Genève ferroviaire, un contre-projet

Grand soleilAlors que les associations citrap-vaud et CITraP Genève poursuivent leurs travaux en faveur d’une ligne nouvelle reliant Genève à Lausanne, l’ingénieur Rodolphe Weibel et l’association Genève Route et Rail (GeReR) défendent un nouvel aménagement ferroviaire entre Genthod-Bellevue, Genève-Cornavin et Genève-Aéroport. Le Temps du 21 juin 2017 accueille les thèses de Rodolphe Weibel (graphique tiré du blog de Rodolphe Weibel, Tribune de Genève du 21.6.2017).

Une réflexion au sujet de « Genève ferroviaire, un contre-projet »

  1. C’est LA solution idéale pour beaucoup de problèmes ferroviaires du Gd. Genève:
    1) gare souterraine de Cornavin inutile, gain: un milliard et plus;
    2) rationalisation des flux ferroviaires vers Lausanne;
    3) création d’une ZI entre Cointrin et Genthod pour enfin déplacer les multiples réservoirs de kérosène (emplacement dangereux, car en ville et à peine sous l’axe des avions);
    4) gare TGV pour la France à l’aéroport utile, en complément avec Cornavin.

Laisser un commentaire