Superbus de Prilly à Crissier

Grand soleilLe réaménagement de 3 km de route pour le BHNS (bus à haut niveau de service) coûtera 22 millions à Renens, à Prilly et à Crissier. Les élus trancheront en mars. Sur la majorité du tronçon, cela permettra aux bus de circuler sur une voie réservée, distincte de celle des autres véhicules. Plus de détails dans 24 heures du 25 janvier 2020 sous la plume de Chloé Banerjee-Din (graphique 24 heures).

Ce projet va certainement faire rêver les pendulaires de l’axe Morges–Hautes écoles–Lausanne, impatients de voir une amélioration des performances de l’actuel bus 701.

2 réflexions sur « Superbus de Prilly à Crissier »

  1. Ce qui me fait peur, c’est qu’on parle de “majorité du tronçon”. Cela signifie-t-il que ce BHNS tant attendu sera quand même paralysé par les TIM à certains carrefours ou sur certains tronçons en heure de pointe ?

    Le commentaire “dépenser X millions pour gagner 3 minutes” montre bien que certains n’ont toujours rien compris, il ne s’agit pas de gagner 3 minutes mais bien d’avoir un temps de parcours stable qui permet notamment d’assurer les horaires et les correspondances.

    Un seul carrefour bouché sur la ligne peut faire perdre 5 minutes au bus et faire rater une correspondance, donc souvent +1h en temps de parcours (la plupart des lignes de TP vaudoises ont une cadence à l’heure).

  2. Bien sûr, tout en site propre serait mieux. Mais alors la question serait : pourquoi pas un tram ? Et tout bien réfléchi, la question se pose quand même…

Laisser un commentaire