilGrand soleilLe Conseil d’administration des CFF a nommé Vincent Ducrot au poste de CEO des CFF. Fribourgeois, âgé de 57 ans, l’actuel directeur général des Transports publics fribourgeois (TPF) succédera au début avril 2020 à Andreas Meyer, qui quittera ses fonctions à la fin mars. Vincent Ducrot est un fin connaisseur des transports publics suisses. Il a déjà travaillé aux CFF de 1993 à 2011, où il a notamment occupé pendant dix ans les fonctions de responsable Grandes lignes. Tous les détails dans le communiqué de presse des CFF du 10 décembre 2019, ainsi que dans 24 heures (éditorial et article), Le Temps et le Corriere del Ticino du 11 décembre.

La citrap-vaud se félicite de la nomination de Vincent Ducrot et lui adresse ses voeux chaleureux pour son action à la tête des CFF.

La présidente des CFF vacille

OrageConsidérée en 2009 par le Financial Times comme l’une des cinquante femmes les plus influentes de la planète pour son activité dans différents conseils d’administration, Monika Ribar, 60 ans, polarise aujourd’hui les critiques, et sa gestion des dernières polémiques liées aux CFF ravive les tensions. Lire l’enquête de Florent Quiquerez dans Le Matin Dimanche du 8 septembre 2019 (photo Gaetan Bally/Keystone) ainsi que l’article de Julien Wicky dans 24 heures du 9 septembre.

Patron des CFF: changement avant fin 2020

Soleil et nuagesLe départ de l’actuel patron des CFF, Andreas Meyer, fait la une des manchettes; les commentaires se partagent entre le bilan de son règne et les pronostics sur ses possibles successeurs. Réactions de 24 heures du 5 septembre 2019, dans l’éditorial de Lise Bailat et l’article de Lise Bailat et Florent Quiquerez (photo 24 heures/Keystone/Peter Klaunzer), ainsi que du Temps du 6 septembre, sous la plume de Bernard Wuthrich. Lire aussi le communiqué de presse CFF du 4 septembre.

Andreas Bergmann nouveau directeur général de la CGN

Grand soleilLe conseil d’administration du Groupe CGN (Compagnie générale de navigation) a nommé Andreas Bergmann en tant que directeur général de l’entreprise, en remplacement de Luc-Antoine Baehni parti à la retraite. Andreas Bergmann a notamment dirigé l’entreprise TGV Lyria de 2015 à 2018. Plus de détails dans le communiqué de presse du 26 août 2019 et dans 24 heures du 27 août.

Genève: vers un eldorado ferroviaire

Grand soleilSerge Dal Busco, conseiller d’Etat genevois en charge des infrastructures, se confie au quotidien Le Temps du 22 mai 2019. Face au défi majeur, le lancement, dans sept mois, du Léman Express (anciennement connu sous l’acronyme CEVA pour Cornavin–Eaux-Vives–Annemasse), il affirme sa foi dans une mobilité écologique et efficace, faisant désormais partie des conditions-cadres pour l’économie. Il faut soustraire à la route les gens qui ont une bonne alternative, notamment avec l’arrivée prochaine du Léman Express. 

OrageCette politique des transports optimiste contraste avec la nouvelle plus triste du décès de Sigurd Maxwell, le «père» du CEVA. Ce dernier, qui avait relancé le projet de la liaison ferroviaire franco-suisse, est décédé le 20 mai 2019. C’était un visionnaire, a déclaré le conseiller d’Etat Serge Dal Busco, qui lui a rendu hommage.

TGV Lausanne–Paris via Vallorbe: la vision de Lyria

Soleil et nuagesLe nouveau patron de TGV Lyria, Fabien Soulet, défend sa stratégie qui vise à prendre des parts de marché à l’avion. Il assure que la ligne Lausanne–Paris, via Vallorbe, est pérenne. Lausanne et l’ensemble des Vaudois sont les grands bénéficiaires de la refonte du nouvel horaire. Aujourd’hui, il y a quatre ou cinq liaisons par jour Lausanne-Paris, demain ce seront six trains par jour, dont trois via Genève. Suite de l’interview de Fabien Soulet par Renaud Bournoud dans 24 heures du 18 avril 2019 (photo Florian Cella). Lire aussi le communiqué de presse du Comité de suivi du Lyria du 12 avril, l’interview de Fabien Soulet par Bernard Wuthrich dans Le Temps du 18 mai, ainsi que l’éditorial plus critique de Charaf Abdessemed dans LausanneCités du 22 mai.

Le pamphlet de Matthias Finger: «Que faire des CFF?»

Soleil et nuagesMatthias Finger, professeur EPFL, est un fin connaisseur des entreprises publiques suisses. Il publie en mai prochain, aux éditions NZZ Libro, un pamphlet sur l’avenir des CFF et de l’Office fédéral des transports, sur lequel il porte un regard à la fois constructif et très critique. Bernard Wuthrich l’a interviewé dans Le Temps du 17 avril 2019 (photo Eddy Mottaz, Le Temps). De son côté, Yvette Jaggi analyse les propositions de Matthias Finger dans un article paru dans l’édition du 20 mai 2019 de Domaine Public.