Le tramway t1 reliera Lausanne à Villars-Ste-Croix

Grand soleilDans le cadre des études de la deuxième étape du tramway t1 (Renens–Villars-Sainte-Croix), le canton, les communes de Bussigny, Crissier, Ecublens et Villars-Sainte-Croix ont confirmé le terminus de cette future infrastructure de transport à la Croix-du-Péage (Villars-Sainte-Croix). En parfaite cohérence avec les objectifs du Projet d’agglomération Lausanne-Morges (PALM), le développement de ce nouveau transport public s’inscrit dans les densifications prévues le long de cet axe. Plus de détails dans le communiqué de presse du 6 février 2019.

Lausanne et région: le bus rapide piétine

Soleil et nuagesFace aux résistances, le chantier de la ligne de bus à haut niveau de service (BHNS) entre Crissier et Lutry commencera au plus tôt à l’ouest fin 2019 et à l’est en 2020. Enquête complète par Chloé Banerjee-Din dans 24 heures du 26 janvier 2019 (graphisme P. FY, source tl, photo Jean-Bernard Sieber).

Lausanne en fête: 10 ans du m2, 97 millions pour le m3

Grand soleilAlors que Lausanne fêtait les 10 ans du métro automatique m2 le samedi 15 septembre 2018, la Confédération validait le 14 septembre une participation financière de 110 millions en faveur du projet d’agglomération Lausanne-Morges (PALM), dont 97 millions pour la deuxième étape du métro m3.

Le Temps du 14 septembre décrit en détails l’histoire du m2 et le projet du futur métro m3, tandis que 24 heures du 15 septembre revient sur les chantiers du m2 et commente le financement de la Confédération en faveur du PALM.

(Graphique tiré du Temps)

 

Petit feu vert pour le tramway Flon–Renens

Soleil et nuagesLes Transports publics de la région lausannoise (TL) ont obtenu du Tribunal fédéral l’autorisation de lancer le chantier du tramway t1 du côté de la gare de Renens. Pour le reste du tracé jusqu’au Flon, la décision se fait encore attendre. Analyse et commentaires dans 24 heures du 27 juin 2018 sous la plume de Cindy Mendicino (graphique 24 heures/P. FY, source TL).

Le tramway Renens-Lausanne Flon déraille

OrageDans 24 heures du 27 mars 2018, Cindy Mendicino tente de résumer le dossier très embrouillé du futur tramway t1. Le barreau routier planifié entre la rue de la Vigie et l’avenue Jules-Gonin, à Lausanne, compromet l’ensemble du projet ferroviaire. L’affaire passe maintenant du Tribunal administratif fédéral au Tribunal fédéral, entraînant un nouveau délai de plusieurs mois (graphique tiré de 24 heures).

Renens–Lausanne: feu vert pour le tram, orange pour la rampe Vigie–Gonin

Soleil et nuagesLe Conseil d’Etat vaudois et les communes de l’Ouest lausannois ont pris connaissance le 8 février 2018 de l’arrêt du Tribunal administratif fédéral qui rejette la majorité des griefs des recourants contre le permis de construire de la première étape du tram Renens–Le Flon délivré par l’Office fédéral des transports (OFT) en mars 2016. La Cour estime cependant que l’OFT n’avait pas la compétence de se prononcer sur une des mesures d’accompagnement: la rampe Vigie-Gonin. Tous les détails de ce dossier complexe dans le communiqué de presse du 8 février, ainsi que dans l’éditorial, sous la plume de Cindy Mendicino, et dans la rubrique Mobilité, co-signée par Renaud Bournoud, de 24 heures du 9 février 2018 (dessin de Bénédicte, dans 24 heures du même jour).

Lausanne: près de 100 millions pour le métro m3!

Grand soleil«C’est une jolie journée pour les Vaudois». La présidente du Conseil d’État Nuria Gorrite est particulièrement satisfaite de la prise de position du Conseil fédéral sur la première étape du fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA). Financièrement, cela se traduit par 132,1 millions pour l’agglomération Lausanne-Morges, dont 97,3 millions sont destinés à la deuxième étape du métro m3 entre le Flon et la Blécherette. Plus de détails dans le communiqué de presse du Conseil fédéral du 17 janvier 2018, ainsi que dans 24 heures du 18 janvier (graphique 24 heures).

Aujourd’hui: tout sur le métro m4 au Café de la mobilité!

Grand soleilLe nombre de voyageurs des transports publics de l’agglomération lausannoise croît chaque année. Ce succès grandissant est principalement dû au réseau des métros m1 et m2 actuellement en exploitation: dans cette dynamique, le futur métro m3 est déjà au niveau du projet définitif dans les bureaux d’études. Basée sur ce constat réjouissant de la demande, une nouvelle offre de métro, dénommé m4, prend tout son sens pour répondre aux besoins de la population.

Cette nouvelle ligne de métro m4, une idée de la citrap-vaud, complète avantageusement un réseau structurant radial, depuis le Flon, par la création d’une offre tangentielle, intéressante pour les quartiers nord et ouest de Lausanne. Cette liaison relie les secteurs résidentiels aux centres économiques et académiques de l’agglomération lausannoise. Le nouveau tracé peut être combiné et optimisé avec des infrastructures existantes afin de réduire significativement les coûts de construction.

Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous proposons de nous rejoindre au Café de la mobilité, organisé par la citrap-vaud le lundi 23 octobre 2017, à 17h30, à la salle de conférence du restaurant Le Milan (boulevard de Grancy 54, Lausanne); l’accès à cette salle se fait directement depuis le trottoir, à 10 mètres à l’ouest de l’entrée principale du restaurant.

L’entrée est libre, mais les premiers arrivés seront les mieux assis…

Pour le comité de la citrap-vaud, son président:

Eric Loutan

Le Journal de 8 heures, RTS, La première, 23 octobre 2017.

24 heures du 24 octobre 2017, sous la plume de Romaric Haddou.

Vous trouverez ici une carte du futur métro m4 dans le cadre du Grand Lausanne, un détail de la même carte dans le Centre ville (voir ci-dessous) et le rapport complet (texte et figures).

Le super-trolleybus de la région lausannoise

Grand soleilDès 2022, les Axes forts de transports publics rendront les déplacements plus efficaces dans la région lausannoise. L’aménagement de lignes de bus à haut niveau de service (BHNS) s’inscrit dans ce contexte; un trolleybus à double articulation est mis en test sur le réseau tl du 28 août au 22 septembre 2017. Objectif: évaluer l’impact de ce véhicule de grand gabarit dans l’espace urbain, en partenariat avec les communes concernées. Le calendrier des rendez-vous de ce bus avec les usagers est détaillé dans le communiqué de presse du 30 août 2017, tandis que 24 heures y consacre un sujet dans son édition du 31 août, sous la plume de Chloé Banerjee-Din (photo Jean-Bernard Sieber).

Un quart de siècle pour le métro m1

Grand soleilLes tl ont célébré le 24 septembre 2016 le quart de siècle du métro de l’ouest, le TSOL ou m1. A l’époque, on fantasmait un m1 avec une cadence maximum à 7 minutes 30, et une fréquentation maximum de 8 à 9 millions de passagers annuels. La cadence est passée à 5 minutes, on ne pourra pas faire mieux. En revanche, le chiffre de 12,9 millions de passagers pourra gonfler de 25% (soit 3 millions supplémentaires), en doublant les rames qui ne le sont pas encore. «Mais en 2018, on aura fait tout ce qu’on peut faire avec le m1», annonce Christophe Jemelin, responsable du développement de l’offre aux tl. Il faudra alors miser sur les bus en attendant 2030, soit la fin de vie des rames et un nouveau projet pour le m1, sur lequel planchent déjà les tl. Plus de détails dans 24 heures du 26 septembre 2016 sous la plume de Cécile Collet (photo Jean-François Luy).

24h26.9.16