Prolongement de l’Aigle–Leysin: nouveau tracé au coeur de la station

Grand soleilLe projet du prolongement du tracé de l’Aigle-Leysin est optimisé pour renforcer la desserte en transports publics de Leysin. Le nouveau tracé ferroviaire souterrain, depuis l’entrée du village jusqu’aux télécabines, desservira le centre de la station et comprendra trois nouveaux arrêts mieux localisés. Pour relier le haut (Feydey, Grand-Hôtel), qui ne sera plus desservi par le train, au bas du village, un projet de funiculaire est à l’étude. Tous les détails dans le communiqué de presse et la conférence de presse du 18 septembre 2020, ainsi que dans 24 heures du 19 septembre sous la plume de David Genillard (graphisme 24 heures/I. Caudullo).

10 réflexions sur « Prolongement de l’Aigle–Leysin: nouveau tracé au coeur de la station »

  1. L’infographie publiée par 24 heures doit être précisée comme suit:

    – les deux gares de Leysin-Village et de Leysin-Versmont seront regroupées en une seule gare, et sa position se situera a mi-distance entre les gares actuelles. Un accès sera garanti depuis la rue du village, et un autre accès se fera depuis le parking situé à proximité de la gare actuelle de Leysin-Versmont, au moyen d’ascenseurs.
    – Le funiculaire comportera 4 gares, soit les 2 extrémités, une gare qui permettra de se connecter avec la ligne ferroviaire, et une gare qui desservira la partie basse du village.
    J’ai eu la chance de développer ce magnifique projet, dont les caractéristiques principales sont les suivantes:
    – coûts identiques pour la partie ferroviaire par rapport au projet précédent.
    – Projet 100 % souterrain, donc peu de nuisances.
    – Suppression de la crémaillère sur plus d’un km, donc roulement plus silencieux, plus rapide et moins d’usure du matériel.
    – Possibilité de réaliser les travaux en maintenant la ligne actuelle en service.
    – Desserte du centre du village par la ligne de chemin de fer.
    – etc…..
    Il y a encore beaucoup d’autres points positifs qui plaident en faveur de ce projet, qui a fait l’unanimité de toutes les personnes qui en ont eu connaissance à ce jour.
    J’ai la chance d’en être le concepteur, et je vais continuer à faire évoluer ce projet afin de concrétiser mon idée, et de pouvoir la réaliser.
    Eric Pointet

  2. Selon le projet de Pierre Starobinski, ancien président de l’Association touristique des Alpes vaudoises, le prolongement de l’Aigle-Leysin pourrait se poursuivre jusqu’au Sépey pour constituer un seul axe ferroviaire Aigle-Leysin-Les Diablerets (https://blogs.letemps.ch/daniel-mange/2020/06/01/aigle-leysin-les-diablerets-vers-un-metro-alpin/). Pour ménager le futur, il serait indispensable de concevoir la gare Leysin-Belvédère en tenant compte de cette éventualité.

    Daniel Mange

      • Absolument pas. Au vu du terrain très instable de La Frasse, des solutions très novatrices devront être étudiées, en particulier un pont avec culées réglables…

  3. Je m’en excuse auprès de M. Pointet, qui a fait un énorme boulot, mais ça reste du bricolage. A sa décharge, l’Aigle-Leysin a été à l’origine conçu si bizarrement qu’on ne peut le corriger qu’en bricolant…
    1) Il est bien dans l’esprit du temps, hélas, en préconisant des tracés enterrés. J’aurais aimé lire : Il est malheureusement impossible de traverser Leysin autrement qu’en tunnel. Mais “Projet 100 % souterrain, donc peu de nuisances”, ça me hérisse ! Pourquoi toujours considérer le train comme une nuisance ? Mettez les trains de marchandise en tunnel, pas les petits trains de montagne !
    2) Il n’est en revanche pas dans l’esprit du temps en préconisant un croisement train/funiculaire, à l’heure où l’on prône les liaisons directes sans changement.
    3) Ceci étant admis, n’est-ce pas plutôt le funi qu’il faudrait prolonger un jour du Centre Sportif vers Le Sépey ?

  4. C’est un projet ambitieux, mais en tant qu’habitant résident secondaire du Feydey j’espère que le funiculaire ne sera pas l’oublié du projet notamment pour des raisons de coût. En lisant les articles on ne parle que des élèves des écoles du Feydey qui l’utiliseront, mais pas un mot sur les habitants. Il ne faut pas qu’ils soient les oubliés dans un tel projet. Si j’ai bien compris le funiculaire n’est pas confirmé pour l’instant. Alors espérons que l’on ne pas déshabiller Pierre pour habiller Paul… en supprimant le tracé de train jusqu’à la gare du Feydey et isolant tout ce quartier historique du reste de Leysin!

  5. Ce projet est déjà nettement meilleur que l’ancien (remonter pour redescendre…)

    Mais trop de tunnels et de souterrains, alors que rien ne le justifie à part le fait que les ingénieurs de ce début du XXIème siècle ne savent rien faire d’autre ; on laisse les places de parc en surface mais on se dépêche d’enterrer les transports publics. Nous ne parlons pas ici d’une grande ville saturée comme Paris, Genève ou Lausanne, mais de Leysin !

    Bref Leysin c’est Engelberg 2.0; on lance des centaines de millions pour faire des souterrains inutiles pour une seule et unique commune alors qu’en d’autres lieux les TP sont saturés ou inefficaces et on ne fait rien pour courrier la situation.

    • Tu aurais peut-être raison si Leysin-Belvédère était le terminus définitif. Mais dans le cas d’une prolongation vers Le Sépey, il faudra “monter pour redescendre”. Qu’importe alors que le sommet de la bosse soit au Feydey ou au Belvédère ?

  6. Merci pour les commentaires et remarques….
    Je vous défie juste de trouver d’autres solutions, et en particulier des solutions qui pourront être réalisées, et pas des sculptures de nuage. Merci d’avance pour vos prochaines propositions. Et en particulier pour des propositions intelligentes qui ne nécessitent pas de tunnels….

    • Je n’ai pas dit qu’une solution sans tunnel était possible à Leysin. J’ai dit : j’aurais aimé lire : “Il est malheureusement impossible de traverser Leysin autrement qu’en tunnel” – plutôt que : “Projet 100 % souterrain, donc peu de nuisances”.
      Et si l’on regarde tout ce qui a été construit en 170 ans, on constate que les plus belles réussites ont été faites avec la participation de “sculpteurs de nuage”.

Répondre à Daniel Mange Annuler la réponse.