Transports publics vaudois: bond en avant de l’offre

Grand soleilEn 2019, l’offre des transports publics vaudois va connaître un nouveau bond en avant. Cet été, deux lignes ferroviaires régionales battront au rythme du quart d’heure, le MVR (Montreux-Vevey-Riviera) entre Vevey et Blonay et le LEB (Lausanne-Echallens-Bercher) entre Lausanne et Echallens. En décembre prochain, les RegioExpress circuleront désormais entre Annemasse et Saint-Maurice, permettant de renforcer l’offre ferroviaire du Chablais et de la Riviera. Tous les détails dans le communiqué de presse du 21 juin 2019, avec de nombreuses annexes. Reflet de presse dans 24 heures du 22 juin sous la plume de Sylvain Muller.

3 réflexions sur « Transports publics vaudois: bond en avant de l’offre »

  1. Annemasse – St-Maurice via Genève – Lausanne, c’est bien !
    A quand Genève – St-Maurice via Annemasse – Evian ?

  2. Bonjour,
    Concernant le MVR, vous avez négligé de dire que 2 haltes de la ligne Vevey-Blonay vont être supprimées, celle de Gilamont et celle de Clies. Une opposition collective de 144 personnes n’a pas fait fléchir la direction du MVR. Un recours au Tribunal Administratif Fédéral est pendant et devrait avoir un effet suspensif. La direction du MVR est passée outre, soi-disant pour des problèmes de sécurité à la halte de Clies… on n’y déplore pas un seul accident depuis 1978 !
    Celle ligne peut être considérée comme une ligne de métro, elle traverse des zones densément peuplée… comment peut-on supprimer des haltes de métro?

  3. N’oublions pas de préciser que le Train des vignes (S7) continuera d’avoir une seule desserte par heure, et que le prolongement jusqu’à Palézieux introduit le week-end et jours fériés en 2017 sera abandonné.

    Pully-Nord, La Conversion, Bossière, Grandvaux, Puidoux et Moreillon continueront d’être desservies qu’une fois par heure après 20h00 et le week-end. Quant à Oron, son statut de gare semi-abandonnée semble n’être remis en cause par personne (desserte uniquement en heure de pointe).

    Il est réjouissant de voir que le “RER Vaud sera prolongé jusqu’à Aigle” (sic) alors qu’il circulait jusqu’à Saint-Maurice avant 2004 – c’est donc un rétablissement partiel d’une situation antérieure – on espère que la gare semi-abandonnée de Roche sera remise en état de marche – quant aux gares abandonnées/démolies de Saint-Tryphon et d’Yvorne, il y a peu d’espoir de les revoir fonctionner un jour.

    Bond en avant bienvenu pour certain privilégiés, stagnation de l’offre pour d’autres.

Laisser un commentaire