Le percement du tunnel du LEB démarre

Grand soleilAprès quinze mois de travaux préparatoires, deux puissantes haveuses, machines utilisées pour les travaux souterrains, sont entrées en action le 28 janvier 2019 pour creuser le futur tunnel du Lausanne–Echallens–Bercher (LEB) qui reliera Chauderon à Union-Prilly dès 2020. Plus de détails dans le communiqué de presse du 28 janvier et dans 24 heures du 31 janvier (photo Maurice Schobinger).

1 réflexion sur « Le percement du tunnel du LEB démarre »

  1. Quel dommage d’enterrer le LEB ! De petit tram-train typique et sympathique, le dernier tronçon deviendra un métro sombre et glauque. On voit ainsi disparaître ce train de la surface… car il gêne les voitures !

    Ceci est complètement à revers d’une politique de dévelopement durable des transports visant à rendre les trains attractifs et à dissuader l’utilisation de l’automobile. Ceux qui font “juste” en choisissant un mode de transport respectueux se font enterrer, ceux qui génèrent du bruit et de la pollution peuvent continuer de voir la lumière du jour.

    Quand aux piétons, s’il traversent sans regarder et se font renverser par une voiture, alors le piéton est coupable, mais s’il se font renverser par un train, alors le train est coupable et il faut enterrer le train ?!

    C’est d’autant plus absurde qu’on détruit le dernier “tram” du nord de la ville comme on le faisait dans les années 1960 à l’heure ou la réintroduction du tramway est déjà prévue au sud. Y a-t-il une quelconque cohérence ?

Laisser un commentaire