Genève: vers un eldorado ferroviaire

Grand soleilSerge Dal Busco, conseiller d’Etat genevois en charge des infrastructures, se confie au quotidien Le Temps du 22 mai 2019. Face au défi majeur, le lancement, dans sept mois, du Léman Express (anciennement connu sous l’acronyme CEVA pour Cornavin–Eaux-Vives–Annemasse), il affirme sa foi dans une mobilité écologique et efficace, faisant désormais partie des conditions-cadres pour l’économie. Il faut soustraire à la route les gens qui ont une bonne alternative, notamment avec l’arrivée prochaine du Léman Express. 

OrageCette politique des transports optimiste contraste avec la nouvelle plus triste du décès de Sigurd Maxwell, le «père» du CEVA. Ce dernier, qui avait relancé le projet de la liaison ferroviaire franco-suisse, est décédé le 20 mai 2019. C’était un visionnaire, a déclaré le conseiller d’Etat Serge Dal Busco, qui lui a rendu hommage.

1 réflexion sur « Genève: vers un eldorado ferroviaire »

  1. Je suis tristement surpris d’apprendre ici le décès de Sigurd Maxwell. Comme tous les grands hommes, il avait ses qualités et ses défauts, et ses proches collaborateurs avaient dû parfois le recadrer. Mais c’était QUELQU’UN !!!
    Et ça fait du bien de le voir appeler «père» du CEVA – il me semblait que l’officialité genevoise avait tendance à l’oublier.

Laisser un commentaire