Nyon-Saint-Cergue: pas de prolongement jusqu’aux Rousses

Orage«Alors que la ligne du chemin de fer Nyon–Saint-Cergue était inaugurée le 12 juillet 1916, le tronçon compris entre Saint-Cergue et La Cure, commune qui marque la frontière entre la Suisse et la France, le fut une année après, le 18 août 1917. Cent ans plus tard exactement, le maire de la station des Rousses (F) aurait aimé annoncer que le petit train rouge allait rejoindre sa ville. Malheureusement, si le projet a bel et bien été étudié en profondeur, il a dû être abandonné.» Suite de l’article, sous la plume de Yves Merz, dans 24 heures du 18 août 2017 (photo Laurence Rasti). 

1 réflexion sur « Nyon-Saint-Cergue: pas de prolongement jusqu’aux Rousses »

  1. Cette décision n’est qu’une preuve de mauvaise volonté! Ces 4.5 km de tracé aideraient énormément à faciliter les déplacements franco-suisses, touristiques et professionnels.
    A-t-on exploité toute source financière? INTERREG par exemple?
    Et les efforts cantonal, départemental, communal, régional: vraiment pas de sous? J’en doute! Un effort d’un comité est indispensable! Ce n’est pas à une seule commune de dicter son opinion.

Laisser un commentaire