Superbus de Prilly à Crissier

Grand soleilLe réaménagement de 3 km de route pour le BHNS (bus à haut niveau de service) coûtera 22 millions à Renens, à Prilly et à Crissier. Les élus trancheront en mars. Sur la majorité du tronçon, cela permettra aux bus de circuler sur une voie réservée, distincte de celle des autres véhicules. Plus de détails dans 24 heures du 25 janvier 2020 sous la plume de Chloé Banerjee-Din (graphique 24 heures).

Ce projet va certainement faire rêver les pendulaires de l’axe Morges–Hautes écoles–Lausanne, impatients de voir une amélioration des performances de l’actuel bus 701.

Nouveaux trolleybus et vieille grogne

Soleil et nuagesLes bus électriques de la ligne 201 qui rallie l’Hôpital de Rennaz entrent en piste, mais plusieurs communes refusent leur part de la facture. La ligne 201 des VMCV (Vevey-Montreux-Chillon-Villleneuve) ralliera l’hôpital via les lignes de contact jusqu’à la gare de Villeneuve, puis en passant sur une batterie. Tous les détails sur ce dossier dans 24 heures du 6 décembre 2019 sous la plume de Karim Di Matteo (photo Chantal Dervey).

Noville et Rennaz assommées par les factures du bus 201

OrageDeux articles de 24 heures du 16 octobre 2019 sont consacrés à la desserte par bus de l’Hôpital Riviera-Chablais. Christophe Boillat décrit les factures démesuées envoyées par les VMCV (Vevey-Montreux-Chillon-Villeneuve) aux communes de Noville et Rennaz, tandis que Sabrina Schwob revient sur la fusion possible entre les VMCV et la compagnie ferroviaire MVR (Montreux-Vevey-Riviera) (photo Chantal Dervey). 24 heures du 4 novembre revient sur les négociations en cours.

François Gatabin: un pionnier des transports publics

Grand soleilMécanicien de formation, pilote de locomotives aux CFF, syndicaliste, responsable du trafic régional CFF pour la Suisse romande, le Morgien François Gatabin est devenu patron, en 2014, de la compagnie de transport Morges-Bière-Cossonay. Un homme à l’affût des innovations susceptibles de relever les défis des transports publics de ce siècle: navettes autonomes testées du côté de Cossonay, essai de nouveaux bus à 100% électriques, rêve d’une télécabine urbaine entre Morges et Tolochenaz, application Internet pour réservation de billets avec un smartphone, transport massif de gravier antre Apples et Gland, nouvelle gare de Bière… Il ne manque à sa panoplie plus que l’écartement variable pour accélérer le transfert du gravier et rattacher la mythique ligne du Bière-Apples-Morges au Réseau express régional vaudois… Portrait détaillé dans Le Temps du 13 mars 2019 sous la plume de Bernard Wuthrich (photo Eddy Mottaz, Le Temps).

Crise climatique: la traction électrique chasse le moteur diesel

Grand soleilQuelles technologies remplaceront le moteur diesel? Dans les stands de l’exposition InnoTrans, qui a réuni à Berlin, du 18 au 21 septembre 2018, les spécialistes mondiaux des transports publics, deux stratégies s’affrontent. D’un côté, les piles à combustible alimentées en hydrogène, choisies notamment par l’entreprise française Alstom (rame Coradia Ilint); de l’autre, celle du canadien Bombardier, qui vise à investir dans les trains à batteries électriques (rame Talent 3). Le Temps du 21 septembre 2018, sous la plume de Delphine Nerbollier, relate ce défi.

Rame Coradia Ilint d’Alstom, avec piles à combustible alimentées en hydrogène; cette rame circule dès le 18 septembre 2018 en Basse-Saxe (photo Patrik Stollarz, AFP).

Le MBC innove: navettes autonomes à Cossonay

Grand soleil«Deux navettes sans chauffeur entreront en service en décembre 2017 pour encourager les habitants à emprunter les transports publics. C’est une première dans le canton de Vaud. Deux véhicules autonomes, soit sans pilote, parcourront bientôt le trajet entre l’arrivée du funiculaire de Cossonay et le centre du village.» Voir l’article complet dans 24 heures du 26 avril 2017 sous la plume de Juliane Roncoroni (illustration DR).

Un trolleybus zurichois testé à Lausanne

Grand soleilDurant une semaine, les TL testent dans le chef-lieu un bus équipé d’un moteur auxiliaire électrique. Depuis le 19 juillet 2016, un trolleybus des Transports publics zurichois quadrille les rues de Lausanne. Bleu clair parmi les habituels bus aux couleurs des Transports lausannois (TL), il a pris ses quartiers dans la capitale vaudoise pour une semaine. Pas pour prendre des passagers, mais pour tester un nouveau type de moteur auxiliaire en lieu et place du moteur diesel d’appoint. Plus de détails dans 24 heures du 20 juillet 2016 sous la plume de Chloé Banerjee-Din (photo Philippe Maeder). 24h20.7.16

1ère à Genève: le bus électrique TOSA à recharge rapide

Grand soleilLe projet de bus TOSA (trolleybus optimisation système alimentation) concrétise aujourd’hui une étape importante en vue de son déploiement à Genève. Ce véhicule 100% électrique à recharge rapide et sans ligne de contact sera déployé à l’horizon 2018, sur la ligne 23 qui reliera à terme Carouge au Parking P+R 47 de l’aéroport international de Genève. Réunissant de multiples qualités technologiques et économiques, TOSA positionne Genève et la Suisse sur la carte de l’innovation en matière de mobilité durable, mais aussi en tant qu’incubateur d’acteurs orientés vers le développement de projets innovants au service de la qualité de vie de la collectivité. Plus de détails dans le communiqué de presse du 15 juillet 2016 et dans l’édition du 16 juillet du quotidien Le Temps (photo TPG/Fabrice Piraud). CP15.7.16