Europe ferroviaire: du chaud et du froid

Soleil et nuages«Quatre pays, dont la Suisse, signent une déclaration d’intention visant à promouvoir les liaisons ferroviaires sur le continent européen. Le même jour, la Suisse coupe ses lignes en direction de l’Italie». Article détaillé dans Le Temps du 9 décembre 2020 sous la plume de Bernard Wuthrich, communiqué de presse du 8 décembre de l’Office fédéral des transports et document exclusif du Gouvernement allemand, en français, intitulé Trans-Europ-Express 2.0 (photo Peter Schneider, Blick 8.12.2020).

1 réflexion sur « Europe ferroviaire: du chaud et du froid »

  1. Il est piquant de constater qu’après avoir il y a quelques années ajouté l’infrastructure “digitale” à son nom, le ministère des transports allemand nous fait redécouvrir le superbe emblème “vintage” du TEE. De digital, il ne reste que le 2.0.

Laisser un commentaire