Plus vite du Chablais à Berne

Grand soleilLe 10 décembre 2018, Frédéric Borloz, conseiller national PLR  et syndic d’Aigle, a déposé deux postulats visant à accélérer les trajets ferroviaires reliant le Chablais, la Riviera, Lausanne d’une part, et Berne d’autre part. Le postulat 18.4155 demande au Conseil fédéral d’étudier toutes les variantes permettant de relier le Chablais et la Riviera à Berne par la ligne du Train des Vignes (Vevey–Puidoux-Chexbres via Chexbres-Village), tandis que le postulat 18.4154 propose des corrections de la ligne historique Lausanne–Fribourg pour obtenir un temps de parcours Lausanne–Berne inférieur à une heure. 24 heures s’en fait l’écho dans son édition du 11 décembre.

A titre de rappel
:
• dès 2006, la citrap-vaud a eu des contacts avec les CFF (voir sur cette page)  en vue d’obtenir une liaison directe Vevey–Palézieux (–Fribourg–Berne), tout en maintenant les excellentes correspondances qui ont existé pendant plusieurs années jusqu’à fin 2016 (à Chexbres-Village, Corseaux-Cornalles et Vevey-Funi pour/de Lausanne ou Palézieux via Puidoux-Chexbres, respectivement pour/de Lausanne ou Montreux via Vevey).
Résultat, en bref: pas possible, en tout cas pour l’instant.
• De plus, trois interpellations dans ce sens ou incluant ce sujet, ont été déposées:
– la première en automne 2016 devant le Conseil communal de Vevey, à laquelle la Municipalité a répondu négativement;
– les deux autres au printemps 2017 devant le Grand Conseil, auxquelles le Conseil d’Etat a donné en avril 2018 une réponse très détaillée, négative également.
• La ligne du Train des Vignes est à voie unique sur l’entier de son parcours et le seul  évitement, autrefois situé à Chexbres-Village, a été supprimé il y a plusieurs années: cela complique sérieusement la mise en service d’une liaison directe telle que décrite plus haut.

Le 19 décembre 2018, le quotidien 24 heures publie la lettre d’une lectrice demandant, en réaction à l’annonce des postulats signalés en tête de cet article, une meilleure desserte de Chexbres-Village.

4 réflexions sur « Plus vite du Chablais à Berne »

  1. Espérons que Chexbres-Village ne va pas subir le même sort que les villages sur la ligne Bulle – Romont, où on ferme les gares pour ne faire passer que des trains directs et on remplace les trains régionaux par des bus à moteur diesel….

    Eh ! oui, supprimer l’évitement de Chexbres-Village était une erreur, mais l’ETCS2 (Système européen de contrôle des trains, niveau 2) permettrait peut-être de faire passer 2 trains en même temps dans le même sens sur la voie unique; par exemple le Train des Vignes régional “suivrait” un train direct. Malheureusement, chaque retard d’un des trains risquerait d’entraîner de grosses perturbations sur le réseau.

    Pour une liaison encore meilleure entre le Chablais et Berne, il faudrait reconstruire une ligne Vevey – Châtel-Saint-Denis, puis éventuellement compléter par une ligne directe Bulle – La Roche – Fribourg.

  2. Reste l’autre solution pour relier le Chablais à Berne : l’achèvement du tunnel du Lötschberg, y compris la sortie sud-ouest.
    Rappelons que lorsqu’il était chef du Service des Transports du Valais, Nicolas Mayor rêvait d’une liaison directe Berne – Evian.

    • Merci pour ce complément. Dans son volume Plan Rail 2050, la citrap-vaud avait déjà proposé en 2010 une «boucle valaisanne» combinant la sortie du tunnel de base du Lötschberg en direction de Sion (fenêtre de Steg) et le tronçon Vevey-Puidoux-Chexbres.

  3. Pour réaliser ce projet, il faudrait procéder à un dédoublement de la ligne, combien coûterait une telle entreprise? Cela aurait très certainement un effet positif sur le développement de Puidoux. Le tissus urbain de la Riviera ne peut, pour des raisons géographiques, plus beaucoup s’étendre ni à l’Ouest ni au Nord. On aurait ainsi une troisième ouverture avec le Chablais et la région de Châtel-Saint-Denis. Déjà bien connecté avec la sortie autoroute, le village pourrait connaître un développement bienvenu.

Répondre à Daniel Mange Annuler la réponse.