20 ans de la citrap-vaud.ch

Communiqué de presse du 6 mai 2013

Des projets décoiffants pour les 20 ans de la citrap-vaud.ch, le lobby des usagers des transports publics

Fondée en 1993 par trois étudiants en géographie de l’Université de Lausanne, la communauté d’intérêts pour les transports publics, section vaud (citrap-vaud.ch), a commémoré ce samedi 4 mai 2013 ses 20 ans au service de la mobilité. Pour marquer dignement cet événement, la citrap-vaud.ch a inauguré un nouveau site Internet et démarre une collaboration inédite avec Transports romands, l’unique revue francophone dédiée aux transports publics de Suisse et des pays limitrophes.

Des projets tous azimuts
La mobilité est l’une des préoccupations majeures de la population. La citrap-vaud.ch défend depuis 20 ans les usagers des transports publics en proposant aux autorités politiques et aux compagnies de transport des projets originaux et réalistes. Sur le plan local, la citrap-vaud.ch a soutenu dès 2005 la réintroduction du tramway en ville de Lausanne entre Bussigny et Lutry: son rêve est en passe d’être exaucé avec le futur tram t1 de Renens au Flon. Sur le plan régional, nous défendons un meilleur accès au nouvel hôpital Riviera-Chablais, en proposant notamment l’aménagement d’une halte CFF à Rennaz, doublée d’un ascenseur horizontal; le Grand Conseil vaudois nous a entendus et a voté un crédit pour approfondir notre suggestion. Sur le plan national, notre Plan Rail 2050 a fait l’objet de l’édition de deux livres, en français puis en allemand, et constitue notre contribution au grand débat sur le message Financement et aménagement de l’infrastructure ferroviaire (FAIF) du Conseil fédéral; ce projet se prolonge aujourd’hui par l’étude détaillée d’une ligne nouvelle entre Genève et Lausanne, destinée à délester durablement la ligne actuelle, surchargée et fragilisée.

Un site Internet battant neuf
Notre site Internet http://www.citrap-vaud.ch a été radicalement rajeuni. En clin d’œil au passé, et en hommage aux fondateurs de la citrap-vaud.ch –Stéphane Joost, Christophe Jemelin et Pierre Dessemontet– vous trouverez sous la rubrique Association>Archives>Interfaces les premiers bulletins publiés par la citrap-vaud.ch dès juin 1993, il y a 20 ans exactement. Vous constaterez la fraîcheur de ces textes qui restent presque tous d’une brûlante actualité!

Un partenariat original avec la revue Transports romands
Notre collaboration étroite avec la revue Transports romands traduit notre ambition de fédérer tous les efforts de Suisse occidentale en matière de transports publics. La citrap-vaud.ch disposera dès 2014 d’un espace rédactionnel permanent dans chaque édition de Transports romands, et tous nos membres recevront un exemplaire électronique de la revue. A leur tour, tous les lecteurs de Transports romands retrouveront sur le site Internet de la citrap-vaud.ch, sous la rubrique Médias>Transports romands>L’actualité de la mobilité, la version électronique de la rubrique éponyme, munie cette fois des liens vers les documents originaux.

Des rêves en stock…
En 1994, le groupe de travail «Métros lausannois» rend son rapport suggérant notamment une variante VALFLON 1 qui postulait le prolongement du TSOL (métro m1) de la place de l’Europe à Vennes via la rue Centrale et la vallée supérieure du Flon, tandis que la ligne du Lausanne-Echallens-Bercher (LEB) était complétée par un axe Ouchy–Flon–Chauderon–Beaulieu–Blécherette. Le succès du pneumatique a eu raison de nos rêves ferroviaires, et le métro m2 a montré qu’il était à la hauteur, au propre comme au figuré!

En 2006, le groupe de travail «Chemins de fer vaudois» remet son rapport «Transports publics vaudois: vers une compagnie unique?» en proposant la constitution d’une unique entreprise intégrant tous les transports du canton: chemins de fer privés, services routiers, transports à câble et même le fleuron du lac, la Compagnie générale de navigation. La réalité est plus terre à terre. Et l’unification se fait dans la lenteur avec la fusion des trois compagnies lausannoises (TSOL, LO et tl), et des tentatives de rapprochement sur la Riviera (VMCV et MVR). Il nous reste du pain sur la planche!

Les deux livres publiés par le groupe de travail «Plan Rail» («Plan Rail 2050» en 2010 et «Bahn-Plan 2050» en 2012) sont clairs: il y a un avenir en Suisse pour les trains à grande vitesse. Mais, pour l’instant, l’axe Genève–Lausanne, saturé, succombe à la tâche. Seule une mythique et improbable 3e voie, planifiée entre Allaman et Renens, constitue le cœur des projets officiels. Notre combat pour une ligne nouvelle est donc à la fois urgent et indispensable!

Contact: Daniel Mange, membre du comité de la citrap-vaud.ch, daniel.mange@epfl.ch

Téléphone: 021 693 26 39 ou 079 405 78 22

Site Internet: http://www.citrap-vaud.ch

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire