Mobilité de demain: prochaine station, le numérique

Grand soleilChers membres de la citrap-vaud,

L’Etat de Vaud a le plaisir de vous inviter à sa première conférence
sur la mobilité numérique:

Mobilité de demain: prochaine station, le numérique,
le jeudi 21 mars 2019, 8h15 – 17h15, à l’Université de Lausanne.

 Programme complet

Informations et inscriptions

Lien vers le communiqué de presse

 La participation est gratuite, sur inscription obligatoire jusqu’au 10 mars 2019.

 

Vols bon marché, l’envers du bonheur

Soleil et nuages«L’avion, le train ou la voiture? Que choisir avant de faire ses valises? De plus en plus souvent, l’avion prend le dessus, notamment en raison des prix imbattables qui sont proposés. Les conséquences sont connues. La très forte croissance du trafic aérien contribue fortement à réchauffer le climat. Les autres modes de transport font-ils mieux? Et dans quelle mesure?» Le dossier de 24 heures du 5 janvier 2019 est consacré à la comparaison de ces divers modes de transport sur le plan de la production du gaz à effet de serre. On y traite notamment de la disparition des trains de nuit et des limitations du train à grande vitesse face aux vols à bon marché (graphique G. Laplace).

Bulle–Paris: le train rit, l’avion pleure

Grand soleilL’émission A bon entendeur (RTS UN) du 6 novembre 2018 a mis en compétition, sur le trajet Bulle–Paris, six modes de déplacement: le train à grande vitesse, le bus à longue distance, le covoiturage, la voiture électrique, l’avion et la voiture à essence. Dans les mêmes conditions (trajet d’une personne, aller simple, billet réservé un mois à l’avance), les résultats ont été analysée selon trois critères: l’émission de CO2, le prix et le temps de parcours. Le train gagne la médaille d’or pour la production de CO2 (11 kg) et la durée (5h38), tandis que pour le prix du déplacement c’est la voiture électrique qui est en tête (93 CHF). Avec ses 6h41 de voyage et sa production de 102 kg de CO2, l’avion fait pâle figure à côté du train…

Du 16 au 22 septembre: la mobilité en fête

Grand soleilLe Canton, avec la participation de 55 communes, 11 entreprises de transports publics et Mobilis, s’engage pour promouvoir les mobilités durables dans le cadre de la Semaine européenne de la mobilité. Une campagne d’affichage met en scène des ambassadrices et ambassadeurs des transports publics, de la marche et du vélo, et interpelle avec un slogan qui détourne l’expression «J’ai mon permis!». Pour montrer que la mobilité durable est à la portée de tous. Tous les détails dans le communiqué de presse du 8 septembre 2017, ainsi que dans le dépliant ad hoc. Un ambassadeur de poids: l’ancien président EPFL Jean-Claude Badoux.

«Green Class CFF»: l’un des 150 cobayes témoigne

Grand soleil«L’offre «Green Class CFF» a été mise en place avec d’autres entreprises, puisqu’elle inclut l’abonnement général de première classe, une voiture électrique BMW i3 avec une borne de recharge à domicile, un accès à une place de stationnement Parc + Rail dans une gare proche du domicile, un abonnement à Mobility (avec un crédit de 100 francs) et un autre aux vélos PubliBike. Elle coûte 12 200 francs pour un an.» L’un des 150 cobayes des CFF se confie à Caroline Zuercher, dans 24 heures du 8 mai 2017 (photos Florian Cella).

Invitation à notre 2e Café de la mobilité

Grand soleilLa citrap-vaud lance son Café de la mobilité qui a l’ambition de rassembler de façon régulière, autour d’un orateur charismatique, ses membres, ainsi que toute personne intéressée par la mobilité durable et les transports publics. Vous trouverez tous les détails de ce projet sur notre site Internet citrap-vaud.ch, à l’adresse Notre action –> Café de la mobilité. Dans ce cadre, nous avons le plaisir de vous inviter à notre deuxième manifestation consacrée à une personnalité clef de la mobilité en Suisse, le directeur exécutif des CFF, M. Andreas Meyer:

le lundi 5 décembre, à 17h30, à la salle de conférence du restaurant Le Milan, 54, boulevard de Grancy, à Lausanne (à 5 minutes à pied de la gare CFF); l’accès à cette salle se fait directement depuis le trottoir, à 10 mètres à l’ouest de l’entrée principale du restaurant.

M. Andreas Meyer nous entretiendra sur le thème «Stratégie CFF et avenir du rail en Suisse».

Avec nos très cordiales salutations,

Daniel Mange, animateur de la séance (daniel.mange[at]epfl.ch)
Didier Pantet, secrétaire citrap-vaud (secretariat[at]citrap-vaud)

PS: Le verre de l’amitié vous sera offert à l’issue de la conférence.

CafMob

Nouvelles offres de bus et de covoiturage, une menace pour le rail?

Soleil et nuagesSi des bus devaient un jour concurrencer le rail sur des trajets phares comme par exemple Berne–Zurich ou Genève–Lausanne,  quels seraient les effets sur la rentabilité du rail? Sur l’engorgement du réseau routier? Sur la densité du trafic dans les villes concernées?

Le colloque d’automne d’OUESTRAIL, qui se tiendra à Yverdon-les-Bains le vendredi 4 novembre 2016, de 10h00 à 13h45, tentera de répondre à ces questions. L’entrée est libre, mais l’inscription est obligatoire: tous les détails dans le programme du colloque. colloque2016

Mobilité vaudoise en 2050

Grand soleilLa cheffe du Département des infrastructures et des ressources humaines (DIRH) de l’Etat de Vaud, Mme Nuria Gorrite, a présenté le 12 septembre 2016, dans le cadre de la Semaine de la mobilité, les résultats d’une étude sur la mobilité vaudoise 2050. Conséquence d’une démographie et d’une économie en forte croissance, les besoins augmentent, en particulier aux heures de pointe. D’ici 2050, le nombre des pendulaires dans les transports publics aura plus que doublé. La croissance de la mobilité sera majoritairement absorbée par les transports publics, principalement aux heures de pointe. Tous les détails dans le communiqué de presse du 12 septembre 2016, dans l’exposé complet «La mobilité vaudoise à l’horizon 2050», sur le site Internet de la Semaine de la mobilité et dans  l’éditon du 13 septembre de 24 heures, sous la plume de Renaud Bournoud.

MobiliteVD2050

 

Tarification de la mobilité: vers des projets pilotes

Le 30 juin 2016, la conseillère fédérale Doris Leuthard a annoncé, en conférence de presse, que le Conseil fédéral réfléchit à la mise en place de projets pilotes de tarification de la mobilité afin de gérer la croissance du trafic sur le rail et sur la route: l’objectif est de réduire les pics d’affluence et de parvenir à une utilisation plus homogène des infrastructures existantes (voir 24 heures du 1er juillet 2016).

Consciente des contraintes et des congestions de la mobilité aux heures de pointe dans les transports publics ferroviaires ou routiers, la citrap-vaud suivra attentivement ce dossier afin de connaître les développements possibles projetés par les offices fédéraux pour réguler la surabondance des besoins durant ces pics horaires. Soucieuse de solutions pragmatiques, la citrap-vaud espère que les propositions émises par le DETEC (Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication) seront simples d’emploi pour la clientèle et ne péjoreront pas l’utilisation de bus ou de trains, par exemple. Il est à relever que les automobilistes seront aussi astreints à des mesures contraignantes de gestion du trafic.

St-Gothard: après le 28 février 2016

Lors de la votation populaire du 28 février 2016 (62,3% des électeurs y ont participé), la construction d’un 2e tunnel routier au St-Gothard a été acceptée par 57 % des votants – à un peu plus de 3 mois de l’inauguration du tunnel ferroviaire de base ! –. Seuls les cantons de Vaud et de Genève l’ont refusée, respectivement par 45,5 % et 45 % des votants. La citrap-vaud, par décision de son Assemblée générale de 2015, avait pris position contre ce 2e tunnel routier.
Certes, ce n’est que vers 2025 que débutera le chantier, et au mieux vers 2030 que ce nouveau tunnel sera mis en service. Les acteurs du débat qui a eu lieu avant cette votation se seront pour la plupart effacés du monde politique, et, avec eux, peut-être certaines promesses (transfert des marchandises de la route au rail, non-augmentation de la  capacité du tunnel routier [une seule piste utilisée par tube], etc.).
Dans les prochaines décennies il s’agira donc de se rappeler ces promesses. Pour cette raison, le comité de la citrap-vaud a décidé:
1) de conserver sur notre site internet l’argumentaire et la revue de presse tels qu’ils se présentaient juste avant cette votation sur la page Tunnels du St-Gothard;
2) de compléter cette même page par des interventions dans les médias (il y en a déjà une !) allant dans le sens d’une surveillance des promesses faites.

Accès à la page citée: ici.