Le spleen des gares

Soleil et nuages«Davantage d’automates, de magasins, de supérettes, de fast-foods. Toujours moins de guichets, de cafés traditionnels, de bancs, de W.-C. En Suisse, les gares se transforment et se ressemblent, troquant des espaces publics –aux services gratuits– contre des zones commerciales».«Les associations d’usagers demandent de longue date de penser ces infrastructures importantes en considérant leurs utilisateurs comme des passagers avec des besoins divers». Suite de ce dossier dans l’éditorial et l’article du journal Le Courrier du 4 juin 2019, sous la plume de Laura Drompt et de Mohamed Musadak.

La citrap-vaud espère que le constat du Courrier sera entendu par les planificateurs des transformations de la gare de Lausanne… (lire le communiqué de presse du 4 juin et le commentaire de 24 heures du 5 juin, photo CFF).

1 réflexion sur « Le spleen des gares »

  1. Pour autant que je le sache, il y a toujours eu des commerces dans les gares depuis que ces dernières existent, et de plus les gares d’une même compagnie se sont toujours ressemblé puisque construites à l’identique. Pas très pertinent comme critique.

Laisser un commentaire