Renens: inauguration du passage souterrain, projet de passerelle «Rayon vert»

Grand soleilPremière amélioration concrète du programme Léman 2030, le passage sous-voies de la gare de Renens a été inauguré le 5 avril 2017; il permet désormais à chacun de traverser la gare plus facilement et en toute sécurité. Première étape d’une grande métamorphose en marche, c’est l’occasion pour le gouvernement vaudois de mettre sur les rails le futur ouvrage emblématique de la mobilité dans l’Ouest Lausannois: Rayon vert. En effet, le gouvernement demande au Grand Conseil d’accorder une subvention de près de 11 millions de francs pour financer la réalisation de cette vaste passerelle reliant des métros, des trains et bientôt des trams. Le nouvel ouvrage d’art de 130 mètres de long facilitera également les déplacements entre les différents quartiers des communes situées aux abords des voies CFF. Plus de détails dans le communiqué de presse du 5 avril, dans l’Exposé des motifs et projet de décret (EMPD) de l’Etat de Vaud du 15 février 2017 et dans l’édition du 6 avril de 24 heures, sous la plume de Renaud Bournoud (figure tirée de l’EMPD).

Léman 2030: inauguration du nouvel enclenchement de Renens

Grand soleilLes autorités fédérales, cantonales et communales ainsi que les CFF ont inauguré le 15 novembre 2016 le premier projet du programme Léman 2030, le nouvel enclenchement de Renens; celui-ci gère désormais tout le trafic ferroviaire entre Lausanne et Morges via quelque 300 signaux et 127 aiguillages.

Après le tunnel de base du Gothard, les développements ferroviaires se concentrent désormais sur l’axe est-ouest… en attendant patiemment la ligne nouvelle Genève–Lausanne défendue par la citrap-vaud depuis 2010. Plus de détails dans le communiqué de presse officiel, ainsi que dans 24 heures du 16 novembre, sous la plume de Renaud Bournoud (photo Keystone). 24h16.11.16

 

Léman 2030 a trouvé son chef

Grand soleil«L’ingénieur responsable du Gothard, Peter Jedelhauser, prendra les rênes du projet lémanique cet automne. Après avoir tâtonné, les CFF ont apparemment mis la main sur un patron qui est à même de piloter le programme Léman 2030. L’entreprise de la Confédération a tout bonnement fait appel à l’ingénieur responsable de la mise en service du tunnel de base du Gothard. Ainsi, Peter Jedelhauser s’apprête à passer du «chantier du siècle» à celui qualifié de «plus gros projet ferroviaire de ces dix prochaines années en Suisse»». Plus de détails dans 24 heures du 28 juin 2016, sous la plume de Renaud Bournoud (photo Marius Affolter).

24h28.6.16

Léman 2030: chantiers en cascade, trains en retard

Orage«Retards dès le matin au départ de Genève, suppressions de trains le week-end, arrêts intempestifs en pleine voie: des travaux sur la ligne CFF entre Genève et Lausanne compliquent la vie des pendulaires. Peu visibles jusqu’ici, les chantiers ont pris de l’ampleur ces derniers mois à mesure que tranchées, pylônes, grues et autres installations métalliques se multiplient. Si les CFF assurent tout mettre en oeuvre pour minimiser les nuisances, les perturbations d’horaire, parfois dues à une multitude de facteurs, s’accumulent.» Suite de l’article de Sylvia Revello dans Le Temps du 6 mai 2016 (photo Olivier Wavre). LT6.5.16

Du 11 au 20 avril 2016, la mobilité ferroviaire de demain s’expose à Cornavin

Grand soleilDu 11 au 20 avril 2016, l’exposition Léman 2030, consacrée aux développements de l’offre ferroviaire des prochaines années, se tient dans le hall central de la gare de Genève. Cette exposition permet aux citoyens de découvrir de plus près les projets qui contribueront à améliorer leurs déplacements de demain, au premier rang desquels l’agrandissement souterrain de Cornavin. Tous les détails dans le communiqué de presse des CFF du 11 avril 2016.

CP11.4.16Luc Barthassat, conseiller d’Etat, inaugure l’exposition (photo CFF).

4 voies entre Renens et Lausanne: pourquoi un saut-de-mouton?

Grand soleilLes importants travaux ferroviaires entre Renens et Lausanne ont démarré et visent notamment à compléter les trois voies actuelles par une quatrième; celle-ci empruntera entre Renens et Prilly-Malley un saut-de-mouton, c’est-à-dire un viaduc destiné à éviter un croisement à niveau. Dans un remarquable rapport intitulé «Les limites intrinsèques du nœud ferroviaire Lausanne–Renens» Philippe Dubuis, gymnasien lausannois, justifie le besoin d’une 4e voie et d’un saut-de-mouton. La passion ferroviaire de Philippe Dubuis fait l’objet d’un site Internet très justement nommé… passiontrain.ch (illustration tirée du rapport de Philippe Dubuis).

NoeudLsRe13.11.15

Le district de Nyon rayé des cartes CFF?

Grand soleilL’Association romande pour la promotion de l’engament civique (ARPEC) a le plaisir de vous convier à sa prochaine table ronde, qui aura lieu le

mercredi 7 octobre 2015 à 19h00, au Château de Rolle, salle No 6, Promenade des Amoureux, 1180 Rolle.

La discussion principale de la soirée sera consacrée à la mobilité dans la région du Grand Genève, en particulier à l’interpellation du député Gérald Cretegny «Le district de Nyon existe-t-il toujours dans les cartes CFF?». Afin de répondre à cette question et d’en débattre avec des spécialistes, l’ARPEC a choisi d’inviter autour de la table les personnes suivantes:

  • Daniel Mange, professeur EPFL, co-auteur du projet «Plan Rail 2050» et membre du comité de la communauté d’intérêts pour les transports publics (citrap-vaud.ch).
  • Joël Vetter, chargé de la réorganisation des transports publics, région de Nyon.
  • Gérald Cretegny, député au Grand Conseil pour le district de Nyon.

Le modérateur de cette table ronde sera Antoine Jaquenoud, président de l’ARPEC et membre du comité de la citrap-vaud.

Après une brève présentation des intervenants et de leur implication dans la région, un débat sera ouvert sur les perspectives et projets de développement de la mobilité de la région du district de Nyon, des cantons de Vaud et de Genève, ainsi que de la région du Grand Genève. Nous espérons vous compter parmi les personnes présentes à cet événement et restons à votre entière disposition pour toute question supplémentaire de votre part.

Pour l’antenne vaudoise de l’ARPEC:

Aurore Laager, coordinatrice et membre du comité
Téléphone: 076 822 00 77
Courriel: laager.aurore@gmail.com

Intercity

Léman 2030: coup d’envoi à Renens du plus grand projet ferroviaire des dix ans à venir

Grand soleilLe coup d’envoi du programme Léman 2030 a été donné le 22 novembre 2014 à Renens. Près de 3 milliards de francs seront investis pour doubler le nombre de places assises entre Lausanne et Genève et augmenter les cadences sur les RER de chacun des cantons. Les gares de Lausanne, Renens et Genève seront agrandies de façon à augmenter leur capacité, à améliorer le confort et la sécurité des voyageurs et à permettre la circulation de trains plus longs. Une quatrième voie, avec saut-de-mouton, reliera Renens à Lausanne, préfigurant la ligne nouvelle Genève–Renens défendue par la citrap-vaud.ch et la CITraP Genève (reportage complet dans 24 heures du 21 novembre 2014, communiqué de presse du 22 novembre 2014).