Lausanne: espoir pour le tramway t1

Soleil et nuagesLa création d’un pont routier entre la rue de la Vigie et l’avenue Jules-Gonin, impliquant l’abattage d’une petite forêt, n’est plus d’actualité. Imaginée pour compenser la fermeture aux voitures d’une partie de la rue de Genève pour y faire passer le tram t1 et celle du Grand-Pont pour y faire passer des trolleybus en site propre, cette rampe n’a plus de soutien politique. Commentaire et article de Cindy Mendicino et Renaud Bournoud dans 24 heures du 8 octobre 2019 (graphisme I. Caudullo).

1 réflexion sur « Lausanne: espoir pour le tramway t1 »

  1. Mais la rue de la Vigie débouche déjà sur l’avenue Gonin ! Pourquoi faire une deuxième route en parallèle d’une qui existe déjà ?

    Si le trafic privé 4 roues est maintenu sur le Grand-Pont, alors on voit que le bus “à haut niveau de service” ne le sera pas vraiment, et qu’il sera autant enlisé dans la circulation que le trolleybus actuel. On l’a déjà vu avec les plans à Lutry, où les pistes de bus ne sont pas continues, et donc où le bus partagera les pistes avec la circulation – il sera donc empêtré dans les embouteillages.

    Construisez des trams ! Ceux-ci, guidés par leurs rails, prennent une largeur bien moindre qu’un bus, et il est donc plus facile de les mettre en site propre. Le projet “axes forts” a été prévu pour Lausanne de 2005, et non pour Lausanne de 2025 ! Ce projet est à revoir en profondeur.

Laisser un commentaire