Troisième voie entre Morges et Denges: mise à l’enquête

Soleil et nuagesLes CFF mettent à l’enquête une troisième voie ferroviaire entre Morges et Denges. Cette nouvelle infrastructure permettra d’augmenter la capacité de la ligne Lausanne-Genève et de supprimer un goulet d’étranglement aux abords de la gare de Lausanne Triage. Les travaux devraient débuter en 2024 pour se terminer en 2031. Leur montant s’élève à 150 millions de francs. Le projet mis à l’enquête publique est consultable dans les communes de Morges, Denges et Lonay à partir du 10 janvier 2022 pour une durée de 30 jours. Plus de détails dans le communiqué de presse des CFF du 10 janvier 2022.

Comme le commente 24 heures du 11 janvier, «L’intention actuelle de la Confédération «de réaliser au coup par coup des bouts de troisième, puis de quatrième voie, dans le même secteur pour résoudre les problèmes de capacité n’est pas une solution fiable et durable», avaient prévenu les deux Cantons lémaniques. Vaud et Genève militent ainsi pour la construction d’une nouvelle ligne ferroviaire entre Lausanne et Genève à l’horizon 2050. Avec, comme première étape en 2035, la mise en service d’un tunnel à double voie entre Morges et Allaman…»

Ligne nouvelle Genève–Lausanne d’après le projet de la citrap-vaud (La Côte, 14 septembre 2018).

Pas encore membre de la citrap-vaud? Vous pouvez adhérer illico en cliquant ici! Bravo et merci pour votre demande d’adhésion. 

 

1 réflexion sur « Troisième voie entre Morges et Denges: mise à l’enquête »

  1. Et tout l’argent investi dans ces petits bouts de troisième ou quatrième voie manquera quand il s’agira de construire la nouvelle ligne. Si l’on concentrait tout les moyens disponibles pour ce projet, peut-être serait-il possible de le réaliser avant 2050 !!!

Laisser un commentaire